[89] Au fil de l'Yonne n°142 novembre 2017
[89] Au fil de l'Yonne n°142 novembre 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°142 de novembre 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Yonne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,1 Mo

  • Dans ce numéro : les agents mobilisés toute l'année.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 22 23 21 Nathalie Chappaz TERRITOIRE TALENTS D’ICI BAR RESTAURANT DE LA GARE EN VOITURE POUR LE BISTRONOMIQUE Au menu, à la carte ou au buffet, les plats gourmets s’invitent près des voies à Saint-Julien-du-Sault. Les photographies anciennes en noir et blanc montrent le bâtiment à l’époque de sa vocation première  : c’était la gare du village et son passage à niveau. La construction de la nouvelle gare le verra se transformer en restaurant pour accueillir, on l’imagine, des voyageurs affamés entre deux destinations. Fermé, abandonné durant cinq ans, voilà que l’histoire de ce site a repris son cours. Jean-Christophe et Claire Delbeau ont ouvert leur Bar restaurant de la gare en février dernier après avoir tout refait à neuf à l’intérieur. Une déco dans un esprit bistrot sobre, murs blancs, effet briques et bois qui sied au lieu. Le cuisinier, ancien apprenti de la Côte Saint-Jacques, s’est fait une place dans le Jovinien en tant que traiteur. Il met chaque midi au menu, à la carte ou au buffet, de sa clientèle de locaux, représentants de passage, repas d’affaires, réunions amicales autour d’un brunch, ainsi que le vendredi et Il y a bien quelque chose de paradoxal à se servir de la toile mondiale du Net pour mettre en relation des quasi voisins, et pourtant la réalité des retombées de sites du type Drive fermier montre que le besoin était là. Les consommateurs soucieux de faire vivre leurs producteurs locaux et d’agir pour leur environnement via les circuits courts, commencent à prendre leurs habitudes. En avril dernier, Adeline Hivert, productrice de canards gras organise le lancement de cette Au fil de l’Yonne - novembre 2017 # 142 le samedi soir, « des produits de saison, de producteurs locaux, du fait maison ». Une cuisine tendance, bistronomique. Jean-Christophe Delbeau a voulu ouvrir ce bar restaurant « pour retrouver le contact avec la clientèle [qu'il] avait perdu en étant traiteur ». En cuisine, ils se font plaisir et se montrent créatifs  : confit de poularde cuit 8 heures, poché au chablis ; jarret de porc aux fruits secs et à l’armagnac ; cannelloni de saumon crème de Saint-Florentin citronnée à l’aneth. En dessert, il y aura toujours le vauguillain (du nom de la chapelle de la commune), un nougat glacé au cœur fondant d’une liqueur de framboise fabriquée à Saint-Julien-du-Sault. formule à Avallon, avec sa sœur. « Il y a un véritable intérêt en termes de communication et de rapports humains. Il ne faut pas venir dans un Drive fermier pour le business. Ça représente un investissement en temps car ce sont les producteurs qui viennent faire la distribution des commandes qui ont été passées en ligne par les clients. » La présidente met en avant la solidarité entre les producteurs et les artisans  : « C’est l’esprit du Drive sinon ça ne marche pas longtemps. Sur une vingtaine, en légumes, fruits, viandes, fromage, pain, chocolat, miel, nous avons presque systématiquement des producteurs en double qui présentent le même type de produits, mais chacun travaille Nathalie Chappaz Entre la partie restaurant et « snackingbar », la capacité est de 69 couverts, pour deux personnes en cuisine et deux en salle. Bar restaurant de la gare, 41 avenue Pasteur, 89330 Saint-Julien-du-Sault. Tél.  : 03 86 73 08 03. E-mail  : jcdelbeau@orange.fr DRIVE FERMIER D’AVALLON MANGER LOCAL ET SOLIDAIRE Privilégier les produits issus de son terroir dans un esprit d’échange, c’est le principe. différemment. On échange des informations, les uns vendent pour les autres, on apprend à connaître les produits des autres, on les consomme. » Avec des produits présents sur le site 365 jours par an et une newsletter hebdomadaire « l’impact est là ; on s’y retrouve en matière de publicité ». Le Drive fermier d’Avallon a des projets, pour de la livraison à domicile, la mise à disposition d’une tablette pour passer ses commandes sur place, un marché de Noël qui pourrait se tenir le jeudi 21 décembre. Nathalie Chappaz natali.cha@free.fr Drive fermier d’Avallon Commandes sur le site internet www.drivefermieravallon.fr À retirer au magasin Les Caves de la halle, 6, rue de la Halle à Avallon le vendredi de 16 h 30 à 18 h 30 et le samedi de 10 h à 13h. Et à l’Isle-sur-Serein le vendredi de 18 h à 19h.
Nathalie Chappaz MAISON FAMILIALE RURALE DE VILLEVALLIER LA RUCHE QUI DIT OUI Pour faire face aux mutations, les jeunes futurs exploitants agricoles apprennent à se diversifier. Chacun est bien à son poste derrière son stand. Légumes dodus et frais, viande, œufs, farine, fromages généreux, bocaux de confitures de fruits rouges scintillants ont été classés et sont retirés au fur et à mesure par les clients. Des élèves de Terminale qui ont lancé le projet voilà trois ans et des élèves de Première qui l’ont poursuivi l’an dernier assurent les premières ventes, avant de passer le relais aux élèves de Seconde courant de ce mois de novembre. Tom se destine à être céréalier, d’autres seront dans la polyculture, l’élevage. « J’aime bien ces ventes, le fait d’être près des producteurs, de voir toute la chaîne de commercialisation. S’occuper de la gestion, contrôler les commandes. » Le projet pédagogique dans lequel ces élèves de la Maison familiale rurale (MFR) sont engagés, La Ruche qui dit oui de Villevallier, s’inscrit dans la philosophie de cet établissement de formation. Apprendre pour comprendre en centre de formation, faire pour savoir-faire via l’alternance en milieu professionnel, voyager et mettre en œuvre des actions concrètes pour se confronter à la réalité, à ses capacités d’adaptation et d’innovation. Le directeur Yannick Villain montre le lien entre la MFR et La Ruche qui dit oui, plate-forme nationale de commande en ligne de produits locaux  : « Le monde agricole a changé. Les circuits courts COMMENT ÇA MARCHE ? se sont développés, qu’il s’agisse des AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne), des Drive fermiers, de la vente directe sur les marchés. Les consommateurs veulent avoir accès à une gamme de produits tout en privilégiant les circuits courts et les producteurs locaux. » Monoculture, cultures intensives, mondialisation, « il n’est plus possible de commercialiser les produits comme avant ; les jeunes qui auront une entreprise agricole à faire tourner doivent en prendre conscience ». Pour mener cette réflexion sur la diversification, la commercialisation, les élèves ont commencé par prospecter tous les producteurs des alentours et mis en valeur leurs produits sur le site internet. Un réseau que les nouveaux Seconde de cette année doivent continuer à développer et animer. « Ça amène les élèves à porter un nouveau regard sur les producteurs et à créer de la valeur ajoutée aux systèmes d’exploitation. » MFR du Jovinien, 25, rue Verdeau 89330 Villevallier. Tél.  : 03 86 91 12 15. E-mail  : mfr.villevallier@mfr.asso.fr Plus d’infos www.mfr89.info/villevallier Nathalie Chappaz natali.cha@free.fr La Ruche qui dit oui permet aux clients (une quinzaine en moyenne) de commander et de payer en ligne auprès des producteurs locaux, qui viennent ensuite retirer leur commande à la MFR de Villevallier, un vendredi sur deux. Chaque producteur fixe ses prix et une marge de 16% est partagée pour moitié pour l’enseigne nationale et pour le site d’accueil.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :