[89] Au fil de l'Yonne n°153 déc 18/jan 2019
[89] Au fil de l'Yonne n°153 déc 18/jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°153 de déc 18/jan 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Yonne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,1 Mo

  • Dans ce numéro : Vézelay se prépare à accueillir la grande fête des vignerons.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 ÉCLAIRER en pratique LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL PARTICIPE, À SON ÉCHELLE, À LA LUTTE CONTRE LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET À LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT. IL MÈNE DES ACTIONS TANT INTERNES QUE DANS LES TERRITOIRES. NOTRE ENVIRONNEMENT, un bien commun à préserver Le marais de la vallée de la Druyes a été restauré dans sa partie amont par la Fédération des chasseurs de l'Yonne avec le soutien de l'Agence de l'eau Seine-Normandie et du Conseil départemental, en partenariat avec la Fédération de l'Yonne pour la pêche et la protection du milieu aquatique. Un sentier de découverte et un observatoire permettent l’accueil du public. DEPUIS 2012, LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL MÈNE UNE POLITIQUE DE PROTECTION ET DE PRÉSERVATION DES ESPACES NATURELS SENSIBLES COMPRENANT LES PAYSAGES, la biodiversité et la ressource en eau. Celle-ci est financée par une partie de la taxe d’aménagement, qui s’applique sur les permis de construire (1). « Lorsque l’on construit, on altère des milieux naturels, explique Guy Péretz, le directeur de l’Environnement. Cette taxe compensatoire permet de restaurer, de protéger et si possible d’ouvrir au public d’autres espaces naturels. Car l’idée inscrite dans la loi est d’associer à la fois protection et sensibilisation. » AU FIL DE L’YONNE/N°153 ENCOURAGER LES INITIATIVES LOCALES Le Département a lancé des appels à projets (protection de la biodiversité en 2014, protection de la ressource en eau et des milieux humides fin 2015) afin de susciter des initiatives des acteurs des territoires  : collectivités, associations, structures gestionnaires d’espaces naturels. 27 projets ont ainsi été soutenus. En 2018, le Conseil départemental a initié une nouvelle action en direction des collèges. Ceux-ci ont été sollicités pour construire des projets pédagogiques portant sur la découverte et la protection de l’environnement. Cinq établissements Xavier Morize ont répondu dans les délais. Les projets, qui concernent des thématiques variées et originales (oiseaux, papillons, chauves-souris, plantes carnivores) et font intervenir plusieurs disciplines scolaires (sciences et vie de la terre, français, arts plastiques, technologie, sport…), sont en cours d’instruction avant d’être présentés à l’assemblée départementale. LA QUALITÉ DE L’EAU, UNE PRIORITÉ Autre axe fort de l’action départementale  : la préservation ou la restauration de la qualité de l’eau. Un travail mené en lien avec l’agence de l’eau, les services de l’État, les
Notre département est rural. Et de vivre à la campagne, au milieu des beaux paysages de l’Yonne, nous pourrions penser être épargnés des pollutions. Pourtant cette nature est fragile, il nous faut la préserver. C’est le rôle du Conseil départemental. C’est notre rôle à toutes et à tous. Xavier Courtois, conseiller départemental, vice-président de commission en charge de l’Environnement syndicats de bassin versant… « Le Conseil départemental accompagne les collectivités dans leurs démarches pour implanter une agriculture plus respectueuse de l’environnement sur les bassins d’alimentation de captage », indique Guy Péretz. Ce soutien revêt différentes formes  : animations dans les territoires, subventions aux structures accompagnant l’installation d’agriculteurs biologiques sur ces parcelles (Chambre d’agriculture et Bio Bourgogne), actions diverses comme celle en cours sur le bassin d’alimentation de captage de la source du Moulin des fées à Ligny-le-Châtel pour étudier la faisabilité d’un aménagement foncier à vocation environnementale… UN PROGRAMME SUR DIX ANS Afin de donner à son action une visibilité dans la durée, le Conseil départemental a élaboré un Schéma départemental des espaces naturels sensibles 2017- 2027, révisable au bout de cinq ans. Cette politique de préservation de l’environnement favorisera, sur le long terme, le maintien d’une agriculture respectueuse de l’environnement, l’attractivité du territoire pour le bienêtre de ses habitants, et le développement d’activités touristiques et de loisirs de pleine nature. Une stratégie gagnant-gagnant ! (1) La part départementale s’élève à 1,3%  : 0,9% pour la protection des espaces naturels sensibles et 0,4% pour le fonctionnement du Conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement. Infos au 03 86 34 61 21 Schéma téléchargeable sur le site www.yonne.fr rubrique « Territoire » puis « Environnement » puis « Protection et préservation des espaces naturels sensibles ». LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL S’ENGAGE EN INTERNE Pour maîtriser son impact sur l’environnement, le Conseil départemental poursuit une politique d’économies d’énergie. En 2012-2013, des diagnostics énergétiques des collèges ont été réalisés afin de définir une programmation pluriannuelle de travaux. Chaque année, des opérations de modernisation et d’optimisation des systèmes de chauffage, de remplacement des menuiseries extérieures et d’isolation des toitures, sont menées sur les établissements. L’isolation par l’extérieur des façades des bâtiments les moins performants thermiquement est à l’étude, selon les capacités budgétaires futures. Les travaux engagés dans les collèges prennent systématiquement en compte les exigences réglementaires en matière d’amélioration thermique et de qualité de l’air (en photo, le collège Pierre et Jean Lerouge de Chablis). Dans le même objectif d’économies d’énergie, le renouvellement du parc de véhicules intègre dorénavant des véhicules hybrides et électriques. Le Conseil départemental mène d’autres actions de protection de l’environnement, parmi lesquelles le fauchage raisonné. Un suivi de la biodiversité des bords de route, effectué de 2015 à 2017 par la Ligue pour la protection des oiseaux, a montré son impact positif sur la flore et les insectes, notamment les papillons. Citons également la maîtrise des plantes invasives (en particulier la renouée du Japon), le réemploi des fraisats dans les enrobés, la restauration de la continuité écologique en cours d’eau (une étude est en cours concernant le pont de la RD 34 à Germigny franchissant deux bras de l’Armançon)… LES TROIS GRANDES ORIENTATIONS DU SCHÉMA DÉPARTEMENTAL DES ESPACES NATURELS SENSIBLES Préserver et restaurer le patrimoine naturel de l’Yonne  : Accompagner les acteurs locaux dans la reconquête de la qualité des eaux et la préservation de la biodiversité et des paysages. Préserver et restaurer la trame verte et bleue avec tous les acteurs du secteur (pour préserver les corridors écologiques). Promouvoir le partage de l'information naturaliste. Promouvoir la biodiversité comme vecteur d'aménagement et de développement des territoires  : Replacer la nature et la biodiversité, ainsi que les services liés, au cœur de la démarche d'aménagement du territoire. Xavier Morize Faire émerger dans les territoires des projets de valorisation des pelouses sèches et des zones humides. Positionner la biodiversité comme support au développement des filières économiques. Accompagner le développement des loisirs de plein-air respectueux de la nature. Sensibiliser et informer les Icaunais pour faire de la nature un vecteur de cohésion  : Former des citoyens relais sur les territoires – collégiens, élus, profession agricole, enseignants – afin de sensibiliser la population au patrimoine naturel icaunais. Intégrer la biodiversité de façon transversale dans les politiques publiques du Département. AU FIL DE L’YONNE/DÉCEMBRE 2018-JANVIER 2019 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :