[89] Au fil de l'Yonne n°135 mars 2017
[89] Au fil de l'Yonne n°135 mars 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°135 de mars 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Yonne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : ils croient en l'Yonne !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 22 23 21 TERRITOIRE TALENTS D’ICI EARL LA COUR NOBLOT 450 MOUTONS À COMPTER… Et pour autant, pas la possibilité de s’endormir pour l’éleveur d’ovins reproducteurs dans l’Avallonais. Frédéric Fernandes élève des brebis de race romane. « Cette race est issue d’un croisement créé par l’INRA en 1960. Elles sont très prolifiques et avec de très bonnes qualités maternelles. » Dans le cadre du travail en génétique qu’il effectue en tant qu’éleveur d’ovins reproducteurs, il doit répondre strictement à un cahier des charges. En 2015, plus de 1000 petits moutons sont nés à la bergerie de La Cour Noblot à Vaux-de-Lugny. Les agnelles partent dans différents élevages du Nord et de l’Est de la France pour la reproduction. La moitié des agneaux est vendue en boucherie, et l’autre pour la reproduction. Les 15 meilleurs d’entre eux « partent en station à Toulouse où sont retenus les mâles reproducteurs les plus intéressants génétiquement ». La particularité de cet élevage est de produire L’ESCALE 87 DU SOURIRE À L’ASSIETTE Avec des produits frais, le chef propose un menu renouvelé chaque semaine dans son restaurant. Gilles Denis règne dans la cuisine de L’Escale 87 depuis 1989. C’est à cette date que ce natif de Sens, qui a fait son apprentissage de CAP cuisinier à la Tour d’argent à Chéroy, rachète ce restaurant situé au Petit Villeblevin, au Nord du département. Il est attaché à mettre dans les assiettes « le plus de produits français » et frais Au fil de l’Yonne - mars 2017 # 135 à contre-saison, avec des agnelages de fin août à décembre  : « Ça me permet de proposer des agneaux à des époques de l’année où il n’y en a pas ou peu, Noël et Pâques. » Frédéric Fernandes est installé à Vault-de- Lugny depuis six ans. Il peut maintenant, grâce à son expérience, réaliser les projets qu’il avait en commençant. Il se lance dans la vente aux particuliers. On trouvera des verrines de sauté d’agneaux issus de son élevage, pâtés, émincés. Si, dans un premier temps, ces verrines seront concoctées à Autun (Saône-et-Loire), cet Icaunais d’adoption compte bien rapatrier cette production dans l’Yonne, un territoire pour lequel il a eu un coup de cœur, « dès que le site capable de les produire sera qu’il achète au marché de Rungis. « C’est là que les idées germent », que l’inspiration des plats à servir à ses clients lui vient. Un menu renouvelé chaque week-end pour la semaine. « J’aime bien que ça change. Surprendre sans brusquer. On travaille beaucoup le week-end et les gens ne savent pas ce qu’il y aura au menu. Parmi nos fidèles, c’est ce côté découverte qui leur plaît. » C’est aussi l’assurance de retrouver à la carte, les incontournables de la maison, comme la tête de veau sauce ravigote, ou des saint-jacques françaises. D’autres auront plaisir à goûter une terrine d’artichaut farcie au foie gras avec une vinaigrette de truffes, un gâteau de poireau aux queues de langoustines, un paleron de veau et velouté de carottes à l’orange… ouvert à Angely. Je vais aussi m’inscrire dans la dynamique du drive fermier d’Avallon et dans le réseau Bienvenue à la ferme. Les gens aiment déjà beaucoup venir voir les animaux dans la bergerie. Les agneaux sont curieux et joueurs ». Dans le cadre de Natura 2000, et comme l’été dernier, quelques-unes de ses brebis partiront deux mois en « villégiature » du côté de Saint-Moré. Elles se nourriront et sauveront ainsi d’anciens pâturages menacés de se refermer en taillis par des pruneliers colonisateurs. EARL La Cour Noblot, 15, rue de la Papèterie, 89200 Vault-de-Lugny. Tél.  : 07 86 64 93 10 E-mail  : f.fernades967@laposte.net Sa « cuisine campagnarde de qualité » est servie dans un décor rustique où les tables dressées avec leurs notes colorées apportent une touche contemporaine. La capacité des 25 couverts en salle peut être doublée par l’élégante terrasse d’été qui donne sur le parc de 2 000 m² avec des jeux pour les enfants, un jardin et quelques animaux. Pour Gilles Denis, le tiercé gagnant reste « de bien manger, d’être bien accueilli et de se sentir bien. Mon épouse Dany est en salle, et c’est important de soigner autant la cuisine que le service dans ce monde où il n’y a déjà plus beaucoup de sourires ! » Quatre autres personnes composent l’équipe de l’Escale 87 en plus du couple de propriétaires, dont deux apprentis. L’Escale 87, 6, Le Petit Villeblevin, 89340 Villeblevin. Tél.  : 03 86 66 42 56 Plus d’infos www.lescale87.fr Nathalie Chappaz natali.cha@free.fr
LA MAISON HIRONDELLE L’INTÉRÊT DU SERVICE RURAL Pour animer leur territoire, des bénévoles ont ouvert une épicerie et proposent un calendrier d’évènements conséquent. Lorsqu’ils ont donné les premiers coups de pinceaux, les cinq bénévoles ne pensaient certainement pas à l’ampleur que pourrait prendre leur projet. Ils remettent en état le bâtiment d’un de leurs membres dans le but d’en faire « un espace associatif ». Ils créent l’association La Maison hirondelle en juin 2015. Le lieu, situé au centre du village touristique de Montréal, ouvre avec une première exposition d’œuvres des habitants, et une présentation de producteurs locaux. Le ton est donné. L’association déclare avoir pour objet de « participer à la dynamique du territoire en valorisant les savoir-faire et savoir-être locaux ». Sa présidente, Marina Hannon, insiste sur l’importance de ce service rendu aux habitants à la campagne, et de ce que ce mouvement associatif aime appeler « une croissance positive ». À l’épicerie, on peut trouver des produits de première utilité tout en ayant la satisfaction d’aider l’économie locale. « Nous voulions faire se rencontrer les producteurs locaux et les consommateurs. Que les habitants et les touristes puissent découvrir aussi les artistes de la région. Nous devons continuer à créer des partenariats avec les autres associations, les sites, les LE PROGRAMME écoles, la mairie, la communauté de communes. Sur un territoire comme le nôtre, il faut que les choses se fassent ensemble, c’est ça qui peut faire avancer et pas de rester dans son coin. » La Maison de l’hirondelle compte désormais 75 adhérents. Ce qui ne devait être au départ qu’un lieu de rendezvous ponctuels, est devenu un espace (appelé la nichée) incontournable. Ils sont nombreux à avoir déjà pris l’habitude de venir chercher là, dans un programme dense et varié, de sympathiques supports à la relation humaine. À « La Maison » on peut rencontrer les producteurs, voir des expositions d’artistes et d’artisans originaux, reprendre la main sur ses plantations avec la « grainothèque » en libre-service, participer à des ateliers créatifs, d’échanges, de discussion, des rendez-vous festifs comme les apéros-concerts… La Maison hirondelle, 11, place du Prieuré, 89420 Montréal. Tél.  : 09 51 33 63 19 Plus d’infos www.la-maison-hirondelle.com Nathalie Chappaz natali.cha@free.fr Ouverture de l’espace associatif La Nichée de mars à juin  : du mercredi au dimanche, de 15 h à 18 h 30 et le samedi de 10 h à 12 h 30 et de 15 h à 18 h 30. Cotisation de 1 ou 10 euros. Reprise des « Rendez-vous producteurs » le 7 avril et tous les vendredis de 17 h à 18 h 30. Mais aussi  : Poélire & Poédire, bourse aux graines, atelier graffitis mousse (peinture végétale), chantier participatif pour apprendre en aménageant le salon de terrasse de La Nichée en palettes, atelier semis et techniques de la permaculture, apéros concerts, atelier craie, festival enfance famille, balade botanique gustative, repas de producteurs, discussions débat citoyen dégustatives, cafés des parents...



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :