[89] Au fil de l'Yonne n°154 février 2019
[89] Au fil de l'Yonne n°154 février 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°154 de février 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Yonne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,9 Mo

  • Dans ce numéro : les activités et aides pour bien vivre à la maison.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
INFORMER nos actus VERDIR la flotte départementale PORTRAIT D’AGENT CHRISTINE RUAUD SURPERVISE LE RENOUVELLEMENT DU PARC DE VÉHICULES SELON LES DIRECTIVES DES ÉLUS, NOTAMMENT ÉCOLOGIQUES. IL Y A SIX ANS, LE PREMIER VÉHICULE ÉLECTRIQUE FAISAIT SON ENTRÉE AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL  : UN RENAULT KANGOO, RÉSERVÉ AU SERVICE DU COURRIER POUR DES TRAJETS EN VILLE. Cinq véhicules hybrides ont suivi. Puis, en 2018, trois Renault Zoe électriques affectées aux sites urbains, là où des bornes ou prises de recharge ont été installées (1). Le château de Maulnes à Cruzy-le-Châtel (2) s’est lui aussi mis au vert  : depuis LES AUTRES MISSIONS Les missions de Christine Ruaud sont multiples et transversales. Responsable du Garage, elle l’est aussi du Service des affaires foncières et immobilières (achats et ventes de biens et de terrains, plans d’alignement, emprise foncière des collèges…), du Service des affaires générales (fonction budgétaire et comptable du pôle, aide à la passation des marchés publics en lien avec le service de la commande publique), de la Cellule infographie (réalisation de cartographies) et de la Cellule qualité (certification Iso 9001 d'une partie des services du pôle). 8 AU FIL DE L’YONNE/N°154 septembre dernier, il dispose d’une golfette électrique pour transporter les visiteurs ayant des difficultés à monter à pied au château, afin de ne pas polluer ce site touristique remarquable. « Le Président manifeste une vraie volonté de verdir la flotte du Conseil départemental et d’autres acquisitions de ce type pourraient être envisagées », explique Christine Ruaud, secrétaire générale du pôle Patrimoine Aménagement du territoire et Systèmes d’information du Conseil départemental, et à ce titre responsable du Garage, dont la mission est de mettre à disposition des agents les véhicules de service. Le parc automobile comprend 456 véhicules légers et utilitaires (3). RATIONALISER L’UTILISATION ET L’ENTRETIEN DE LA FLOTTE Un programme d’investissement est soumis à la validation des élus en fonction des véhicules à remplacer parce qu’accidentés, en épave, trop anciens ou devenus trop coûteux à entretenir. « Même si nos besoins et nos pratiques d’achats doivent être réévalués, nous renouvelons jusqu’alors une vingtaine de véhicules par an, souligne Christine Ruaud. Les équipes du Garage essaient de rationaliser au maximum l’utilisation et l’entretien de la flotte, pour limiter les coûts de fonctionnement. Nous avons mis en place sur différents sites des pools de véhicules que les agents peuvent réserver via un logiciel de gestion nommé Astech. Ils doivent respecter un règlement d’utilisation. » Le service veille également à équilibrer les kilométrages, afin de garder une flotte homogène et d’éviter les usures précoces. « Nous essayons d’assurer la meilleure gestion possible de la flotte départementale tout en répondant aux besoins des agents pour remplir leur mission quotidienne. » Nathalie Hadrbolec contact@nathalie-hadrbolec.com (1) Au « 89 » boulevard de la Marne à Auxerre, sur les sites d’Appoigny et de Perrigny, et bientôt à l’Unité territoriale de solidarité (UTS) de Sens et à l’UTS d’Auxerre. (2) Acquis par le Conseil départemental en 1997 pour le sauvegarder. (3) Et près de 300 poids lourds et engins de travaux publics, qui servent l’été aux activités routières et l’hiver au service hivernal. Xavier Morize
CYNTHIA BOUCHARD A ÉTÉ ACCOMPAGNÉE PAR COALLIA POUR L’AIDER À RÉSOUDRE SES DIFFICULTÉS SOCIALES ET PROFESSIONNELLES. « Je me suis ÉPANOUIE » DIFFICILE D’IMAGINER QU’IL Y A QUELQUES MOIS, CYNTHIA BOUCHARD, ALORS BÉNÉFICIAIRE DU REVENU DE SOLIDARITÉ ACTIVE (RSA), avait besoin de soutien pour avancer dans sa recherche d’emploi. Avec assurance, elle raconte son déménagement de Sens à Toucy, sa difficulté à se séparer de son plus jeune fils de santé fragile, à se projeter dans un travail… Pour l’aider à lever ses freins à la fois sociaux et professionnels, le Conseil départemental l’a orientée vers l’un de ses opérateurs, Coallia. Pendant 18 mois, Cynthia Bouchard a été accompagnée par Mathilde de La Hoz, en charge du secteur de Puisaye Forterre  : « Nous avons élaboré un contrat d’engagement réciproque avec des objectifs et au fur et à mesure des rendez-vous, nous avons travaillé. Pour rechercher un emploi, il est indispensable d’être serein. Les thèmes les plus abordés sont la mobilité, la vie familiale, le logement, la santé… » UN SOUTIEN GLOBAL « Lorsqu’on m’a dit qu’il y avait un suivi, Le Conseil départemental met un bureau à la disposition de Coallia à l’Unité territoriale de solidarité de Toucy. Mathilde de La Hoz (à gauche) assure également des permanences dans les mairies. DES ACTIONS COLLECTIVES AUSSI j’ai eu peur qu’on me pousse à accepter un travail qui ne me plaisait pas ou qui ne rentrait pas dans mon organisation familiale, explique Cynthia Bouchard. Mais Madame de La Hoz s’est adaptée de manière à ce que je puisse trouver un emploi et en même temps gérer ma vie de famille. Nous avons travaillé sur la confiance en soi, ma relation avec mon petit garçon, elle m’a conseillé de rechercher d’abord des petites missions, m’a aidée à refaire ma lettre de motivation, à mettre en avant mes compétences… » Après une formation qualifiante d’auxiliaire de vie avec l’Afpa, est venu le temps de la préparation aux entretiens d’embauche. Cynthia Bouchard a décroché un emploi à Adhap Services  : d’abord de 85 heures par mois, puis de 140 heures. Depuis le 16 avril 2018, elle est employée en contrat à durée indéterminée (CDI). « C’est un métier que j’apprécie beaucoup et mes enfants sont très contents. Ils voient que je suis plus épanouie, différente. Maintenant que j’ai franchi le cap de retrouver un travail, je me dis que je peux tout réussir. » Xavier Morize Coallia développe des actions en groupe pour aider des bénéficiaires du RSA à gagner en confiance. Fin 2018, cinq d’entre eux ont réalisé un micro-trottoir filmé sur la parité et le handicap, afin d’apprendre à mieux communiquer et à gérer leur stress. Suite à cette réussite, d’autres actions innovantes et participatives sont envisagées. Pour une retraite de qualité Résidence Jasmin - LoyerC.C. à partir de 505 € - Pack services 525 € /mois - 3 formules de restauration 27 ANS D’EXPÉRIENCE AU SERVICE DES SENIORS DANS SA RÉSIDENCE DE 73 APPARTEMENTS Contactez-nous au 03 86 88 96 96 La Résidence Seniors avec services multiples en toute tranquillité, sérénité et convivialité Une équipe à votre écoute 7J/7 Jour et nuit Chambre d’hôte Séjours temporaires Convalescence Repos La Résidence Jasmin – 17 bis route de Voisines 89260 Thorigny sur Oreuse – 03 86 88 96 96 www.residence-jasmin.fr SIRET  : 823765912 00014



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :