[91] Mag de l'Essonne n°132 jun à sep 2012
[91] Mag de l'Essonne n°132 jun à sep 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°132 de jun à sep 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (142 x 189) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 6,6 Mo

  • Dans ce numéro : en route pour les Jeux Olympiques.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
L’Essonne Abdel Yassine Cofondateur de l’association Robert Flaherty pour un cinéma différent Lorsqu’il crée l’association Robert Flaherty, Abdel Yassine, 33 ans, a une idée en tête. « Promouvoir un cinéma différent, engagé », explique ce sociologue de formation. Pour y parvenir, il monte avec son compère Henri Quiquéré, ancien journaliste cinéma, un ciné-club dans le quartier des Aunettes à Fleury-Mérogis, puis à Massy. Deux fois par mois, l’association, soutenue par le Conseil général, diffuse des classiques, des docu mentaires, des films du monde entier, suivis de débats passionnés. « L’objectif est d’ouvrir le plus grand nombre au 7 e art. Vu le prix du billet, aller au cinéma est devenu un luxe », dénonce-t-il. Une séance de ciné-club ne coûte elle que deux euros. Et parfois, de la théorie à la pratique, il n’y a qu’un pas, qu’Abdel franchit. À travers des ateliers d’éducation à l’image, il permet à de jeunes Floriacumois de découvrir les métiers du cinéma. Certains se sont même essayé à la réalisation d’un documentaire, « Le premier pas », consacré aux premières traces de l’humanité. Militant, Abdel l’est aussi dans son métier de réalisateur, avec ses courts-métrages « Avoir Lu, avoir été Lu » sur les anciens salariés de l’usine Lu d’Évry ou « Les yeux ouverts dans Jérusalem enchaîné » sur le conflit israélopalestinien. 16• Le mag de l’Essonne/été 2012/n°132 Thierry Soudan Président du Syndicat des apiculteurs du Val d’Essonne (Save) Enfant, Thierry Soudan visitait déjà le rucher de son voisin, à Angerville. Retraité, il possède aujourd’hui ses propres ruches et préside le Syndicat des apiculteurs du Val d’Essonne (Save). Le Save forme les nouveaux apiculteurs du département, sensibilise le grand public et les écoliers à la protection des abeilles. Car l’enjeu est d’envergure : « Elles sont menacées de disparition par les traitements chimiques et les pesticides des plantes qu’elles butinent. Les abeilles sont pourtant essentielles à la biodiversité, et donc à l’homme, grâce à leur rôle dans la pollinisation qui contribue à la reproduction de la végétation », alerte ce passionné de 69 ans. En Essonne, on compte environ 400 apiculteurs (dont une demi-douzaine de professionnels). Depuis trois ans, le Save a posé ses ruches à l’Epnak, au château de Gillevoisin, à Janville-sur-Juine. « Nous travaillons avec cet institut médico-éducatif pour initier des jeunes en situation de handicap à l’apiculture, et produire du miel, raconte Thierry Soudan. C’est un échange passionnant. » À vos agendas ! Le 29 juin, à la salle Jean Wiener de Fleury, l’association Robert Flaherty organise une soirée spéciale : une dizaine de courts-métrages, produits par l’association ou de jeunes auteurs, sera diffusée. associationrobertflaherty@gmail.com
 » c’est vous Les Chorales de l’Essonne, c’est l’école de la vie ! » Claire Perez-Maestro Professeur d’éducation musicale au collège Pierre Mendès-France de Marcoussis et coordinatrice des Chorales des collèges de l’Essonne. Pouvez-vous nous présenter les Chorales de l'Essonne, ce dispositif original soutenu par le Conseil général ? Claire Perez-Maestro : Les Chorales existent depuis 1988 et rassemblent aujourd'hui 1300 élèves (de la 6 e à la 3 e) de 47 collèges essonniens. À chaque rentrée scolaire, une œuvre est proposée à l’ensemble des professeurs d’éducation musicale du département. Ceux qui adhèrent au projet suivent alors un stage de deux jours en octobre. Puis, une fois par semaine, les enseignants font travailler leurs élèves. En parallèle, nous nous retrouvons à trois reprises dans l’année pour répéter tous ensemble. Et c'est ainsi que, cette année par exemple, du 4 au 8 juin, 260 enfants sont montés chaque soir sur scène lors de cinq concerts organisés à l'opéra de Massy qui affichaient complet depuis début mai. Quelle œuvre musicale avez-vous présenté cette année au public ? C. P-M : « Un Américain à Paris » de Gershwin dans une adaptation du si talentueux jazzman Ivan Jullien. Parmi les stars qui nous ont fait l'honneur de participer à cette aven - ture à la fois culturelle et éducative : Fabien Ruiz, chorégra - phe et claquettiste, connu notamment pour avoir coaché l'acteur Jean Dujardin dans le film « The Artist », ainsi que la chanteuse de jazz Laurence Saltiel. Mais sur scène, les stars, ce sont les enfants. Certains ont même fait des solos. Les professionnels ont eu la gentillesse de se mettre non seulement à leur portée mais aussi à leur disposition. Quel est l'enjeu pédagogique d'un tel projet et, de façon plus générale, de l'enseignement artistique au collège ? C. P-M : Les Chorales sont le prolongement - et l’aboutis se - ment - des cours de musique que les élèves suivent tout au long de l’année. Pour les enseignants, c'est un moyen d'élargir l'horizon des en fants via un nouveau répertoire et de leur faire rencontrer des artistes professionnels. Pour les élèves, cela leur permet de s'ouvrir aux autres, de en 4 dates• 1957 : Naissance à Savigny-sur-Orge• 1979 : Professeur d’éducation musicale• 1997 : Coordinatrice des Chorales des collèges de l’Essonne• 2009 : Professeur des Classes à horaires aménagés musique (Cham) au collège Pierre Mendès-France de Marcoussis mieux se connaître eux-mêmes, de gagner en maîtrise et en confiance, de s'affir mer. C'est l'école de la vie ! Ils apprennent à s'écouter, à se concentrer. Ils découvrent ce que signifie le sens de la rigueur et de l'effort, le respect de l'engagement sur le long terme. Car ils répètent toute l'année scolaire. Lors du concert, sous les lumières et face à 800 personnes, même les plus dissipés sont transcendés. C'est un moment magique. n°132/été 2012/Le mag de l’Essonne•17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :