[91] Mag de l'Essonne n°130 avril 2012
[91] Mag de l'Essonne n°130 avril 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°130 de avril 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (142 x 189) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : le Conseil général s'engage pour la gestion publique de l'eau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Près de chez vous environnement Grand nettoyage de printemps Parce que protéger l’environnement contribue au développement durable de notre département, le Conseil général invite tous les habitants à participer à l’opération Essonne verte, Essonne propre. Pour cette 17 e édition qui dure jusqu’au 3 juin, pas moins de 150 manifestations citoyennes sont proposées dans tout le département, par des communes, des associations... Le Conseil général se charge de fournir gants et sacs aux organisateurs ! Le 14 avril, le service jeunesse d’Arpajon sensibilise les enfants aux pollutions des rivières. Ce même jour, Bouville, Morsang-sur-Seine et Champcueil proposent un ramassage des déchets sur leur territoire. Pendant ce temps-là, les amateurs d’orchidées sauvages - l’Île-de-France est riche de ses 40 espèces - ont rendez-vous au domaine départemental de Montauger (Lisses) pour regarder un documentaire et discuter avec son réalisateur. Le 21 avril, randonnée VTT en Val de Seine : commentée par les gardes-animateurs du Conseil général, la balade vous mènera des bords de Seine en forêt de Sénart. solidarité + d’infos sur essonne.fr/evep2012 En ligne, le programme complet à télécharger Un sas vers l’emploi Parce que la crise touche de plein fouet les Essonniens les plus fragiles, le Conseil général les protège en priorité. Chef de file de l’action sociale, le département mène une politique d’insertion volontariste. Pour preuve, il vient de consacrer 1,7 million d’euros au financement de chantiers d’insertion et d’actions de formation, véritables sas vers l'em ploi. Ces dispositifs proposent une activité professionnelle Les subventions du Conseil général CULTURE• 335 000 euros à 11 associations de musique, 17 de danse et 3 d’arts visuels au titre des aides aux projets, des contrats d’objectifs et de résidence.• 365 000 euros aux associations Mille visages, Marianne films, MJC Tati, Cinéam et Cinessonne pour les soutenir dans leurs projets cinéma.• 370 000 euros à 32 compagnies théâtrales au titre des aides aux projets, des contrats d’objectifs et de résidence. ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR• 1,5 million d’euros à l’Institut Telecom à Évry pour la construction, sur son campus, d’une Maison de l’innovation, des sciences 24• Le mag de l’Essonne/avril 2012/n°130 qualifiante et un contrat de travail à des personnes sans emploi sur une durée de 6 à 9 mois. Près du tiers d'entre elles sont béné ficiaires du RSA. Le département vient éga lement d’accorder 130000 euros au Collectif des acteurs de l’insertion par l’activité économique (CAIE) qui regroupe 7 associations intermédiaires, 15 entreprises d’insertion et 8 porteurs de chantiers d’insertion. et de la société (dans le cadre du Contrat de plan État-Région 2007-2013) ENVIRONNEMENT• Parc naturel régional du Gâtinais > 221 000 euros pour financer le programme d’actions 2012 (1er versement) destiné à aménager et valoriser ce parc. LOGEMENT• 550 000 euros à une société de HLM pour qu’elle construise une pension de famille et une résidence sociale dans la rue Émile Zola à Palaiseau. INSERTION• 2,8 millions d’euros pour la mise en œuvre du contrat unique d’insertion, dans le cadre d’une convention annuelle d’objectifs
• en direct du Conseil général Sainte-Geneviève-des-Bois Se soigner à moindre coût et de moyens entre l’État, pôle Emploi et le Conseil général. Ces contrats sont destinés aux bénéficiaires du RSA.• 390 000 euros à des associations intermédiaires qui emploient des bénéficiaires du RSA.• 580 000 euros à l’Agence de services et de paiement pour le dispositif des emplois-tremplins. Co-financés par la Région, ces postes sont destinés au monde associatif qui ont ainsi la possibilité de recruter du personnel. TRANSPORT• 230 000 euros pour des aménagements autour de la gare d’Arpajon comme la création d’un parc de stationnement, dans le cadre du pôle d’échanges d’Arpajon - Porte d’Étampes. En Île-de-France, quatre personnes sur 10 renoncent à se faire soigner pour des raisons financières. Pour couper court à cette statistique, la Maison départe mentale des solidarités (MDS) de Sainte-Geneviève-des-Bois* orga - nise, le 3 avril, un atelier intitulé « Ma santé à moindre coût ». « Depuis la crise de 2008, explique Michèle Leroy, responsable des missions du dévelop - pement social, de nombreuses famil - les reportent leur visite chez le den tiste ou l'ophtalmologiste car il leur est im - possible d'avancer les frais. Or, à force d'atten dre, les soins deviennent souvent plus lourds et plus chers. » Un groupe de 13 Essonniens, majoritairement cons titué de mères de famille voulant échapper à ce cercle vicieux et mieux comprendre notre système de santé complexe, a été identifié par les travail - leurs sociaux. Ces personnes ont participé, en janvier, à une première session de l'atelier proposé par la MDS. Ana - belle Potonie, chargée de piloter l'ate lier, précise : « Trois axes ont été retenus : le dispositif santé, la prévention, et enfin les astuces pour se soigner malin. Nous conseillons notamment de privilégier les Centres de consultations gratuites ou les structures acceptant le tiers payant (Centres départementaux de prévention santé, PMI, Centres dentaires, etc.), demander des médi - caments génériques ou vérifier s'ils sont remboursés. » L’initiative de la MDS est une première dans le dépar tement. Une façon pour le Conseil général de jouer son rôle de « bouclier social » à l’échelle locale. *Cette MDS reçoit aussi les usagers de Fleury-Mérogis, Villemoisson-sur-Orge et Villiers-Sur-Orge. 0169465766 La MDS va s’agrandir Le Conseil général va consacrer plus d’un million d’euros à l’extension de la Maison départementale des solidarités (MDS) de Sainte-Genevièvedes-Bois. Cet agrandissement est lié au rattachement des équipes de professionnelles de Morsang-sur-Orge à cette MDS : 12 à 15 agents supplémentaires, que l’actuelle MDS, trop exiguë, ne peut accueillir. Accessible aux personnes handicapées et construit selon des normes respectueuses de l’environnement, le nouveau bâtiment abritera, à l’horizon 2014, le centre de PMI et le réseau local d’appui (RLA). Des services publics de proximité du Conseil général, indispensables aux Essonniens et plus particulièrement aux plus fragiles d’entre eux. Chaque année, 180 000 personnes pousse la porte d’une des 21 MDS de notre département.• 990 000 euros pour des travaux de voirie dans le cadre de l’opération pont-rail de Brétigny-sur-Orge qui consiste à construire un nouveau pont sous la voie ferrée pour faciliter les déplacements sur le territoire et fluidifier la circulation notamment des habitants du futur éco-quartier Clause Bois-Badeau en cours de réalisation. SPORT• 87 000 euros à des clubs sportifs de haut niveau essonnien, dans le cadre des contrats de développement.• 98 000 euros à des manifestations sportives d’intérêt départemental comme le 7 e Handikayak de l’Essonne (lire p.37), le marathon de Sénart (lire p.36) ou le meeting national d’athlétisme de Montgeron.• 1,5 million d’euros aux clubs sportifs formateurs. n°130/avril 2012/Le mag de l’Essonne•25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :