[89] Au fil de l'Yonne n°156 avril 2019
[89] Au fil de l'Yonne n°156 avril 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°156 de avril 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Yonne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : le conseil départemental, chef de file de l'action sociale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
SPÉCIAL SOLIDARITÉS personnes handicapées Depuis bientôt trois ans, Isabelle Le Duc habite dans un petit appartement à Toucy où elle est suivie par le Service d’accompagnement médicosocial pour adultes handicapés (Samsah) de l’association Charles de Foucauld. Des interventions coordonnées à son domicile lui permettent de vivre autonome avec son chat. Son éducateur déjà  : « On discute, on fait ce qu’il y a à faire dans la maison, il m’emmène au centre médicopsychologique. » L’auxiliaire de vie aussi, qui l’accompagne en courses une fois par semaine. Par contre pas besoin d’aide pour le ménage, Isabelle Le Duc s’en charge toute seule. Elle reçoit aussi la visite d’une infirmière  : « Elle s’occupe de mon suivi médical. On parle beaucoup et j’ai droit à un petit massage des pieds ! » Quand il fait beau, elle ou l’éducateur l’emmène marcher un peu, car Isabelle Le Duc ne sort pas seule de chez elle. Elle participe aussi à un atelier d’art thérapie. Je suis contente de vivre chez moi ! PERSONNES HANDICAPÉES VIEILLISSANTES  : QUELLES RÉPONSES ? Dans son parcours, la personne handicapée doit faire face à deux périodes charnières  : le passage à l’âge adulte, avec soit l’insertion dans la société, soit la transition vers un établissement pour adultes, et le vieillissement, avec l’orientation à 60 ans de personnes dotées de besoins particuliers et vivant de plus en plus longtemps vers les maisons de retraite. Le 28 mars, une journée d’étude dédiée aux professionnels du champ du handicap et du champ des personnes âgées a été organisée par l’IME d’Auxerre, dans le cadre de la démarche « Une réponse accompagnée pour tous ». Les témoignages, les présentations d’expérimentations et les retours d’expérience se sont succédé afin de réfléchir aux actions spécifiques à inscrire dans le Schéma départemental de l’autonomie sur l’accompagnement des personnes handicapées vieillissantes. 22 AU FIL DE L’YONNE/N°156 Ça faisait longtemps que j’attendais de vivre seule. Arrivée au foyer collectif de l’établissement public médicosocial de Cheney (géré par l’Epnak) en janvier 2016, travailleuse de l’établissement et service d’aide par le travail (Esat), Aline a franchi toutes les étapes jusqu’à un logement autonome du foyer éclaté à Tonnerre. « J’ai vécu en colocation dans une maison avec deux autres personnes où des moniteurs venaient nous voir souvent, ce qui m’a permis d’apprendre à être plus autonome et me rassurait », explique-telle. Aujourd’hui, la jeune femme prépare ses repas, fait son ménage, prend des cours de djembé et de dessin, et son projet est d’avoir son propre appartement avec un service d’accompagnement à la vie sociale (Savs). Julie Pinto est infirmière évaluatrice à la MDPH. À l’aide d’un guide barème qui balaie la globalité des situations, elle évalue (sur dossier ou à domicile) les besoins des personnes ayant déposé une demande auprès de la MDPH. « Nous fonctionnons en taux de handicap  : moins de 50%, entre 50 et 80% et plus de 80%. En fonction de chaque taux, la personne peut prétendre à certaines prestations. Les conséquences de la pathologie doivent être d’une durée supérieure à un an pour que la personne rentre dans le champ du handicap. » À l’issue d’une collaboration pluridisciplinaire avec, selon les situations, une assistante sociale, une référente insertion professionnelle…, elle effectue des préconisations. Parmi celles-ci figure l’octroi de la PCH. « Nous faisons le point avec la personne en moyenne tous les cinq ans. Si sa situation change, elle peut nous solliciter afin qu’il n’y ait pas de rupture dans son parcours. » Photos Xavier Morize J’évalue les besoins des personnes.
prévention et insertion LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL POURSUIT UN DOUBLE OBJECTIF  : PRÉVENIR LA MARGINALISATION DES PERSONNES EN DIFFICULTÉ EN LES AIDANT À DÉVELOPPER LEUR AUTONOMIE DE VIE, ET LES ACCOMPAGNER VERS UNE VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE DURABLE. Prévenir l’exclusion et FAVORISER L’INSERTION LA LOI AFFIRME LE RÔLE DE CHEF DE FILE DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL DANS LA DÉFINITION ET LA CONDUITE DES POLITIQUES D’INSERTION. L e Département a fait le choix de s’engager en faveur de la solidarité et de l’insertion des publics les plus éloignés de l’emploi. L’objectif  : permettre aux bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA) de retrouver une activité, et dans la mesure du possible un emploi. Pour ce faire, le Conseil départemental a mis en place diverses mesures d’accompagnement, selon la distance à l’emploi des personnes et les problématiques qu’elles rencontrent (santé, logement, mobilité…). Les bénéficiaires du RSA peuvent ainsi se voir proposer un accompagnement social, socioprofessionnel (via les opérateurs Coallia, Initiactive 89 et les Plans locaux pour l’insertion et l’emploi) ou emploi (en mobilisant les services de Pôle emploi). Un dispositif d’« accompagnement global » permet à un demandeur d’emploi d’être accompagné simultanément sur le volet social et professionnel, respectivement par le Conseil départemental et Pôle emploi. Le Département peut également orienter les bénéficiaires du RSA vers des ateliers et chantiers d’insertion, des associations intermédiaires, des entreprises de travail temporaire d’insertion… Toutes les personnes entrant dans le dispositif RSA signent un contrat d’engagement réciproque et sont soumises aux droits et devoirs. Si leur accompagnement est individualisé, elles peuvent également se voir proposer de participer à des actions collectives. UN TRAVAIL PARTENARIAL ET LOCAL Ces missions trouvent leur traduction dans le Programme départemental d’insertion 2018-2020 et leur articulation avec le Pacte territorial d’insertion, un document stratégique qui pose les modalités de coordination des actions entreprises par les différents acteurs. Le Département mise en effet sur la collaboration des différents partenaires, en s’appuyant sur les territoires, pour garantir une réponse adaptée. « Il faut décloisonner les interventions, souligne Guillaume Marion, directeur général adjoint du Pôle des solidarités départementales. Tous les acteurs doivent travailler de concert pour mettre en place une stratégie d’ensemble ; jusqu’à l’aide sociale à l’enfance, car nous avons des publics communs. Cela rejoint la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, qui préconise notamment la nomination de "référents de parcours" dont le rôle sera de coordonner les interventions des différents acteurs. » Le Conseil départemental souhaite également développer les actions collectives, qui génèrent de l’émulation et de l’entraide. Accompagner les bénéficiaires du RSA vers l’emploi est la priorité de nos politiques d’insertion. Mais seule la mobilisation, à nos côtés, de tous les acteurs économiques et institutionnels nous permettra de relever ensemble ce grand défi pour notre territoire. » Valérie Leuger-Dorange, conseillère départementale chargée de l’insertion PRÉVENIR L’EXCLUSION Le Conseil départemental mène des actions de prévention de l’exclusion pour empêcher des populations dites précaires de basculer dans les minima sociaux. Pour cela, il mobilise des assistantes sociales, des conseillères en économie sociale et familiale, met en place des mesures d’accompagnement social personnalisé, des actions collectives, attribue le Fonds unique de solidarité logement (pour un accès ou un maintien dans le logement, ou des dépenses d’énergie). EN CHIFFRES 8 649 foyers bénéficiaires du RSA en septembre 2018, soit 9 929 personnes soumises aux droits et devoirs 11 ateliers et chantiers d’insertion 6 associations intermédiaires 1 327 personnes ayant reçu une aide dans le cadre du fonds unique de solidarité logement en 2018 AU FIL DE L’YONNE/AVRIL 2019 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :