[89] Au fil de l'Yonne n°135 mars 2017
[89] Au fil de l'Yonne n°135 mars 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°135 de mars 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Yonne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : ils croient en l'Yonne !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 15 COMMENT FONCTIONNE LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL ? COMMUNICATION. La direction de la Communication du Conseil départemental est la seule en France normée ISO 9001. Une démarche d’amélioration continue La direction de la Communication du Conseil départemental est composée de sept personnes  : un directeur, deux chargées de communication, deux graphistes, un webmaster et une assistante administrative et financière. Elle s’appuie aussi sur un réseau d’interlocuteurs au sein du Conseil départemental. Sa mission est de fournir des informations sur les actions de l’institution départementale à ses « clients », c’est-à-dire les usagers des services publics (routes, services sociaux, collèges…), mais aussi sur la façon dont sont gérés les budgets administrés par les élus. Pour cela, elle a développé un certain nombre d’outils  : le magazine Au Fil de l’Yonne, le site internet www.yonne.fr, une page Facebook, un compte Twitter et autres réseaux sociaux. Elle réalise également de nombreuses plaquettes, une newsletter électronique, le marquage des voitures du Conseil départemental, les panneaux de chantiers… Organise des manifestations comme la Journée des maires, le concours scientifique Ramène ta science, des actions sur des salons pour promouvoir l’implantation de nouveaux médecins dans le département… Elle pilote le tutorat pour l’emploi Espoirs 89, assure les relations avec la presse, diffuse les carnets de correspondance auprès de 13 000 collégiens icaunais… « Nous travaillons avec des prestataires qui sont choisis par appel d’offres, notamment des journalistes, des photographes, des vidéastes, des imprimeurs… explique Fabrice Jobard, le directeur de la Les membres de la commission Communication  : entourant Isabelle Joaquina Mrowinski (assise), de gauche à droite Michel Ducroux, Michèle Crouzet, William Lemaire, Sylvie Charpignon et Fabrice Jobard. Absents sur la photo  : Colette Lerman et Christophe Lemeux. Au fil de l’Yonne - mars 2017 # 135 Communication. L’argent public étant plus rare et les exigences des usagers en matière d’information de plus en plus fortes, nous sommes entrés dans une démarche qualité et nous sommes aujourd’hui la seule direction de la Communication privée comme publique normée ISO 9001. Il s’agit d’une démarche d’amélioration continue dont le but est de développer l’efficience, c’est-à-dire le meilleur rapport impact/prix pour chacune de nos actions. Pour cela, nous avons des processus de travail, des indicateurs d’efficacité et des objectifs. Tous les ans, un institut de certification vient vérifier si les règles du jeu que nous avons définies sont fiables, ou si nous devons nous remettre en question. » Cette rationalisation a conduit par exemple à introduire la publicité dans le magazine Au Fil de l’Yonne afin de faire fortement baisser le budget tout en conservant un organe mensuel et de qualité. Il a également été décidé de mieux articuler la direction de la Communication avec les élus départementaux. Une commission Communication a été créée, pilotée par Isabelle Joaquina Mrowinski, viceprésidente, avec un certain nombre de conseillers départementaux. « Nous nous réunissons à peu près une fois par mois et nous définissons les grandes opérations à venir, précise Isabelle Joaquina Mrowinski. Nous faisons également remonter des informations de nos collègues et de leur territoire pour alimenter le magazine Au Fil de l’Yonne. Nous contribuons aussi à l’évaluation des actions conduites par la direction de la communication. » LES CHIFFRES CLEFS 1,53 million de magazines Au Fil de l’Yonne distribués en 2016 dans les boîtes aux lettres 6 126 fans de la page Facebook 2 224 abonnés Twitter 1 200 abonnés à la newsletter électronique 700 000 visiteurs uniques sur le portail www.yonne.fr 82 communiqués de presse émis en 2016 L’équipe de la direction de la Communication, de gauche à droite  : Arnaud Dejoux, Raynald Henry, Laurence Vée, David Tanfin, Stéphanie Michon, Fabrice Jobard et Marie Loison.
Vous avez du temps à consacrer à un enfant ou un adolescent en situation d’isolement ou de vulnérabilité ? L’action est inscrite au Schéma départemental conjoint de protection de l’enfance de l’Yonne 2013-2018, et elle vient d’être lancée. Des familles ou personnes souhaitant s’investir auprès d’enfants ou d’adolescents en situation d’isolement ou de vulnérabilité, peuvent se manifester auprès de La vie au grand air à Sens (1), établissement qui a été choisi par le Conseil départemental pour encadrer sur le département ce parrainage de proximité. « Le but est de créer une rencontre avec un enfant qui dépend de l’aide sociale à l’enfance ou pas, avec l’accord de ses parents, explique Gaëlle Albert, responsable de la cellule juridique et suivi de projets de la direction Enfance- Famille, en charge de l’Observatoire départemental de la protection de l’enfance et du développement du schéma. Il ne s’agit pas d’une mesure de protection mais d’un outil de prévention qui existe en France depuis plusieurs années (2). Il permet de recréer du lien pour l’enfant, dans une relation qui lui est particulière, comme des petites bulles d’air. » Pas besoin pour cela de proposer des distractions extraordinaires  : « Ça peut être aller au cinéma, visiter un musée, faire L’ACTU DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL Parrainer un enfant en difficulté du jardinage ou des gâteaux… explique Élisabeth Thévenin, directrice de La vie au grand air. L’idée n’est pas d’être dans la réparation ou l’activisme, c’est de favoriser une rencontre et de proposer aux enfants et aux adolescents une ouverture sur le monde qui soit une vraie valeur ajoutée pour eux. Pour cela, nous allons nous appuyer sur une passion, un hobby, un loisir des candidats parrains ou marraines, parce que cela réunit et cela peut faciliter les choses. Car ce n’est pas simple de rencontrer un enfant qui a subi des ruptures, surtout quand on n’est pas du milieu de la protection de l’enfance. » C’est pourquoi les marraines et parrains seront scrupuleusement sélectionnés (entretien avec la direction et un psychologue de l’établissement, puis rencontre au domicile en présence de tous les membres de la famille) puis informés. « Nous allons travailler essentiellement sur leurs motivations, leur capacité à échanger et à faire face aux difficultés, à prendre en compte l’enfant et non pas à vouloir transmettre une éducation par exemple. » Et comme il est important de ne pas se sentir seul, La vie au grand air a prévu de mettre en place des rencontres entre les marraines et parrains qui le souhaitent. Nathalie Hadrbolec contact@nathalie-hadrbolec.com (1) Maison d’enfants Accueils éducatifs en Sénonais de la fondation La vie au grand air, qui soutient, accueille et protège des enfants et des jeunes en difficulté dans 23 établissements en France. www.lavieaugrandair.fr (2) La fondation La vie au grand air a adhéré à la charte nationale. Gaëlle Albert au 03 86 72 86 63 Les personnes qui souhaitent se positionner comme bénévoles peuvent contacter La vie au grand air  : aes@lavieaugrandair.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :