[90] Vivre le Territoire n°153 novembre 2014
[90] Vivre le Territoire n°153 novembre 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°153 de novembre 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : médiathèques... la culture à deux pas chez soi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
CULTURE art contemporain PRATIQUE Au commencement était le bruit… Jusqu’au 24 janvier 2015 Entrée libre – Ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h (le jeudi jusqu’à 20h) Fermé du 22 au 29 décembre 2014 VISITES GUIDÉES 15 novembre à 16h  : visite en famille 15 janvier à 18h  : visite apéro À VOIR SUR WWW.CG90.FR Steina et Woody Vasulka L’art de faire du bruit EXPOSITION Deux figures internationales de l’art vidéo exposent à l’Espace multimédia gantner jusqu’en janvier 2015. Steina et Woody Vasulka ont en effet marqué plusieurs générations d’artistes, et continuent encore aujourd’hui à influencer le monde de l’art. À découvrir absolument. ç Catherine Robet Comme la peinture, le cinéma, ou les instruments de musique, l’électronique est une matière à fort potentiel artistique. C’est ce qu’ont découvert, dans les années soixantedix, deux artistes immigrés à New York, Steina et Woody Vasulka. Elle, musicienne de formation, et lui, ingénieur et technicien du film, se sont saisis des technologies émergentes de l’époque pour créer un nouveau langage plastique. Avec des synthétiseurs, des modulateurs, des écrans, des signaux analogiques et numériques, ils ont inventé un univers avant-gardiste, devenu pour des générations d’artistes vidéastes un véritable modèle. « Les Vasulka sont des figures incontournables de l’art vidéo, au même titre que le célèbre artiste américain Name June Paik, ils ont inventé une nouvelle manière de représenter, en exploitant notamment les informations parasites d’un signal électronique, ce que l’on appelle le bruit », explique Valérie Perrin, directrice de l’Espace multimédia gantner. Ce bruit, les deux > RUBRIQUE « VIDÉO » Un avant-goût de l’exposition À l’occasion de l’exposition « Au commencement était le bruit… » présentée à l’Espace multimédia gantner, la caméra du Conseil général est allée à la rencontre de Steina et Woody Vasulka, les deux pionniers de l’art vidéo. Le reportage est également l’occasion d’entendre l’un des membres du collectif SLIDERS, lui-même artiste et compositeur, qui apporte un nouvel éclairage sur le travail des deux artistes. 20 VivreleTerritoire N°153 LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT artistes l’ont modelé, créant des images d’une grande poésie, que les habitants du Territoire de Belfort peuvent aujourd’hui découvrir. Avec des synthétiseurs, des modulateurs, des écrans, des signaux analogiques et numériques, ils ont inventé un univers avant-gardiste. » Œuvres revisitées L’émotion était donc au rendez-vous à l’Espace multimédia gantner de Bourogne lorsque les deux artistes, aujourd’hui octogénaires, ont été accueillis en octobre pour le montage de leur exposition. « C’est extraordinaire que les habitants d’un si charmant village [Bourogne, N.D.L.R.] aient accès à un lieu de culture aussi exceptionnel que l’Espace gantner ! » s’est exclamée Steina Vasulka, plus familière des grandes villes américaines, telles que Santa Fé au Nouveau Mexique (États- Unis) où le couple réside. Pour cette exposition, les Vasulka ont travaillé avec un collectif d’artistes français, les SLIDERS, dont les travaux de recherche portent sur l’expérimentation de l’image numérique. « À l’occasion d’une résidence au Fresnoy, le Studio national des arts contemporains à Tourcoing, ils ont imaginé un logiciel informatique qui donne l’impression que le visiteur se promène au milieu des images de Steina et Woody, commente Valérie Perrin. C’est une véritable rencontre entre deux pionniers de l’art vidéo et une nouvelle génération d’artistes ». Le fruit de cette collaboration est présenté pour la première fois à l’Espace multimédia gantner et s’intitule « la commande de Lucifer ». Devant de grands panneaux semblables à des écrans, les visiteurs se transforment en voyageurs et parcourent un univers parallèle baigné de sons et d’images. Archives contemporaines Dans une autre salle, entièrement plongée dans le noir, c’est véritablement l’expérience du bruit vidéo qui est présentée avec une série de plusieurs projections datant des années soixante-dix  : Sound Size (le format du son), Noisefields (champs de bruits), ou Violin power (le pouvoir du violon) nous renvoient à notre mémoire collective, lorsque les premières consoles Atari ont fait leur apparition. « Ces images pixélisées peuvent paraître archaïques aujourd’hui, mais il faut avoir en mémoire que ces artistes utilisaient à l’époque des machines à la pointe de la technologie. » Une mémoire qui nous revient en toute simplicité devant ce spectacle sonore et visuel, et qui transporte petits et grands dans un monde où le bruit électronique est une symphonie de sons et d’images ! l Espace multimédia gantner 1, rue de la Varonne à Bourogne www.espacemultimediagantner.cg90.net
BIOGRAPHIE 1940 Naissance de Steina à Reykjavik (Islande), 1937 Naissance de Woody à Brno (Tchécoslovaquie) 1965 Arrivée à New York (USA) 1969 Premières expériences avec des machines électromagnétiques 1971 Ils créent la « Kitchen » à New York, un espace collaboratif où les artistes vidéastes peuvent venir expérimenter du matériel et échanger sur leur pratique. 1976 Ils commencent à utiliser le numérique. 1980 Ils s’installent à Santa Fé (USA). Leur travail devient narratif. CULTURE art contemporain Dans la grande salle de l’Espace multimédia gantner, les visiteurs découvrent une œuvre réalisée grâce à l’utilisation d’un logiciel informatique. Steina et Woody Vasulka. LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT N°153 VivreleTerritoire 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :