[89] Au fil de l'Yonne n°137 mai 2017
[89] Au fil de l'Yonne n°137 mai 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°137 de mai 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Yonne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : le département soutient la pratique sportive.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
En juin dernier, le soumaintrain obtenait une IGP (Indication géographique protégée) après plus de 20 ans de démarches. Afin de le faire goûter aux plus jeunes, le Conseil départemental a organisé une semaine de découverte dans les collèges en avril (1). « Le soumaintrain est connu depuis le XII e siècle, raconte Marie-Laure Capitain, vice-présidente du Conseil départemental, conseillère départementale de Saint- Florentin. Les moines cisterciens de l’abbaye de Pontigny faisaient payer le fermage en fromages affinés… Parce qu’ils voulaient promouvoir leur savoir-faire, cinq producteurs fermiers du terroir d’Armance se sont regroupés en 1991 L’ACTU DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL TERROIR. Le Conseil départemental a organisé une semaine de découverte du soumaintrain dans les collèges, pour marquer l’obtention du label IGP (Indication géographique protégée). Opération soumaintrain au collège ! en vue d’obtenir l’AOC (Appellation d’origine contrôlée). Tout au long de leurs démarches ils ont été soutenus par la mairie de Soumaintrain, le Conseil départemental, les adhérents de l’association « Soumaintrain » et les fervents défenseurs des produits et de l’histoire du Florentinois. En 2005, alors que le dossier avait bien progressé, l’INAO (Institut national des appellations d’origine) a été saisi d’une demande des producteurs industriels laitiers et a demandé aux deux groupements de fusionner pour déposer un nouveau dossier commun. » C’est pourquoi le soumaintrain a attendu si longtemps son label (finalement IGP et non pas AOC)… Philippe Gillot, 20, rue Neuve, 89570 Beugnon. Tél.  : 03 86 56 40 48 Producteur fermier de soumaintrain mais aussi de saint-florentin, petit beugnon, tome, beurre, fromage blanc, yaourts. UNE AIRE GÉOGRAPHIQUE ÉLARGIE L’aire de production du soumaintrain (pour la production de lait ainsi que la fabrication et l’affinage du fromage) couvre une partie des départements de l’Aube, de l’Yonne et de la Côte-d’Or. La filière compte 23 exploitations laitières (dont 5 transforment le lait), 5 fromageries fermières (23% de la production, soit 36 tonnes), 3 fromageries laitières (77% de la production, soit 120 tonnes) et 1 fromager affineur. www.fromage-soumaintrain.fr Xavier Morize VALORISER LES PRODUITS LOCAUX « Les fromageries vont développer l’image de marque à grande échelle et nous espérons bénéficier de retombées locales, souligne Philippe Gillot, producteur fermier à Beugnon. Pour l’instant, le coût de l’IGP par rapport à notre production (2 tonnes par an) est élevé, mais un de nos fils est revenu sur l’exploitation, il y en aura peutêtre un deuxième, et nous avons des projets d’extension. L’IGP va nous permettre de nous développer. » Philippe Gillot a répondu présent à l’appel du Conseil départemental et a pu faire découvrir son fromage aux élèves du collège Marcel Aymé à Saint-Florentin le 11 avril. Une opération dont il se félicite  : « C’est une bonne initiative de rapprocher les collèges et les producteurs locaux. Cela nous permet de faire connaître le soumaintrain aux enfants et peut-être d’ouvrir une porte pour nous permettre de vendre nos produits dans les établissements scolaires. En ce qui nous concerne, nous avons déjà travaillé avec les collèges de Saint-Florentin, Abel Minard à Tonnerre et Paul Bert à Auxerre. » Le Conseil départemental conduit depuis plusieurs années la démarche « L’assiette de l’Yonne, elle est très bonne », qui vise à mettre en avant les productions locales. « Nous mettons en place cette pratique dans la plupart des collèges et nous allons l’accélérer », indique Marie-Laure Capitain. Les maisons de retraite elles aussi sont maintenant encouragées (2). (1) Les collèges participants  : Miles à Noyers-sur-Serein, Restif de la Bretonne à Pont-sur-Yonne, La Chenevière des arbres à Ancy-le-Franc, Marcel Aymé à Saint- Florentin, Montpezat à Sens, Abel Minard à Tonnerre, Maurice Clavel à Avallon, André Leroi-Gourhan à Vermenton et Marie Noël à Joigny. (2) Voir en page 4. Au fil de l’Yonne - mai 2017 # 137



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :