[91] Mag de l'Essonne n°133 octobre 2012
[91] Mag de l'Essonne n°133 octobre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°133 de octobre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (142 x 189) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : collèges... l'Essonne en fait toujours plus pour la réussite.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Près de chez vous handicap Le 3 e Plan Autisme annoncé aux Molières D’une pierre, ou plutôt d’un arbre, deux coups. Invitée par le Conseil général, la ministre déléguée chargée des personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti, a profité de la plantation du premier arbre de La Lendemaine, un foyer pour adultes autistes en cours de construction aux Molières, pour annoncer le lancement d’un troisième Plan Autisme, le 12 juillet dernier. « Les deux premiers plans, mis en place sous les précédents gouvernements, ont permis de faire avancer la question de l’autisme, grande cause nationale en 2012, mais il est temps d’aller beaucoup plus loin », a déclaré la ministre. Devant un parterre d’élus locaux, conseillers généraux, responsables associatifs et familles de personnes autistes, elle a listé « quelques orientations non exhaustives » de ce futur plan : la recherche, avec notamment des diagnostics plus précoces, dès l’âge de 18 mois, et un dépistage dans les centres de protection maternelle et infantile ; la formation, avec la création de « classes d’inclusion scolaire spécifiques » et de postes d’auxiliaire de vie scolaire dédiés à l’autisme ; enfin, le développement de l’offre d’accompagnement pour les adultes autistes, à l’image de La Lendemaine, qui sera à la fois un foyer d’accueil médicalisé ainsi qu’une ferme agri - Les subventions du Conseil général AIDE AUX COMMUNES• Janville-sur-Juine > 128 000 euros pour rénover l’école primaire, aménager le local du comité des fêtes et restaurer l’église.• Saclas > 129 000 euros pour réhabiliter le groupe scolaire Serge Lefranc ainsi que les 4 ponts du plan d’eau situé dans le parc Gaston Coûté, aménager un cheminement piéton rue des Louveries, rénover la toiture du lavoir du pont de Grenet, édifier un colombarium et un jardin du souvenir dans le nouveau cimetière etc. CULTURE• 134 900 euros à 159 associations culturelles pour l’année 2012.• 407 000 euros pour le fonctionnement des bibliothèques publiques ou associatives. 24• Le mag de l’Essonne/octobre 2012/n°133 La ministre Marie-Arlette Carlotti (au premier plan) a participé à la plantation du premier arbre de La Lendemaine, un foyer pour adultes autistes. cole et artisanale. « Ce que vous faites ici doit avoir vocation à se multiplier », a lancé la ministre, rendant ainsi hommage à cette initiative essonnienne innovante. Hôte de cette inauguration, Jérôme Guedj, le député et président du Conseil général, a quant à lui tenu à souligner le partenariat mené avec la région Île-de-France et la Ville de Paris sur ce projet, illustration selon lui d’un nouveau « Grand Paris de la soli da - rité ». Dernière minute À l’occasion d’une conférence sur l’autisme organisée le 13 septembre à l’Assemblée départementale, Jérôme Guedj a annoncé la création future de 40 places d’accueil supplémentaires pour personnes autistes à Draveil. Ce nouveau foyer a reçu lui aussi le soutien de la ministre Marie-Arlette Carlotti, qui a débloqué 1 million d’euros pour ce projet. Pour sa part, le Conseil général participera au financement de cette structure à hauteur de 3 millions d’euros. EMPLOI• 110 000 euros pour permettre à la communauté d’agglomération Les Lacs de l’Essonne de financer les équipes emploi, insertion et pour accompagner le déploiement de l’économie sociale et solidaire sur ce territoire.• 117 000 euros à l’association Études et chantiers d’Île-de-France et à la Recyclerie du Gâtinais pour la mise en œuvre de chantiers d’insertion et d’actions de formation destinés à des Essonniens bénéficiaires du RSA.• 240 000 euros pour la mise en place d’actions collectives et intensives de formation au permis de conduire. Elles concernent les Essonniens bénéficiaires du RSA et des jeunes en difficulté. ENFANCE ET FAMILLE• 31 000 euros à 11 associations, deux communes et un établissement
•en direct du Conseil général insertion Techniciens de la solidarité Effectuer des démarches administratives, faire ses courses, le ménage ou prendre un rendez-vous chez le médecin : des tâches parfois difficiles voire impossibles pour certaines personnes en situation de précarité et d’isolement. Depuis 2011, Cécile Hubert, de l’association Famille et Cité à Évry*, aide des bénéficiaires essonniens du RSA à surmonter ces obstacles du quotidien. Son métier : technicienne d’intervention sociale et familiale (TISF). Plusieurs fois par semaine, ces professionnels de l’insertion assurent un suivi à domicile chez des personnes isolées en difficulté. Mis en place dans le nord de l’Essonne depuis un an et demi, ce dispositif du Conseil général d’accompagnement à la vie quotidienne va être étendu cet automne à la public local dans le cadre des Réseaux d’écoute, d’appui et d’accompagnement des parents.• 37 000 euros à 3 associations qui assurent un service de médiation familiale. JEUNESSE• 110 000 euros aux porteurs de projets du fonds innovation jeunesse.• 569 000 euros pour le fonctionnement des 6 Points d’accueil et d’écoute jeunes qui accompagnent plus de 1000 jeunes Essonniens âgés de 10 à 25 ans ainsi que leur famille. PETITE ENFANCE• Paray-Vieille-Poste > 200 000 euros pour la création d’un pôle petite enfance.• Tigery > 228 000 euros pour la construction d’un établissement multi-accueil. quasi totalité du département. « Le plus dur, et souvent le plus long, est de convaincre un bénéficiaire du RSA de recevoir ce type d’aide directement chez lui », raconte Cécile Hubert. Pour vaincre les réticences, les premiers rendez - vous peuvent être fixés hors du domicile. Le programme et la durée de l’action, d’un an maximum, sont définis par un conseiller d’inser - tion, autour d’actions ciblées. Le but principal de ces interventions ? « Aider ces personnes à faire valoir leurs droits, notamment dans le domaine du logement et de la santé », précise Cécile Hubert. Et regagner, aussi, une nouvelle confiance en soi. *Ce dispositif s’appuie sur l’association Afad Île-de-France. Pas de vacances pour les épiceries sociales À l’heure des habituelles « fermetures pour congés annuels », les 18 épiceries sociales de l’Essonne ont continué, elles, de tourner à plein régime. Et si ces « supérettes de la solidarité » ne prennent pas de vacances, c’est parce que malheureusement la demande d’aide alimentaire ne faiblit pas, y compris l’été. Chaque trimestre, plus de 7 000 Essonniens en situation de précarité viennent y chercher des colis ou des repas déjà prêts. Et ce, grâce entre autres à l’aide du Conseil général, qui a renforcé son soutien aux épiceries sociales depuis le début de la crise en 2009. En juillet dernier, le département a voté l’attribution de nouvelles subventions, d’un montant total de 243 750 euros, pour le fonctionnement de ces 18 structures. Avec une « petite nouvelle » cette année : Le Panier solidaire, qui a ouvert ses portes en juin à La Ferté- Alais et a reçu à ce titre une aide supplémentaire de 12 000 euros. Le département a aussi attribué une subvention de 25 500 euros à la Banque alimentaire de Paris et d’Île-de-France (BAPIF), qui approvisionne les épiceries sociales grâce à ses collectes et aux dons de particuliers. QUARTIERS• 200 000 euros aux projets associatifs et communaux des territoires essonniens relevant de la politique de la ville. SOLIDARITÉ• 215 000 euros à 18 centres sociaux qui agissent en direction des plus démunis. SPORT• 750 000 euros aux communes pour la construction, la réhabilitation ou la rénovation de piscines. TRANSPORT• 3 000 000 euros pour des travaux d’aménagement sur la ligne de bus 91-01 Brunoy/Évry-Courcouronnes entre Boussy-Saint-Antoine et Quincy-sous-Sénart, dans le cadre du plan de déplacements urbains. n°133/octobre 2012/Le mag de l’Essonne•25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :