[89] Au fil de l'Yonne n°132 novembre 2016
[89] Au fil de l'Yonne n°132 novembre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°132 de novembre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Yonne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'Yonne fait face.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 Zoom sur… 17 LE CANTON D'AUXERRE 4 Entretien avec Monique Hadrbolec et Pascal Henriat Qu'est-ce qui vous a motivés à vous présenter ou à vous représenter au mandat de conseiller départemental ? Monique Hadrbolec (MH)  : Je suis élue au Conseil départemental depuis 1998. Toujours membre de la commission des Solidarités départementales, fonction qui complète parfaitement mon ex-mandat d’adjointe aux Affaires sociales à la mairie d'Auxerre. Certains projets restaient inachevés. Mon expérience et ma connaissance des dossiers m’ont incitée à briguer un autre mandat. Pascal Henriat (PH)  : C'est la suite cohérente et logique d'un parcours au service des habitants d'Auxerre. Je tenais à mieux représenter les Auxerrois au sein du Conseil départemental et développer une vision globale de la politique pour le département. J'apporte avec moi une certaine expérience de la vie locale avec un mandat municipal orienté vers le sport, la jeunesse et les finances. Tous les binômes ont leur propre organisation. Quelle est la vôtre ? MH  : Sur le canton d'Auxerre 4 comme sur l'ensemble du territoire icaunais, nous sommes complémentaires dans notre diversité. Cela dit, j'interviens naturellement davantage sur les questions sociales. Je suis viceprésidente du Foyer de l’enfance, administratrice de la maison de retraite d’Auxerre, après avoir présidé 13 ans l’Ehpad (1) Château de Nantou. L'action sociale est une politique dans laquelle le Département a un très grand rôle à jouer, ses compétences en la matière accompagnant nos concitoyens tout au long de leur vie. Je reste proche et attentive à la vie associative, indispensable à nos collectivités. PH  : Nous fonctionnons selon un partage des compétences et des expériences. Nous avons été ou sommes élus municipaux, avec une spécificité sociale pour Monique et une plus tournée vers les finances, le développement économique et le sport pour moi. Nous échangeons de manière constante sur les dossiers du canton comme du département et assurons une réelle présence sur le territoire en nous partageant les représentations. Présentez-nous votre canton. Quelles sont ses forces, ses faiblesses ? PH  : C'est un canton résidentiel à taille humaine, vert, sportif, un canton de loisirs aussi où il fait bon vivre. Nous devons nous assurer qu'il garde son caractère Au fil de l’Yonne - novembre 2016 # 132 La vie associative, un thème cher à Monique Hadrbolec et Pascal Henriat, ici aux côtés de Philippe Thiébaut, président du Stade Auxerrois omnisports qui, « avec ses nombreuses sections, à l’image des très nombreux clubs sportifs que compte notre canton, permet à petits et grands, amateurs ou professionnels de se retrouver avec bonheur ». Un canton vert et diversifié « village » tout en veillant au maintien des commerces, des services publics et du monde associatif. Un côté plus sombre avec peut-être un manque en entreprises sur le territoire et surtout la traversée d'Auxerre par les poids lourds. C'est véritablement un problème pour nos administrés. Avec Monique, nous sommes de fervents défenseurs du projet de déviation sud d'Auxerre, qui seule peut rendre leur tranquillité aux riverains. MH  : Je rejoins les propos de Pascal. Notre canton est très intéressant car diversifié. Urbain d'une part avec une grande partie de la ville d'Auxerre, le grand quartier des Piedalloues, et rural de l'autre avec Vaux, Chevannes et Vallan. Concernant la déviation, elle me tient à cœur. Les riverains dénoncent à juste raison les dangers, les nuisances qu'ils subissent et qui dévalorisent leurs maisons. Nous sommes totalement à leurs côtés. Pour nos villages, je pense pouvoir dire que les dossiers avancent bien. C'est l'exemple de l'opération cœur de village à Vallan, avec l'aménagement paysagé de la place communale et l'installation d'un commerce de proximité. À Chevannes, c'est l'aménagement de la maison des associations et la rénovation de l'église qui se poursuivent… Enfin, Vaux qui aimerait bien voir sa route et ses berges de l’Yonne sécurisées. La loi NOTRe (2) a considérablement changé le paysage départemental. Quel regard portezvous sur la parité notamment ? MH  : La parité est une très bonne chose, il est juste dommage qu'elle ait été imposée par la loi… Mes rapports avec mes collègues sont cordiaux, motivés et agréables et ce, même si parfois et je m'en exprime, je ne partage pas leur vision. C’est une des raisons pour lesquelles je ne vote pas le budget dans sa globalité, mais il est voté poste par poste et là, je l’approuve dans une grande majorité. Maintenant,
EN CHIFFRES 2 communes et une fraction d'Auxerre 14 479 habitants si je suis satisfaite que le Département garde ses compétences sociales, je regrette que l’organisation des transports scolaires passe à la Région. J'aurais souhaité que l'organisation reste au Département qui connaît bien ce dossier. Le seul avantage à ce passage de relais est la promesse par la Région d'un retour à la gratuité. PH  : La loi NOTRe, à charge pour les élus de l’appliquer, je la trouve bien faite. L'arrivée de la parité est une très bonne chose. Mais le vrai grand changement est générationnel. Les nouveaux élus apportent un autre regard politique et organisationnel. Cela peut s'avérer porteur d'ouverture. C'est l'exemple de notre binôme qui présente deux visions politiques différentes, une vision du centre-droit pour ma part et divers gauche pour Monique. Deux visions qui se rejoignent sur des dossiers majeurs  : notre lutte contre la fermeture du collège Bienvenu-Martin et contre le risque de désertification médicale rurale comme urbaine. Dernière question, comment percevez-vous le département de l'Yonne ? PH  : L'Yonne est un territoire magnifique tant par son environnement que par sa culture, son histoire et sa gastronomie, idéalement placé entre Paris et Dijon. Cette situation géographique devrait être davantage exploitée pour son développement économique. Nous devons rendre l'Yonne plus attractif, c'est notre challenge si l'on veut voir rester nos populations et contrer l'exode de notre jeunesse. MH  : Des paysages somptueux, un vignoble remarquable, des monuments exceptionnels, des structures sportives et culturelles de qualité et un cadencement ferroviaire vers la capitale, sont autant d'atouts pour l'attractivité de l'Yonne. Propos recueillis par Christophe Lemeux clemeux@cg89.fr (1) Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. (2) Nouvelle organisation territoriale de la République. Retrouvez en vidéo le Zoom sur le canton d'Auxerre 4 sur www.lyonne.com et sur facebook.com/fildelyonne Le « Domaine d'Édouard » TERRITOIRE Sur les coteaux surplombant un lieu unique de la vallée de l’Yonne, c'est dans les 13 hectares de vignes d'Édouard Lepesme, viticulteur bio installé à Vaux depuis 2014, que nos deux élus ont voulu faire étape, imageant ainsi le côté nature de leur canton où la viticulture compte parmi les atouts de développement économique. L’apprentissage, la transmission du savoir Laurent Bisson, artisan boulanger-pâtissier à Chevannes, vient de recevoir le Prix national de Maître d’apprentissage. Depuis 2003, il a déjà formé 33 jeunes, tous diplômés. Les élus souhaitaient vivement le mettre à l’honneur. Les Résidences jeunes de l’Yonne Situées à Auxerre, 168 personnes de 16 à 30 ans, en mobilité professionnelle, peuvent y être hébergées avec restauration et accompagnement social. Son taux d’occupation actuel avoisine les 94%. « Équipement unique, indispensable dans la ville phare », assure Monique Hadrbolec, la vice-présidente. Artisan restaurateur de mobilier Travail de précision chez Fernando Vaz, ébéniste d'art installé à Auxerre depuis 1994. Dans son atelier, des mobiliers anciens reprennent vie sous la main experte de l'artisan. L’artisanat joue un rôle très important dans le développement économique du canton. Au fil de l’Yonne - novembre 2016 # 132



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :