[90] Vivre le Territoire n°185 nov/déc 2019
[90] Vivre le Territoire n°185 nov/déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°185 de nov/déc 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8,6 Mo

  • Dans ce numéro : le mois du film documentaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
AGENDA Le 15.12 ÉLOIE Concert spectacle  : Spécial Offenbach 15h F Maison du Temps libre Chœur de la Miotte de la MQVC de Belfort O3 84 26 19 20 DELLE Spectacle de Noël « La magie de Noël » 7 € F Halle des 5 fontaines Delle Animation 03 84 36 88 96 www.delle-animation.com VALDOIE Concert de Noël 17h F Église Ensemble vocal Jour après jour 06 30 66 41 19 www.vocejourapresjour.fr Les 17.12 et 18.12 BELFORT Théâtre  : Sous d’autres cieux 20h F Le Granit 03 84 58 67 67 www.legranit.org/event/sous-dautres-cieux/Le 20.12 GRANDVILLARS OUI ! Pièce de théâtre de boulevard F Salle de spectacle Grandvillars fait son show 06 42 35 12 63 www.grandvhilare.fr BELFORT Jazz electro  : Polaroïd Songs 14h15 F Le Granit 03 84 58 67 67 www.legranit.org/event/polaroid-songs/BELFORT Concert spectacle  : spécial Offenbach 17h F Salle d’honneur O3 84 26 19 20 Les 21.12 et 22.12 ROUGEGOUTTE Marché de Noël Samedi de 14h à 20 h dimanche de 10h à 20h F Salles de la mairie La Rouge Bruyère 06 37 60 45 04 30 Le 28.12 BELFORT Noël aux lampions À partir de 7 ans. 16h30. 5 € adulte 2,50 € 12-17 ans. Gratuit jusqu’à 11 ans. F Belfort tourisme 03 84 55 90 90 www.belfort-tourisme.com Le 04.01.20 COURCELLES Walkingpaint fête les rois ! Réservation obligatoire au 06 67 38 42 36 ou au 06 45 16 98 17 F Terrain situé à l’entrée du village Walkingpaint 06 67 38 42 36 Les 07.01.20 et 08.01.20 BELFORT Théâtre  : Toute nue 20h F Le Granit 03 84 58 67 67 www.legranit.org/event/toute-nue/Le 10.01.20 BELFORT Théâtre  : Douze à table ! Recette au panier au profit de Semons l’Espoir Pièce écrite et mise en scène par Angélique Sutty F Centre culturel et social des Résidences Bellevue Cie du Grammont MPT Beaucourt 06 47 08 44 20 www.facebook.com/CieGrammont/BELFORT Jazz  : Cécile Mclorin Salvant & Sullivan Fortner 20h F Le Granit 03 84 58 67 67 www.legranit.org/event/cecilemclorin-salvant-sullivan-fortner/BELFORT Openvia  : « Rockstar » Valeria Giuga - Cie Labkine F Viadanse 03 84 58 44 88 www.vaidanse.com Le 11.01.20 ESSERT Théâtre  : Douze à table ! Pièce écrite et mise en scène par Angélique Sutty 20h. Adulte 5 € . Enfant -16 ans 3 € F Logis de l’amitié Le Comité des fêtes d’Essert 03 84 58 05 30 www.facebook.com/CieGrammont/Jusqu’au 25 janvier 2020 EXPOSITION Hadaly et Sowana, cyborgs et sorcières L’Espace multimédia Gantner, centre d’art contemporain dédié à l’art numérique du Département du Territoire de Belfort, propose l’exposition « Hadaly et Sowana, cyborgs et sorcières ». Sous le commissariat de Cécile Babiole, cette exposition propose une relecture contemporaine de « L’Ève future », roman fantastique de l’écrivain Auguste de Villiers de l’Isle-Adam publié en 1886. L’exposition se réapproprie la thématique de la technologie conçue comme à la fois rationnelle et magique, et substitue une vision élargie et non stéréotypée à celle misogyne du roman. Les artistes y réinventent les figures de la cyborg ou de la sorcière, comme autant de symboles de puissance, de résistance, d’ironie et d’utopie. F Espace multimédia Gantner 1, rue de la Varonne à Bourogne Ouvert au public du mardi au samedi de 14h à 18h et le jeudi jusqu’à 20h Entrée libre. Toutes les informations sur www.espacemultimediagantner.territoiredebelfort.fr Le 12.01.20 DANJOUTIN Concert spectacle  : Spécial Offenbach 15h F Maison pour tous Chœur de la Miotte de la MQVC de Belfort 03 84 26 19 20 Le 13.01.20 BELFORT Conférence  : Le sommeil F IDEE UP 03 84 28 70 96 www.ideeup.org Le 14.01.20 BELFORT Le prêtre, le chevalier et le paysan  : les trois fonctions qui structurent nos sociétés Jean-Jacques Levy, maîtrise de philologie romane F IDEE UP 03 84 28 70 96 www.ideeup.org Les 14.01.20 et 15.01.20 BELFORT Théâtre  : Féminines 20h Rencontre avec l’équipe artistique le 14/01 à l’issue de la représentation F Le Granit 03 84 58 67 67 www.legranit.org/event/feminines/Le 15.01.20 BELFORT Visite  : Ferme des Pr airas à Lepuix-Neuf 5 € . RDV  : 8h45, parking A. Meyer, ou 9h30 sur place, covoiturage possible F IDEE UP 03 84 28 70 96 www.ideeup.org Pour annoncer une manifestation dans l’agenda de Vivre le Territoire, l’enregistrement doit être effectué avant le 15 du mois précédant la sortie du magazine sur F www.territoiredebelfort.fr/annonceur Vivre le Territoire N°185 — Nov./Déc. 2019
MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE Baisse de 13,5% du nombre de bénéficiaires du RSA, l’entreprise au cœur de l’insertion ! Depuis 2015, le Département a mis en place des outils destinés à aider nos concitoyens en recherche d’emploi à se remettre le pied à l’étrier. Il n’y a pas de fatalité au chômage. La seule réponse est l’action. L’action, c’est agir concrètement sur l’accompagnement immédiat, c’est remettre au cœur du dispositif d’insertion les entreprises. L’action c’est aussi engager, avec le demandeur d’emploi, un véritable parcours d’insertion, suivi et rigoureux, qui intègre une formation qualifiante sur des secteurs qui recrutent. Il ne suffit pas de traverser la rue pour trouver un emploi ! Il faut surtout que tous les dispositifs sociaux en place facilitent le retour à l’emploi et n’entretiennent pas l’assistanat et l’irresponsabilité, qui provoquent des dégâts irréversibles. C’est le sens de la politique que nous menons au Département. À travers le Pacte territorial d’insertion, notre feuille de route, nous menons une politique qui repose sur 3 axes  : - Lutter contre la fraude au RSA en collaboration avec la CAF afin de mieux accompagner ceux qui en ont réellement besoin. - Favoriser un meilleur accompagnement des personnes sans emplois bénéficiaires du RSA en les recevant dès les premiers jours d’entrée dans le dispositif RSA sans attendre des mois d’attente comme c’était le cas auparavant. - Développer le réseau d’entreprises avec lequel nous travaillons à travers les dispositifs Parrainage 90 et le label Empl’Itude. Près d’une centaine d’entreprises ont rejoint ces réseaux pour accompagner un grand nombre de demandeurs d’emploi et ramener sur le chemin du travail bon nombre de bénéficiaires du RSA. OPPOSITION La politique volontariste que nous avons mise en place a des résultats  : le nombre de bénéficiaires du RSA a baissé en 3 ans de 13,5%. Un record en France ! Si nous pouvons nous satisfaire de ce résultat, il ne faut pas pour autant baisser les bras et redoubler d’initiatives pour maintenir cette tendance. C’est à ces fins que le Département a la volonté aujourd’hui de contractualiser avec les associations et les entreprises d’insertion pour que le maximum de bénéficiaires du RSA puissent retrouver le chemin de l’emploi. Ce sont déjà plus de 800 personnes qui chaque année rentrent dans des structures telles que la Régie de quartiers, Inser’Vet ou Chamois. Près de 800 000 euros sont consacrés chaque année pour faciliter le retour à l’emploi des bénéficiaires du RSA. La Mission locale, l’École de la 2 e chance, tout comme l’Epide sont des services publics qui accompagnent de manière personnelle les personnes les plus éloignées de l’emploi, notamment des jeunes, afin de leur trouver des formations qualifiantes. Pour aller plus loin, en 2020, nous mettrons en place un nouveau service à destination des demandeurs d’emploi. Il s’agit d’un site Internet qui permettra de rassembler l’ensemble des offres d’emploi du département, mais également de déposer sa candidature et ainsi postuler plus facilement à un emploi. Nous recruterons une personne qui aura pour mission de mettre à jour, quotidiennement, ce site et de développer le réseau d’entreprises partenaires de l’insertion. De fait, le Département, acteur des solidarités humaines, agit pour renforcer et faciliter le lien entre les entreprises et les bénéficiaires du RSA afin de répondre concrètement aux besoins des entreprises et mieux accompagner humainement les personnes en difficulté. Telle est notre mission du quotidien ! Accélérer les processus de transition écologique et solidaire Lors de la dernière séance du Conseil départemental, la majorité a valorisé le bilan d’Agrilocal 90. Une satisfaction chiffrée puisque la part des produits locaux dans la restauration des collèges est passée de 2,5% en 2015 à 12% en 2019 avec un objectif de 20% en 2021. Ce sont certes des chiffres intéressants mais est-ce à la hauteur des enjeux de la transition écologique ? Le dispositif Agrilocal lancé dès juin 2013 participe à la transformation des habitudes alimentaires. Pourtant, n’est-il pas possible d’aider plus fortement les maraîchers et les petites exploitations en les accompagnant directement dans le processus de transformation pour obtenir notamment le label « bio » ? Après 6 ans d’existence, Agrilocal est connu des producteurs et des acheteurs locaux. Il est désormais temps de construire une politique forte de soutien aux circuits courts et à la production locale, labellisée « agriculture biologique ». Plusieurs parlementaires ont souligné l’impossibilité des agriculteurs à assurer la transformation de leur exploitation sans soutien financier et averti le gouvernement des retards de paiements des subventions au moment même où la perte de ressources fragilise le processus de transformation en agriculture biologique. Ainsi un nombre important d’agriculteurs ne perçoivent les aides que 3 à 5 ans plus tard. Pour répondre aux enjeux de la transition agroenvironnementale, nous proposons que les collectivités locales, dont le Département, élaborent un plan d’avance de trésorerie qui accélère le processus de transition en réduisant les risques de la conversion pour les exploitants locaux. L’avance de trésorerie du Département, à hauteur des aides européennes attendues, serait un dispositif utile d’incitation et d’encouragement à destination des exploitants locaux pour qu’ils s’engagent dans le long processus de conversion et d’obtention des labels « bio ». Fin 2018, seules 5% des terres agricoles dans notre département sont exploitées en agriculture biologique (1). Le Département peut aider par un dispositif exemplaire et solidaire, à augmenter sensiblement la part de l’agriculture bio dans la production locale et l’inscrire durablement dans les habitudes de consommation. PAROLES DES ÉLUS L’emploi est la priorité du Département Marie-Claude Chitry- Clerc – Éric Koeberlé (canton de Bavilliers) Marie-Hélène Ivol – Sébastien Vivot (canton de Belfort) Maryline Morallet – Florian Bouquet (canton de Châtenoisles-Forges) Marie-Lise Lhomet – Frédéric Rousse (canton de Delle) Marie-France Cefis – Patrick Ferrain (canton de Valdoie) Pour le groupe d’opposition « Union Républicaine »  : Bastien Faudot, Guy Miclo, Isabelle Mougin, Christian Rayot, Sylvie Ringenbach. 1. Est Républicain, 24 janvier 2019, « Agriculture. Territoire de Belfort  : le bio gagne peu à peu du terrain » Nov./Déc. 2019 — N°185 Vivre le Territoire 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :