[89] Au fil de l'Yonne n°132 novembre 2016
[89] Au fil de l'Yonne n°132 novembre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°132 de novembre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Yonne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'Yonne fait face.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 22 23 21 TERRITOIRE TALents d’ici L’écrin du Serein Chambre rubis et roulotte gipsy Les hôtes du couple Hurlin, à Sainte- Vertu, ont droit à une expérience vintage cosy ou bohème. La nature a le parfum idéal de l’herbe fraîche. Elle résonne des grelots clairs des deux bras du Serein qui étreignent le parc et sa demeure bourgeoise en son centre. Un lieu « paisible, où se poser ». Un temps entre parenthèses, en suspension. Comme l’ont voulu Anne-Marie et François Hurlin qui ont ouvert deux chambres d’hôtes de caractère en ces lieux. La lumière peut jouer ses accords du matin au soir dans les beaux volumes de la « chambre rubis » et sa spacieuse salle de bains avec vue sur le jardin. Rendezvous le matin pour un petit-déjeuner dans la salle à manger, au coin d’un feu de cheminée. Ou bien… faire le choix de dormir dans la roulotte de cirque authentique, blanche et rose posée dans un angle du parc, près de l’imposant pigeonnier. Datant des années soixante, elle a été restaurée dans le respect de Il est des lieux dont la personnalité est tellement forte, qu’ils semblent immuables. Sur la place du village de Foissy-lès-Vézelay, parmi les maisons qui entourent l’église, l’une abrite le Bar de la fontaine. De cette ancienne auberge qui daterait au moins du début du siècle dernier, ou de l’hôtel-restaurant qui accueillit là ensuite les ouvriers de passage, le bal du samedi soir, la séance de cinéma du dimanche, il reste une tradition festive. Le bar est resté dans son jus, une chaude déco de pub des années quatre-vingt. Les Au fil de l’Yonne - novembre 2016 # 132 ses lignes rondes en bois. « La vie est faite pour vivre ses rêves. Des rêves qui nous portent. » C’est bien pour cela que le couple, anciens cadres d’entreprise parisiens, décident de tout quitter en 2008. « On cherchait à vivre autre chose. On voulait passer plus de temps ensemble et avec notre fils qui avait 7 ans à l’époque. Une amie habitait à Sainte-Vertu. Nous avons eu un coup de cœur pour cette maison qui était à vendre. » Pour vivre de cette activité, ils estiment qu’il leur aurait fallu proposer cinq chambres. Ils ont fait le choix de se limiter à deux pour offrir « un service à la carte et assurer des prestations exigeantes ». François Hurlin a développé en parallèle une activité de rénovation et d’entretien de résidences secondaires, Bar de la fontaine tandis qu’Anne-Marie travaille dans le domaine du vin à Chablis. Visites, randonnées, dégustations, leur plaisir est de promouvoir auprès de leurs hôtes venus de France et de l’étranger, le village et la région auxquels ils se sont attachés. « Ce patrimoine de toute beauté c’est le luxe d’aujourd’hui et de demain. » Nathalie Chappaz natali.cha@free.fr L’empreinte d’un lieu d’échanges L’endroit est dédié à l’accueil, sans doute depuis plus d’un siècle. murs jaune safran mâtinent et mutinent le bordeaux des tomettes et le châtain des boiseries. Élément majestueux comme la proue d’un navire, le comptoir déploie ses 7,5 mètres de long. Une photo originale d’un Gainsbourg élégant, lunettes noires, le revers de sa main effleurant sa bouche, domine l’assemblée. Les lumières ouatées se reflètent dans l’alignement de verre des bouteilles, contenants, et se perdent dans les liquides colorés, contenus. Ici, la musique est l’autre personnage incontournable. Serge Derpinski a repris l’endroit en 1996. Hasard d’une rencontre amicale. À l’époque, dessinateur industriel à Paris, il découvre le lieu grâce à un ami commun du propriétaire. À laquelle succédera une rencontre amoureuse puisqu’il en épousera la fille. Après L’Ecrin du Serein, 4, Grande-Rue, 89310 Sainte-Vertu. Tél.  : 03 58 63 20 28 Plus d’infos www.ecrinduserein.com quelques années, le couple vient s’installer là définitivement. « J’avais envie de faire autre chose et j’ai toujours aimé la vie nocturne. Je voulais recréer l’ambiance pub d’un bar traditionnel. C’est une question de partage. Je n’impose rien. On échange autour de la musique des années soixante-dix, de musiques du monde, compositions originales... Les gens viennent d’une trentaine de kilomètres. On a beaucoup d’habitués, ça crée un climat convivial, décontracté. » Le bar est ouvert du jeudi soir au lundi soir, ainsi que les samedis et dimanches midi. « Des groupes de musiciens viennent jouer, en général un weekend sur deux. Et puis il y a les soirées improvisées avec les copains qui passent. » Bar de la fontaine, 7, place de l’Eglise, 89450 Foissy-lès-Vézelay. Tél.  : 03 86 33 22 03 E-mail  : bar.lafontaine@wanadoo.fr
Nacèra Kainou Portraits nés de la terre La sculptrice, peintre de l’armée, fait émerger des figures illustres ou d’inconnus. Magie de la création. Du bloc de terre, l’artiste fait apparaître sous ses doigts une figure, une expression humaine palpable, sensible. Une « vraisemblance » comme Nacèra Kainou aime la définir, plutôt qu’une « ressemblance ». « Leur histoire est inscrite dans leurs traits. C’est une biographie écrite dans la glaise. » Dans son petit atelier au bord de la voie ferrée, à Gurgy, le visiteur est surpris, presque impressionné de se retrouver nez à nez avec quatre célèbres Bourguignons. Un face à face à l’échelle un et demi pour plonger dans les yeux songeurs de l’auteure Colette, entourée par le mathématicien et physicien Joseph Fourier, le peintre Puvis de Chavannes, l’encyclopédiste Pierre Larousse. Sélectionnée en tant que « peintre de l’armée », Nacèra Kainou a déjà sculpté d’illustres personnages pour trôner dans de non moins illustres lieux. « Ce titre honorifique existe depuis longtemps pour des artistes qui réalisent des commandes passées par les armées. Nous sommes les héritiers des " peintres aux batailles " comme a pu l’être Delacroix. » Même si elle aime « définitivement Art et histoire toucher la terre, la malaxer », lorsque l’artiste souhaite « se libérer du figuratif » de ses portraits, elle reprend ses pinceaux pour aller vers beaucoup de couleurs, « une abstraction lyrique ». Nacèra Kainou est installée dans l’Yonne depuis cinq ans. Une région qu’elle apprécie, découverte durant ses voyages entre son Jura natal et son grand atelier parisien où elle exerce depuis quinze ans. Elle lie sa vocation d’artiste à « un besoin d’espace, de rêve, à une extrême curiosité ». Après des études à l’École des beaux-arts de Besançon, elle a suivi les cours d’une école d’art professionnelle à New York. Sculpter, c’est travailler sur la lumière, les contrastes. « L’art du portrait ouvre vers l’autre, cet autre si proche et si différent. » Nathalie Chappaz natali.cha@free.fr Nacèra Kainou, Maison de garde-barrière n°13, rue de la Gare, 89250 Gurgy. Et Atelier 14, 184, rue de Crimée, 75019 Paris. Tél.  : 06 09 50 04 01 Plus d’infos www.kainou-sculpture.com Nacèra Kainou a sculpté huit bustes de Marianne remis en octobre à des communes icaunaises jugées méritantes, dans le cadre du salon Cité 89. C’est la chanteuse de l’Yonne du répertoire de Piaf, Christelle Loury, qui a servi de modèle. Dans le cadre de l’exposition et spectacle « La Glaise des tranchées – Commémoration de la guerre 1914/1918 », disponible jusqu’au 11 novembre, elle a réalisé les sculptures de Charles Péguy, Alain Fournier, Louis Pergaud et Guillaume Apollinaire. Infos à lyonne.en.scene.cie@gmail.com DEVENEZ ACTEUR DE VOTRE AVENIR. Une offre de qualité et de proximité au service de vos projets ▲ ▲ ▲ SANITAIRE ET SOCIALE, SERVICE AUX PERSONNES ET AUX COLLECTIVITÉS TERTIAIRE, BUREAUTIQUE, COMPTABILITÉ, LANGUES ORIENTATION, INSERTION, SOCLE DE COMPÉTENCES ▲ ▲ HÔTELLERIE, RESTAURATION ENVIRONNEMENT, SÉCURITÉ ▲ FORMATIONS GÉNÉRALES ▲ ▲ LOGISTIQUE ▲ INDUSTRIE BÂTIMENT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :