[89] Au fil de l'Yonne n°154 février 2019
[89] Au fil de l'Yonne n°154 février 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°154 de février 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Yonne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,9 Mo

  • Dans ce numéro : les activités et aides pour bien vivre à la maison.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 ÉCLAIRER mode d’emploi Certaines de ses attitudes vous questionnent ? Il rencontre des difficultés au cours de sa scolarité tout en n’ayant aucun problème d’ordre intellectuel ? 10% des enfants seraient touchés par un trouble du développement ou de l’apprentissage. Mon enfant souffre d’un trouble « dys »  : que faire ? Qu’est-ce qu’un trouble « Dys » ? On regroupe sous « troubles dys » les troubles cognitifs (1) spécifiques et les troubles des apprentissages qu’ils induisent. Ils apparaissent au cours du développement de l’enfant et persistent à l’âge adulte. Ils ont des répercussions sur la vie scolaire, professionnelle et sociale, et peuvent provoquer un déséquilibre psycho-affectif. Leur repérage, leur dépistage et leur diagnostic sont déterminants. Quels sont les troubles « Dys » ? On les regroupe en six catégories  : Les troubles spécifiques de l’acquisition du langage écrit  : dyslexie et dysorthographie. Les troubles spécifiques du développement du langage oral  : dysphasie. Les troubles spécifiques du développement moteur et/ou des fonctions visuo-spatiales  : dyspraxie. Les troubles spécifiques du développement des processus attentionnels et/ou des fonctions exécutives  : troubles d’attention AU FIL DE L’YONNE/N°154 avec ou sans hyperactivité (TDAH). Les troubles spécifiques du développement des processus mnésiques (de la mémoire). Les troubles spécifiques des activités numériques  : dyscalculie. Comment poser le diagnostic ? Un diagnostic médical pluridisciplinaire est nécessaire, selon la catégorie de « dys » à laquelle on pense  : bilan psychomoteur, psychométrique, neuropsychologique, orthophonique, orthoptique, ergothérapeutique… De quel accompagnement peut bénéficier l'enfant ? Si le trouble a un impact important sur son autonomie, les parents peuvent s’adresser à l’établissement scolaire pour la mise en place d’un « plan d’accompagnement personnalisé » (PAP). L’enfant bénéficiera alors des aménagements et adaptations pédagogiques de droit commun préconisés par le médecin (2). Si le trouble est majeur et entre dans la définition du handicap, les parents peuvent déposer un dossier à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) pour faire reconnaître des droits à l’enfant et prétendre à la mise en place d’un « projet personnalisé de scolarisation » (PPS). Celui-ci peut préconiser des aménagements pédagogiques, des programmations adaptées, la mise à disposition d’un matériel pédagogique particulier, d’une auxiliaire de vie scolaire, une scolarisation dans des dispositifs particuliers (unité localisée pour l’inclusion scolaire - Ulis)… (1) Les fonctions cognitives représentent les processus cérébraux par lesquels l’être humain acquiert l’information, la traite, la manipule, la communique, et s’en sert pour agir. (2) Modèles sur www.eduscol.education rubrique « scolarité et parcours de l’élève » puis « besoins éducatifs particuliers ». En Bourgogne-Franche-Comté, réseau de santé enfants et adolescents Pluradys  : 03 80 50 09 48 www.pluradys.org Fédération française des « dys »  : www.ffdys.com/troubles-dys
LE BAILLEUR SOCIAL LANCE UN PROGRAMME DE TRAVAUX DE 46,8 MILLIONS D’EUROS EN 2019-2020. UNE OPPORTUNITÉ POUR L’ÉCONOMIE LOCALE. DOMANYS investit PREMIER BAILLEUR SOCIAL DE L’YONNE AVEC PRÈS DE 9 000 LOGEMENTS RÉPARTIS DANS 200 COMMUNES - PLUS DE 19 200 LOCA- TAIRES -, DOMANYS (1) EST AUSSI UN ACTEUR ÉCONOMIQUE MAJEUR DU DÉPARTEMENT. En 2017, il a effectué 16 millions de travaux, dont 12,1 versés à des entreprises icaunaises (2). « Domanys est le 2 e pourvoyeur de marchés publics dans l’Yonne, indique Karine Lascols, la directrice générale. Nous essayons au maximum, dans le cadre du code des marchés publics, de travailler avec des entreprises du département. En 2017, 86% des marchés travaux ont été attribués à des entreprises icaunaises. » S’ADAPTER AUX NOUVELLES CONTRAINTES Sur la période 2019-2020, le bailleur social a défini un programme de travaux d’investissement de près de 47 millions d’euros. Et ce, dans un univers en plein bouleversement  : répercussion de la baisse des Aides personnalisées au logement (APL) sur le montant des loyers – soit une perte de chiffre d’affaires de 1,6 million d’euros en 2018 et 1,8 million d’euros en 2019 – ; changements imposés par la loi Élan (3), comme l’obligation pour les bailleurs sociaux de moins de 12 000 logements de se regrouper (d’ici 2021) et d’adapter 20% des logements en construction aux personnes à mobilité réduite. « Nous avons travaillé sur une prospective financière à dix ans qui nous permet de maintenir un haut niveau d’investissement, explique Karine Lascols. Cependant, nous allons devoir nous adapter. Une nouvelle stratégie est en cours de définition pour répondre aux enjeux à la fois sociologiques, écologiques, technologiques et économiques des territoires et de leurs habitants. » (1) Présidé par Patrick Gendraud, président du Conseil départemental. (2) Domanys, ce sont aussi près de 200 emplois directs, autant d’emplois indirects et 36 158 heures d’intérim d’insertion en 2017. (3) Évolution du logement, de l’aménagement et du numérique. Bâtiment en cours de rénovation (extérieure et intérieure) au 41, rue Pierre Larousse à Migennes. Jean-Renaud Tourneur S’ADAPTER À LA DEMANDE, AUX MARCHÉS DE L’HABITAT, AU CONFORT ET À LA SÉCURITÉ DES LOCATAIRES Le programme de travaux d’investissement de Domanys répond à quatre orientations  : préservation de la qualité et de la sécurité du patrimoine, amélioration de la qualité résidentielle, démolition des logements non demandés ou obsolètes, construction de nouveaux logements pour répondre à la diversité des besoins. Il prévoit  : Construction  : 100 logements Acquisition - amélioration  : 11 logements Réhabilitation  : 699 logements Gros travaux d’investissement (toitures, menuiseries, électricité, sanitaires, voirie et réseaux divers…)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :