[91] Mag de l'Essonne n°127 janvier 2012
[91] Mag de l'Essonne n°127 janvier 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°127 de janvier 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (142 x 189) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : renforcer le service public, donner la parole aux citoyens, s'engager pour l'éducation et la jeunesse, agir pour l'égalité réelle.... vous pouvez compter sur l'Essonne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Près de chez vous agenda 21 Les labellisés 2012 à l’honneur 114 nouvelles actions, portées par 79 structures, ont reçu le label 2012 « Agenda 21 de l’Essonne » le 8 dé - cem bre dernier. Une « reconnaissance » et une « lisibilité » saluée par les acteurs qui sont venus retirer ce précieux sésame en main propre, au Génocentre d’Évry (photo). « Ce label est pour nous un moyen de montrer que ce que nous faisons correspond bien à une démarche générale de développement durable », a réagi Francis Chavanne, professeur de SVT au collège Jean Zay de Morsang - sur-Orge et référent de l’action « Clubs *Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement de l’Essonne. Les premiers coups de pioche seront donnés le 10 jan - vier sur la section de la RD207 qui sépare l’entrée nord d’Étampes et la zone industrielle des Rochettes à Morigny- Champigny, de part et d’autre de la RN20. Cette départementale, aujourd’hui peu sécurisée pour les piétons et aux carrefours saturés aux heures de pointe, a initié une longue méta morphose prévue pour durer jusqu’en 2015. Mais que les riverains se rassurent : les travaux, réalisés en 4 phases, ne devraient pas occasionner de gêne pour la circulation. Et dès le mois d’avril prochain, date de fin de la première phase, le tronçon principal de la RD207 devrait déjà arborer 26• Le mag de l’Essonne/janvier 2012/n°127 Agenda 21 » : le Club Unesco par exem - ple corres pond avec un collège au Came roun, tandis que le Club Compost fa brique du compost à partir des déchets de la cantine. Également à l’honneur, les 4 actions « coups de cœur du jury » : la crèche parentale durable Flocon Papillon à Arpajon, qui utilise des aliments bio et des produits d’entretien respectueux de l’environnement ; l’action Essonne aménagement exemplaire du CAUE* 91, qui valorise les projets urbains intégrant des éléments de développement Étampes/Morigny-Champigny Les entrées de villes changent de visage durable (création d’emplois, réhabilita - tion de bâtiments...) ; les cours de babygym à la maison d’arrêt de Fleury-Mé - rogis pour les mères détenues et leurs bébés, accueillis à la nursery de la prison ; et enfin, le projet de conserverie artisanale du chantier d’insertion « Les Potagers de Marcoussis », à partir de légumes et de fruits produits dans la région. + d’infos sur essonne.fr retrouvez la vidéo de la cérémonie du 8 décembre dernier dans la thématique cadre de vie sa nouvelle apparence de boulevard urbain. « À terme, ce boulevard urbain comportera trois ronds-points, un carrefour à feux et deux intersections, un réseau de pistes cyclables, 12 nouveaux passages piétons, des trottoirs et une nouvelle bretelle d’entrée sur la RN20 », détaille Pascal Fournier, vice-président du Conseil général chargé des infrastructures routières. Un accès direct au centre commercial des Rochettes sera aussi créé. Coût total de l’opération : 4,25 millions d’euros financés à hauteur de 3,3 millions d’euros par le département.
environnement Il faut sauver la bi diversité ! Réunis en séance publique le 12 décembre dernier, les conseillers généraux ont adopté le schéma départemental des Espaces Naturels Sensibles (ENS) pour la période 2012-2021. Cette feuille de route que le Conseil général a élaborée en lien étroit avec ses partenaires a pour ambition principale d’enrayer, dans les dix ans, la chute de la biodiversité. En d’autres termes, il s’agit d’aller plus loin encore dans la protection de nos Espaces Naturels Sensibles composés notamment de forêts, de marais... Des sites à la faune et à la flore exceptionnelles qui appartiennent au Conseil général, ce dernier se chargeant de les préserver tout en les rendant accessibles aux Essonniens. Ce schéma départemental entend rétablir les liens entre les Essonniens et la nature, y compris en ville. Comment ? En aménageant des « trames » vertes et bleues pour favoriser les déplacements « doux » des habitants (prome nade, vélo...). Autre orientation : mobiliser les jeunes Essonniens autour de projets environnementaux ou encore faire du patrimoine naturel un vecteur d’intégration sociale. « La politique départemen - tale s’élargit à de nouveaux champs, précise Claire Robillard, vice-présidente du Conseil général chargée de l’environnement et du développement durable, comme l’achat de terrains pour protéger les nappes phréatiques et donc la ressource en eau. » + d’infos sur essonne.fr téléchargez le schéma départemental des ENS dans la thématique cadre de vie rubrique patrimoine naturel Saintry-sur-Seine Un parc écologique sur les bords de Seine Le Conseil général s’est fortement impliqué dans la création d’un parc écologique à Saintry-sur-Seine, sur les bords de Seine. Un projet assez ambitieux, porté par le maire Michel Carreno et son équipe. L’objectif était de permettre aux habitants de se réapproprier les berges du fleuve, en aménageant un espace le plus naturel possible. 100% développement durable, le dossier a bénéficié de l’accompagnement financier du Conseil général (225 000 euros sur un montant total de 450 000 euros) et du Conseil régional. Terminé depuis peu, le parc est une merveille. L'éco-système local a repris ses droits : flore et faune s'y développent harmonieusement. Grâce aux panneaux d'information, les visiteurs identifient plus facilement les espèces, leur mode de reproduction et l'écosystème correspondant. Exceptionnel, ce site bénéficiera d’un suivi tout particulier du Conseil général, dans le cadre de son nouveau schéma départemental des ENS, dont l’orientation « Nature en ville » est réaffirmée : un « entretien doux » des espaces verts et naturels sera mis en place pour permettre le bon développement des végétaux et des insectes. n°127/janvier 2012/Le mag de l’Essonne•27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :