[91] Mag de l'Essonne n°128 février 2012
[91] Mag de l'Essonne n°128 février 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°128 de février 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (204 x 270) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : le département s'engage pour la jeunesse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
À la Une Santé mentale : plus proche des patients Début janvier, le président du Conseil général a posé la première pierre, à Sainte- Geneviève-des-Bois, d’une structure de soins spécialisée en santé mentale qui verra le jour d’ici à la fin de l’année. Cinqunités de vie vont sortir de terre, sur un terrain libéré par l’hôpital Perray-Vaucluse, dans le nord de l’Essonne. Un changement considérable pour ces patients qui devaient jus qu’alors être hospitalisés à Étampes, à l’Établissement public de santé (EPS) Barthélémy Durand, l’une des principales structures d’accueil et de soins psychiatriques en Essonne. Ce projet porté par Les ados en crise peuvent désormais être pris en charge dans la nouvelle unité de soins psychiatriques de Sainte-Geneviève-des-Bois. Handicap à l’embauche ? l’EPS a pour but de rapprocher les lieux d’hospitalisation du domicile des patients : sur les 361 lits que compte l’EPS, 125 seront déplacés à Sainte-Geneviève-des-Bois. Ce dont se réjouit Michel Pouzol, viceprésident du Conseil général et président du conseil de surveillance de l’EPS : « L’objectif est de renforcer les liens entre les patients et leur environnement quotidien afin que la période d’hospitalisation ne s’inscrive pas comme une rupture désocialisante dans la vie des patients ». Une approche humaine au service des ma la - des. En parallèle, une unité de 10 lits dédiée aux 13-18 ans pour des prises en charge d’urgence a été inaugurée sur le même site de Sainte- Geneviève-des-Bois. Jusquelà, seul le groupe hospitalier Perray-Vaucluse, voisin de quelques mètres, disposait d’une unité psychiatrique pour les mineurs. Mais il n’était pas conçu pour répondre aux cas les plus graves. Une carence comblée. Malgré la loi, les résistances persistent en matière de recrutement des personnes handicapées. Leur taux de chômage s’élève à 17% contre 8% en moyenne pour l’ensemble des 15-64 ans. Leur embauche est pourtant une obligation légale, prévue par le code du travail : toute entreprise d'au moins 20 salariés doit employer 6% de travailleurs handicapés, sous peine d'encourir des sanctions. En signant un Protocole handicap en 2006, le Conseil général montrait l’exemple. Entre 2007 et 2011, le taux de travailleurs-euses handicapé-ée-s travaillant au sein de la collectivité a ainsi été multiplié par 4. + d’infos egalite.essonne.fr 4 4•Le• L’Essonne mag de l’Essonne le magSjanvier/février 2012 2010SN°109/n°128 Autour d’un café Votre conjoint, parent, voisin, souffre de la maladie d’Alzheimer ? Vous voulez comprendre ou simplement en parler et partager votre expérience. France Alzheimer Essonne vous propose des Cafés mémoire. Rendez-vous le 14 février au Café du marché de Massy, le 16 février au restaurant Le Belleville de Gif-sur-Yvette et le 6 mars au restaurant les Croc’us dans la galerie Auchan de Corbeil-Essonnes.• Infos au 0164998272 Les rendez-vous nature du Conseil général Chargé de protéger la faune et la flore en Essonne, le Conservatoire départemental des Espaces Naturels Sensibles propose, tout au long de l’année, des activités gratuites. Le 19 février, participez à un chantiernature à Boigneville pour sauvegarder la pelouse de Prinvaux où poussent des orchidées sauvages. Attention, la réservation est obligatoire (0160919734). Le 10 mars, découvrez la vie des batraciens... et leur tunnel de l’amour. Sur la RD116 vers Dourdan, un crapauduc a été installé pour éviter qu’ils ne se fassent écraser en traversant la route qui les conduit vers les étangs où ils se reproduisent.• Infos sur essonne.fr (programme téléchargeable) L’Essonne s’expose à l’Arsenal Dédié à l’architecture et à l’urbanisme, le Pavillon de l’Arsenal de Paris présente une superbe exposition sur « Paris, la métropole et ses projets ». L’occasion de découvrir une autre facette de l’Essonne. Au cœur de l’exposition, une table en 3D permet de visiter les villes et de comprendre leurs projets urbains : Évry par exemple et l’aménagement du cœur de ville autour de la mairie ou encore l’éco-quartier Clause-Bois Badeau de Brétigny-sur-Orge en cours de construction. Entrée gratuite.• Infos au 0142763397 et sur pavillon-arsenal.com
Vœux 2012 : pari réussi ! Aller à la rencontre des habitants, des élus locaux et des agents du département là où ils vivent ou travaillent, mais aussi permettre aux conseillers généraux de réaffirmer leur lien avec leur canton. Tel était le principe de la décentralisation des vœux du département. Pendant tout le mois de janvier, Jérôme Guedj a présidé 38 cérémonies. Elles se sont déroulées dans les collèges, des équipements du Conseil général. Les personnels des cuisines, agents du département, se sont chargés de concocter des buffets simples. Une recette qui a attiré pas moins de 5000 Essonniens, soit une fréquentation plus que doublée par rapport aux années précédentes. Autre atout de cette formule : le coût moins élevé, ce qui n’est pas négligeable par les temps qui courent. le chiffre 1 225 717 C’est le nombre exact d’habitants que compte l’Essonne, d’après les derniers chiffres de l’Insee dévoilés le 17 janvier. Le 18 janvier, au collège Mondétour des Ulis, avec Maud Olivier, conseillère générale de ce canton. Le 6 janvier, au collège l’Ermitage de Soisy-sur-Seine, avec François Fuseau, conseiller général du canton de Saint-Germain-lès-Corbeil. Le 16 janvier, au collège Le Saussay de Ballancourt-sur-Essonne, pendant le discours de Patrick Imbert, conseiller général du canton de Mennecy. Où vivent les nouveaux Essonniens ? Le 13 janvier, au collège A. Fleming d’Orsay. David Ros, conseiller général de ce canton et Jérôme Guedj, le président du Conseil général ont remis à trois étudiants étrangers leur attestation de bourse, en présence de Xavier Chapuisat, président du pôle de recherche et d'enseignement supérieur (PRES) Universud Paris. Cette aide financière du département s’inscrit dans le cadre de la politique de soutien du Conseil général à la mobilité étudiante et à l’accueil d’étudiants étrangers. En un an, l’Essonne a donc gagné 3 995 habitants et ceux-ci se sont installés surtout dans les petites communes en voie d’urbanisation. Cheptainville, Vert-le-Petit, Mennecy ou Ballancourt par exemple ont toutes vu leur population croître en 2011. Les nouveaux Essonniens sont aussi nombreux à avoir élu domicile dans des villes qui comptaient déjà plusieurs dizaines de milliers d’habitants, comme Palaiseau, Ris-Orangis ou Brétigny-sur-Orge. Les trois villes les plus peuplées restent Évry, Corbeil-Essonnes et Massy. n°128/février 2012/Le mag de l’Essonne•5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :