[89] Au fil de l'Yonne n°141 octobre 2017
[89] Au fil de l'Yonne n°141 octobre 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°141 de octobre 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Yonne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : bien vieillir dans l'Yonne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
06 07 LE GRAND FORMAT SOLIDARITÉS. Chef de file de l’action en faveur des personnes âgées, le Conseil départemental s’appuie sur un ensemble de partenaires pour favoriser la prévention et le maintien à domicile. ACCOMPAGNER LES PERSONNES ÂGÉES DANS LEUR PROJET DE VIE Le Conseil départemental est au service des personnes âgées de la prévention à l’entrée en établissement, en passant par le maintien à domicile. Dans le champ de la prévention, il s’est vu attribuer une nouvelle compétence avec l’installation, en juillet 2016 dans l’Yonne, de la Conférence des financeurs (voir ci-contre). Après diagnostic, cette instance de coordination institutionnelle a élaboré un plan d’actions collectives de prévention pour l’année 2017, avec notamment le déploiement de l’opération Yonne sport seniors, le 1er Salon des seniors, le Salon des aidants, des ateliers sportifs, des ateliers sophrologie, art thérapie, prévention routière, un programme prévention santé seniors composé de modules alimentation, équilibre, et mémoire... Conçues au plus près des Au fil de l’Yonne - octobre 2017 # 141 usagers, ces actions ont été initiées avec un grand nombre de partenaires  : caisses de retraite, Comité départemental olympique et sportif, Association France Alzheimer 89, Mutualité française, plateforme de répit l’Oasis… « L’État demandait d’aller très vite dans l’élaboration du plan d’actions et nous l’avons fait ; nous sommes maintenant en train de l’ancrer dans le temps, précise Antoine Danel, directeur général adjoint en charge des Solidarités départementales. La Conférence des financeurs n’est pas dans l’accompagnement et finance principalement des actions collectives. Son grand mérite est d’avoir renforcé les échanges qui existaient déjà entre les différents partenaires. » Et la réflexion reste ouverte  : « Nous allons lancer un appel à projets car le but est aussi de susciter de nouvelles initiatives pour favoriser le maintien à domicile », poursuit Guillaume Marion, le directeur Autonomie Handicap Dépendance. « La complémentarité des actions de tous les acteurs évoluant dans le champ des personnes âgées est essentielle parce qu’aujourd’hui nous faisons tout en partenariat. C’est également important au niveau de la diffusion de nos politiques sur les territoires. » Robert Bideau, vice-président en charge de la commission des Solidarités départementales, conseiller départemental d’Auxerre 2 Xavier Morize
Xavier Morize VIATRAJECTOIRE ET PAPYHAPPY  : CHOISIR UNE MAISON DE RETRAITE EN LIGNE ViaTrajectoire est une plateforme de services en ligne pour les demandes d’admission en établissements pour personnes âgées. C’est une source d'informations accessible à tous avec une connexion internet, fiable et gratuite avec l'annuaire actualisé des Ehpad (Établissements d’hébergements pour personnes âgées dépendantes) de l’Yonne. L’usager rentre ses critères de sélection (zone géographique, coût, nature des services proposés...) et a accès aux structures choisies avec leurs coordonnées et descriptifs. L’accès à l’information est facilité et les démarches sont simplifiées, car ViaTrajectoire permet de dématérialiser la demande d'admission. viatrajectoire.sante-ra.fr Le site Papyhappy a été créé par une entreprise icaunaise basée à Joigny. Deux services gratuits sont proposés à l'usager  : faciliter la recherche d'établissement via un annuaire des structures ; se faire une idée de la qualité des prestations proposées en termes d'hébergement, d'accueil, de restauration et de services en consultant les photographies, les avis de Papyhappy et ceux des internautes. Papyhappy peut également accompagner l'usager dans ses recherches d'établissements moyennant une prestation payante. Infos  : 0 768 629 960 - www.papyhappy.com ACCOMPAGNER LE MAINTIEN À DOMICILE Le Département favorise le maintien à domicile en versant les prestations légales  : APA (allocation personnalisée d’autonomie) – pour couvrir tout ou partie des dépenses, humaines ou techniques, liées à la dépendance – et aide sociale. Il porte également la MAIA dont l’une des missions est d’accompagner les personnes âgées en perte d’autonomie ou atteintes de troubles cognitifs dans une démarche d’acceptation des aides, des soins ou de la maladie elle-même. Ce service à destination de situations dites complexes à domicile demande le consentement de la personne concernée afin de respecter son projet de vie, ainsi qu’une concertation et une coordination de l’ensemble des intervenants (médecin, infirmier, aidesoignant, aide à domicile...). Le professionnel, appelé gestionnaire de cas (nouveau métier de coordinateur à domicile), se doit en priorité d’établir un lien de confiance avec la personne suivie, au travers de visites régulières (voir portrait page suivante). Lorsque l’entrée en établissement s’impose, le Conseil départemental poursuit le versement de l’APA et, si la personne n’est pas en mesure d’assumer ses frais d’hébergement, octroie l’aide sociale à l'hébergement (dans les établissements habilités). LA CONFÉRENCE DES FINANCEURS  : QU’EST-CE QUE C’EST ? Plus d’infos LE GRAND FORMAT LES CHIFFRES 2016 MAIA 831 personnes suivies en gestion de cas 2 914 appels reçus par le n°unique (dont 48% d’usagers et 52% de professionnels) À domicile  : 59 services d’aide à domicile 4 231 bénéficiaires de l’APA 51 bénéficiaires de l’aide sociale 15,745 millions d’euros de dépense APA En établissement  : 68 Ehpad (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) et 2 unités de soins de longue durée, soit 5 627 places d’hébergement 4 362 bénéficiaires de l’APA 1 120 bénéficiaires de l’aide sociale 17,755 millions d’euros de dépense APA 24,332 millions d’euros de dépense aide sociale Numéro unique d’information pour les personnes âgées (MAIA)  : 03 86 72 85 00. La « Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie » est un dispositif obligatoire instauré par la loi d'adaptation de la société au vieillissement du 28 décembre 2015. Elle a été installée le 7 juillet 2016 dans l’Yonne et est pilotée par la MAIA (Méthode d’action pour l’intégration des services d’aide et de soins dans le champ de l’autonomie) et présidée par le président du Conseil départemental ; l'Agence régionale de santé Bourgogne Franche-Comté et l’inter-régime en assurent la vice-présidence. La mission de cette instance de coordination institutionnelle est de mettre en place un programme coordonné de financement des actions de prévention de la perte d'autonomie, en complément des prestations légales ou réglementaires. Ce programme, courant sur la période 2016-2020, a été validé en septembre dernier. Il porte sur l’amélioration de l’accès aux équipements et aux aides techniques individuelles, l’attribution d’un forfait autonomie aux résidences autonomie (nouvelle dénomination des foyers logements), la coordination et l’appui des actions de prévention mises en œuvre par les Services d’aide et d’accompagnement à domicile et les Services polyvalents d’aide et de soins à domicile, le soutien aux actions d'accompagnement des proches aidants des personnes âgées, et prévoit le développement d’autres actions collectives de prévention (colloques). La Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie alloue 862 249 € de financement aux actions retenues par la Conférence des financeurs en 2017. Au fil de l’Yonne - octobre 2017 # 141



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :