[91] Mag de l'Essonne n°101 mars 2009
[91] Mag de l'Essonne n°101 mars 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°101 de mars 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Essonne

  • Format : (140 x 174) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : crise, quel sont les atouts de l'Essonne ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
ATHIS-MONS/JUVISY/PARAY-VIEILLE-POSTE Un bon bol d’Eire ! Inutile de prendre l’avion pour goûter aux saveurs de la culture irlandaise. Il suffit de faire escale au festival celtique « Les Irlandays ». M usique, mais aussi littérature, photographie ou théâtre… Le programme de la 4 e édition du festival « Les Irlandays », qui se déroule du 14 au 22 mars prochains, est particulièrement réjouissant ! Créé en 2003 pour célébrer les dix ans de jumelage d’Athis-Mons avec la ville irlandaise de Ballina, l’événement réunit tous les adeptes de la culture celtique. « Ce festival multiculturel a immédiatement trouvé son public et dépassé les frontières du département, indique Christelle Folly, chargée des relations publiques de la Communauté d’agglomérations Les Portes de l’Essonne, qui réunit Athis-Mons, Juvisy-sur-Orge et Paray-Vieille- Poste. En 2007, il a attiré plus de 7 000 visiteurs ! C’est aujourd’hui un rendezvous majeur, qui a bénéficié dès l’origine du soutien du Conseil général ». Désormais organisé tous les deux ans, « Les Irlandays » reçoivent des artistes de renommée internationale pour un public toujours plus nombreux et varié. À l’instar, cette année, du violoniste Gerry O’Connor, véritable légende vivante. C’est lui qui animera la Saint- Patrick, le 17 mars, et dans un lieu particulièrement adapté : le Magic mirror pub. Un chapiteau de bois, avec miroirs et velours véritable condensé d’Irlande, en plein cœur du site du Concorde à Athis-Mons. Tout est prévu - du parking à la piste de danse - pour profiter pleinement de concerts endiablés et gratuits (cf. le programme ci-dessous) ! Mais au-delà des concerts, ce festival dresse une authentique cartographie des arts celtiques avec des expositions, un fest-noz breton, des films, ainsi que de nombreuses animations pour le jeune public. « C’est un festival véritablement dépaysant avec un programme de qualité et beaucoup de surprises, résume Christelle Folly. Pour son cadre convivial et chaleureux, son sens du partage et de la fête, c’est le festival où il faut aller ! » p• Renseignements au 01 69 12 44 29 et sur www.festival-irlandays.info CONCERTS GRATUITS sur le site du Concorde à Athis-Mons. 40 - MARS N°101 ✤ Liadan, le 21 mars à l’Espace Jean Lurçat de Juvisy. Noël Hill, en concert d’ouverture le 14 mars à la salle des fêtes de Paray-Vieille-Poste. « Les Irlandays » sous le Magic mirror pub ◗ Mardi 17 mars à 20 h : la nuit de la Saint-Patrick par les membres du Conservatoire, suivis des virtuoses Gerry O’Connor & Friends ◗ Mercredi 18 mars à 20 h : le répertoire celtique revisité par les jeunes pousses de Téada ◗ Jeudi 19 mars à 20 h : quand les bretons de Pennoù Skoulm s'unissent au maître de la scène irlandaise Andy Irvine ◗ Vendredi 20 mars à 20 h : Erik Marchand Quartet insuffle à la musique bretonne des inflexions balkaniques, suivi de la violoniste Anne-Marie McCormack et ses musiciens. Électrisant ! ◗ Samedi 21 mars à 20 h : session énergique du groupe Guidewires ◗ Dimanche 22 mars à 15 h : clôture du festival en fanfare avec notamment le légendaire Kilfenora Céili Band
LES ULIS Zybrid & Co Tremplin Laydizz pour les Francofolies France Ô a lancé un concours de talents dans neuf villes de banlieue parisienne. À la clé : une participation au prochain festival des Francofolies. Les caméras de la chaîne se sont posées aux Ulis le 30 janvier dernier, au Radazik. J ouer devant un parterre de 15 000 spectateurs… Le rêve de tous les groupes de musique. Une ambition inaccessible ? Pas si sûr. En effet, la chaîne publique France Ô (en partenariat avec RFO et Morgane Production) a organisé un concours dans neuf communes franciliennes, dont les Ulis, pour donner leur chance à des jeunes talents amateurs. Chaque ville a ainsi présenté cinq candidats lors d’une soirée-concert qui fait office d’audition. Le jury a jusqu’au 5 mai pour délibérer et sélectionner un groupe par ville. À la clé pour l’heureux gagnant, une chance en or massif : se produire à La Rochelle, en juillet, à l’occasion du festival des Francofolies. Le 30 janvier dernier, « France Ô Folies » a fait une halte au café-concert Le Radazik des Ulis. Sur scène, cinq artistes sélectionnés par un jury populaire, se sont soumis à l’oreille experte de professionnels, parmi lesquels Gérard Pont, le directeur des Francofolies. Côté hip-hop, Deakay, Sergio MC et Gmoni assuraient le spectacle. Les deux jeunes surdouées de Laydizz défendaient leur R&B, tandis que la tendance world était représentée par les talentueux Zybrid & Co. « Il y avait un excellent DANSE D ATHIS-MONS/BRÉTIGNY/EVRY/LA NORVILLE/LES ULIS/MORSANG La jeune chorégraphie en mouvement Bousculer les idées reçues. Un rôle sur mesure pour la création contemporaine, et, en particulier, la création chorégraphique. Le Collectif Essonne danse* en sait quelque chose : il n’a de cesse de marteler le message. Et de montrer combien la jeune chorégraphie internationale est inventive et audacieuse. C’est pourquoi il organise, depuis sept ans, les Rencontres Essonne danse. Du 26 mars au 4 avril, dix compagnies venues de Suisse mais aussi d’Allemagne, de Tunisie ou encore du Congo, dévoileront toute l’étendue de leur talent. La jeune canadienne, Chanti Wadge (cf. notre photo) qui débute, cette saison, une résidence au sein des théâtres membres du collectif organisateur, présentera deux créations. Des performances à bien des égards. Et en point final de ces variations sur la danse contemporaine, un bal pas banal ! * Le Collectif Essonne danse est composé du centre culturel des Portes de l’Essonne à Athis-Mons, du théâtre de Brétigny-sur-Orge, du théâtre de l’Agora d’Évry, de la salle Pablo Picasso de La Norville, de l’espace culturel Boris Vian des Ulis et des salons du château de Morsang-sur-Orge. Deakay Sergio MC GMoni niveau général, une très bonne ambiance », salue Deakay. « L’opération de France Ô est une véritable opportunité pour ces artistes ulissiens, se réjouit Jean-Christophe Béchade, directeur du Radazik. En plus, la diffusion de ce concert à la télévision leur permettra d’élargir leur public ». Et se produire sur la scène des Francofolies, ils adoreraient ! « Ce serait très intéressant de se retrouver face à un public si large, imagine Deakay, et de voir si ma musique peut plaire à des spectateurs pas forcément sensibles au hip-hop ». En attendant de savoir s’il part à La Rochelle, le jeune rappeur Deakay planche sur son album. Il se consacre aussi à son association de promotion de la culture urbaine, On Da’Phone.p La chaîne France Ô diffusera le concert capté au Radazik le mardi 28 avril à 20h35. Il sera précédé du documentaire « Escale aux Ulis ».• Infos sur http://franceofolies.rfo.fr MARS N°101 - 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :