[91] Mag de l'Essonne n°127 janvier 2012
[91] Mag de l'Essonne n°127 janvier 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°127 de janvier 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (142 x 189) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : renforcer le service public, donner la parole aux citoyens, s'engager pour l'éducation et la jeunesse, agir pour l'égalité réelle.... vous pouvez compter sur l'Essonne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
À la Une Nuisances aériennes : rien n’est réglé Travail égal, salaire égal ? Réunis en séance publique le 12 décembre dernier, les conseillers généraux ont adopté une motion dans laquelle ils demandent à la ministre de l’Écologie et des Transports de revoir sa copie. En cause, un arrêté ministériel daté du 17 novembre dernier, visant à « diminuer les nuisances sonores dues au trafic aérien dans notre région, notamment par le rehaussement de 300 mètres » de l’altitude à laquelle les avions amorcent leur descente. Selon la ministre, ceci permettrait une réduction de 50% du niveau sonore et une baisse de 60% du nombre de personnes exposées à plus de 65 décibels à chaque mouvement aérien. De très nombreuses associations de défense de l’environnement et de riverains, le comité syndical du PNR* du Gâtinais français, des élus de tous bords dénoncent l’inefficacité des mesures prises par la ministre. Selon BruitParif, le relèvement de 300 mètres ne permet qu’une diminution du bruit imperceptible par l’oreille humaine. En plus, cela ne fait que déplacer le problème. Les nuisances toucheront des dizaines de milliers de Franciliens supplémentaires, les trajectoires d’approche étant allongées. Autre conséquence directe : l’augmentation des consommations de kérosène et donc des rejets nocifs, en totale contradiction avec les conclusions du Grenelle de l’environnement. En attendant de nouvelles solu - tions, les conseillers généraux demandent, dans cette même motion, un moratoire sur l’application de ces mesures. *Parc naturel régional. + d’infos sur essonne.fr En ligne, l’intégralité de la motion Non, car même si les femmes représentent 47% de la population active, elles perçoivent en moyenne, à expérience et diplôme égaux, une rémunération inférieure de 27% à celle des hommes. Cette différence impacte le salaire, mais aussi les primes, avantages en nature, etc. Cette discrimination ne peut pas s’expliquer par une différence de qualification ou de réussite, puisque pour une même génération, le bac est obtenu par 70% des filles et 59% des garçons. Depuis le 1er janvier 2012, les entreprises de plus de 50 salariés sont tenues d’élaborer un Plan d’égalité professionnelle. + d’infos sur egalite.essonne.fr 4 4•Le• L’Essonne mag de l’Essonne le magSjanvier/2012 2010SN°109/n°127 Pour une santé publique de proximité Les professionnels du Centre départemental de prévention et de santé (CDPS) de Juvisy-sur-Orge assurent, à compter du 12 janvier prochain, des permanences au cabinet médical de Brunoy situé 1 impasse de la Mairie. Celles-ci se déroulent le jeudi. La matinée et sans rendez-vous, les Essonniens de plus de 15 ans peuvent réaliser des dépistages anonymes et gratuits (VIH, syphilis et/ou hépatites B et C) ; l’équipe propose également des vaccinations - dès 6 ans - conformément au calendrier en rigueur. L’après-midi, sur rendez-vous, ces professionnels reçoivent les plus démunis lors de consultations infirmières de prévention.• Infos au 0169214922 et sur essonne.fr thématique santé-social En ligne, la liste des lieux de permanences supplémentaires qui vont ouvrir prochainement. Autour d’un café Votre conjoint, parent, voisin, souffre de la maladie d’Alzheimer ? Vous voulez comprendre ou simplement en parler et partager votre expérience. France Alzheimer Essonne vous propose des Cafés mémoire. Rendez-vous les 10 et 24 janvier au restaurant les Croc’us dans la galerie Auchan de Corbeil-Essonnes ; les 17 et 31 janvier au Café du marché de Massy ainsi que les 19 janvier et 2 février au restaurant Le Belleville de Gif-sur-Yvette.• Infos au 0164998272 Les rendez-vous nature du Conseil général Du 14 janvier au 17 juin, l’artiste Moreno Robledo revient au domaine départemental de Montauger. Après avoir exposé ses imposantes fourmis, il nous propose ses dernières sculptures, des « Wampiresas et autres ectoplasmes », dans le cadre de l’année des chauves-souris. Par ailleurs, à l’occasion de la Journée mondiale des zones humides le 4 février, le Conseil général et le PNR du Gâtinais vous invitent à des animations et des jeux sur le cycle de l’eau en ville et dans la nature ainsi qu’à une balade et à la visite d’une cressonnière. Programme complet au 0164987393
Les orientations budgétaires en débat Le 12 décembre, un point important était à l’ordre du jour de la séance publique : la préparation du budget départemental 2012, qui sera voté fin janvier. Ce sujet était au cœur du débat d’orientations budgétaires. « Dans un contexte de crise, aggravé par la dette des Etats européens et l’incapacité du gouvernement à gérer la situation, l’Essonne garde le cap », a annoncé Carlos Da Silva, vice-président du Conseil général chargé des finances. De fait, le département présente un budget ambitieux - sans hausse des taux d’imposition - qui allie responsabilité, progrès et solidarité. Chef de file en la matière, le Conseil général réaffirme son rôle de bouclier social auprès des Essonniens les plus fragiles, les chiffres de l’emploi se dégradant et le nombre d’allocataires du RSA risquant encore de progresser. Des dépenses en constante hausse alors que les finances locales sont éreintées par les politiques gouvernementales. Pas question pour autant de présenter un budget d’austérité. « Tout en réalisant des efforts équitables, le département entend continuer à agir pour plus de justice sociale », ajoute Carlos Da Silva. En atteste la création de maisons de retraite publiques à 60 euros (lire notre focus en p.14 et 15). En matière d’éducation, l’investissement départemental restera massif et portera notamment sur les environnements numériques de travail (lire notre article du mois dernier en p.26). Face aux dysfonctionnements de l’économie de marché, le Conseil général pousse le curseur vers plus de service public et soutient la création d’une agence de financement des collectivités locales. En souvenir des tsiganes internés en Essonne Le coup de gueule du mois ! « Ni oisifs, ni fraudeurs, les allocataires du RSA ne doivent pas être stigmatisés. » Jérôme Guedj ne décolère pas. Le président du Conseil général a refusé de faire partie des départements pilotes instaurant une obligation de travail de sept heures pour les allocataires du RSA. Il l’a fait savoir à Roselyne Bachelot, ministre des Solidarités et de la Cohésion Sociale, ajoutant que pareille proposition « a pour fonction unique de présenter les allocataires du RSA comme vivant au crochet de la solidarité nationale ». Ce que réclame Guy Bonneau, vice-président du Conseil général chargé de l’insertion, c’est que Pôle emploi soit doté des moyens nécessaires pour permettre à ces personnes de retrouver un emploi durable. Le 27 novembre 1940, 200 personnes tsiganes arrivent à la gare de Brétigny pour être internées au camp de Linas-Montlhéry, le seul de la région parisienne. Plusieurs centaines de ces Français déportés pour le seul motif qu’ils étaient des gens du voyage périront dans les camps de concentration. Une triste page de l’histoire oubliée des manuels scolaires. Le 27 novembre dernier, l’Essonne a fait son devoir de mémoire. Réclamée de longue date par le Collectif pour la commémoration de l’internement des tsiganes et gens du voyage du camp de Linas-Montlhéry, une stèle a été inaugurée à Brétigny, en présence de Raymond Gurême, dernier survivant de ce camp et Maud Olivier, vice-présidente du Conseil général chargée de la lutte contre les discriminations (voir photo). « N’oublions jamais à quelles atroces folies ont conduit, par le passé, les discriminations poussées à l’extrême », a rappelé Jérôme Guedj, lors de cette cérémonie. n°127/janvier 2012/Le mag de l’Essonne•5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :