[89] Au fil de l'Yonne n°152 novembre 2018
[89] Au fil de l'Yonne n°152 novembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°152 de novembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Yonne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : faire rayonner l'ensemble du territoire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
PARTAGER rencontre CHARNIÈRE ENTRE LES COMITÉS ET LES INSTITUTIONS, LE COMITÉ DÉPARTEMENTAL OLYMPIQUE ET SPORTIF EST AUSSI UNE BOÎTE À IDÉES. SON PRÉSIDENT, PATRICE HENNEQUIN, ÉVOQUE LES PROJETS ET LES CRAINTES. L’équipe du CDOS (de gauche à droite)  : Nicolas Maillotte et Solenne Chevillotte, agents de développement sport et santé, Patrice Hennequin, président, et Anne-Marie Graillot, directrice. CDOS 89 UNE DYNAMIQUE AU SERVICE DU SPORT ! Quel est le rôle du Comité départemental olympique et sportif (CDOS) ? Patrice Hennequin. De fédérer tous les comités (1), de les aider dans leur vie courante et de les accompagner dans leurs projets. C’est aussi de développer des activités  : dans le domaine de la santé via Activ’Santé (2) ou la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie (3), le tourisme sportif avec l’Agence de développement touristique de l’Yonne (ADTY) et je le souhaite à l’avenir le sport en entreprise. Nous participons également, avec la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP), à la répartition des subventions du Centre national pour le développement du sport (CNDS). Et là nous ressentons une très grande inquiétude. Après la baisse de 35% du CNDS en 2018 (suppression du financement de la formation, du haut niveau, désengagement des cours de sport dans les maisons de retraite…), 20 AU FIL DE L’YONNE/N°152 Xavier Morize c’est le CNDS lui-même qui risque de disparaître en 2019. En effet, ses fonds étaient issus de La Française des jeux, que le gouvernement a décidé de privatiser. Comment envisagez-vous l’avenir ? Dans la future loi sur le sport, il est question de la création d’une agence du sport qui impliquerait l’État, les collectivités territoriales, le monde économique et le monde sportif. Nous craignons que l’État ne se désengage encore au détriment des collectivités. On a demandé aux clubs et aux comités de professionnaliser leurs salariés, ce qui a généré des coûts, et on diminue leurs moyens. La disparition des nouvelles activités périscolaires (NAP) a fait perdre des emplois. Certains éducateurs se sont orientés sur des cours dans les maisons de retraite, mais si les subventions baissent encore il y aura là aussi des suppressions. Si le Conseil départemental devait se désengager du sport, une compétence facultative, il n’y aurait plus rien dans l’Yonne. À quel niveau se situe le soutien du Conseil départemental ? Le Département prend en charge un poste et demi sur les trois postes que compte le CDOS. Il fournit aux comités des locaux à un coût très intéressant dans la Maison des sports, participe au financement de la dizaine d’animateurs techniques départementaux des comités sportifs, soutient le CDOS dans toutes ses actions… Le Département est aussi partenaire de l’action JO Paris 2024. Quelles sont les attentes en matière de Jeux olympiques et paralympiques d’été 2024 à Paris ? Elles comportent deux axes  : un axe sportif en cherchant à devenir une base arrière pour des délégations et un axe touristique visant à attirer des spectateurs des épreuves dans le département. Nous nous associons à l’ADTY qui a une parfaite connaissance de ce qui existe dans le département et qui fonctionne comme une agence touristique. Nicolas Maillotte, ancien entraîneur national olympique en canoë-kayak, va travailler le volet sportif avec le Conseil départemental. Nous devons faire jouer tous nos réseaux et nous allons répondre à l’appel à projets sur les bases arrière que va lancer le comité d’organisation des Jeux olympiques. À ce jour, nous avons répertorié six sites d’entraînement mais il peut y en avoir d’autres. Plus de 90 nations sont présentes aux JO d’été. En multipliant par le nombre de sports, on devrait bien récupérer quelques délégations ! Propos recueillis par Nathalie Hadrbolec contact@nathalie-hadrbolec.com (1) L’Yonne compte 56 comités, 1 021 clubs et 67 150 licenciés. (2) Programme de prévention santé par la pratique d’activités physiques et sportives adaptées à l’état de santé des adultes sédentaires. (3) Dispositif visant à coordonner dans chaque département les financements de la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées de 60 ans et plus autour d’une stratégie commune. Comité départemental olympique et sportif  : Maison des sports, 10, avenue du 4 e Régiment d’infanterie, 89000 Auxerre. Tél  : 03 86 52 09 92
Xavier Morize Jean-Renaud Tourneur Yonne sport seniors, le 5 avril 2018 à Joigny. Yonne sport seniors, le 23 novembre 2017 à Chablis. Le CDOS est associé à des manifestations organisées par le Conseil départemental  : Yonne nature sport avec les comités, Yonne tour sport, Yonne sport seniors, Raid écollège et Yonne sport adapté avec la mise à disposition de Solenne Chevillotte. Le CDOS organise aussi, en partenariat avec l’Union sportive de l’enseignement du premier degré (Usep) et le comité départemental de sport adapté, la journée olympique accueillant enfants d’instituts médico-éducatifs et de classes primaires. Raid écollège, le 20 septembre 2018 à Auxerre. Xavier Morize Xavier Morize AU FIL DE L’YONNE/NOVEMBRE 2018 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :