[89] Au fil de l'Yonne n°131 octobre 2016
[89] Au fil de l'Yonne n°131 octobre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°131 de octobre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Yonne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : offrir de vrais parcours de vie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
08 09 Le grand FORMAT Pierrick BeAUfumé Un chemin vers l’autonomie Impatient, Pierrick Beaufumé emboîte le pas de Philippe Gerbault, directeur de l’association Charles de Foucauld. Dans quelques instants, il va découvrir le studio qui sera son nouveau logement à partir de ce mois d’octobre, dans un petit bâtiment nouvellement construit par l’Office auxerrois de l’habitat dans l’enceinte du Foyer Arcen-ciel, rue Haute-Moquette à Auxerre. Derrière lui, ses parents se regardent, heureux et émus de le voir adhérer avec un tel enthousiasme au projet qui petit à petit s’est construit pour lui, avec lui. Un sourire aux lèvres, le jeune homme trisomique franchit le seuil et apprécie la clarté, le volume, la kitchenette, la terrasse avec vue sur la campagne. Évelyne et Thierry Beaufumé aussi. Ils se réjouissent d’autant plus qu’initialement leur fils devait être orienté vers une structure fermée. « Ça ne nous paraissait pas adapté à son handicap. Dès que nous avons su que cette structure allait se monter, nous nous sommes dit que nous allions tenter de l’y intégrer. » Pierrick Beaufumé, originaire de l’Aillantais, est allé à l’école primaire jusqu’à l’âge de 10 ans, bénéficiant d’un dispositif d’adaptation et d’intégration scolaire, et de l’aide du Sessad (Service d’éducation spéciale et de soins à domicile) de Guerchy. Mais son retard se creusant, décision a été prise de lui faire intégrer l’IME (Institut médico-éducatif) de Saint- Au fil de l’Yonne - octobre 2016 # 131 Fargeau (« il ne fallait pas qu’il tombe dans l’échec total »). À l’âge limite de 14 ans pour cet établissement, il a été accueilli à l’IME de Tonnerre, où à 21 ans il vit ses dernières journées. « Grâce au travail sur l’autonomie initié par l’IME et à ce que nous croyons qu’il est encore capable d’acquérir, nous pensons qu’il pourra vivre seul. Ce qui nous a séduits dans ce projet, c’est cette part de liberté » souligne Thierry Beaufumé. D’autant qu’il s’agit là d’une liberté encadrée… Le Foyer Arc-en-ciel pourra fournir des repas, aider au traitement du linge ; les services d’accompagnement présents sur le site proposer un suivi éducatif. Il y aura aussi les ateliers pour apprendre les choses utiles du quotidien  : faire le tri des ordures ménagères, le ménage, des achats… Pierrick semble déjà chez lui. Il va pouvoir profiter du pot de départ que lui prépare l’IME de Tonnerre en se Charles de Foucauld vers un nouveau modèle L’association Charles de Foucauld accueille et accompagne des personnes en situation de handicap de 18 à 60 ans. Entre Auxerre, Toucy, Aillant-sur-Tholon et Massangis, elle dispose de plusieurs foyers, services, d’un centre et d’un établissement et service d’aide par le travail. « Il y a 5 ans, l’association a signé un contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens avec le Conseil départemental et l’Agence régionale de santé, explique Philippe Gerbault. Dans nos objectifs était prévue la construction d’une petite résidence (11 logements du T1 au T3) et d’un atelier de jour attenant au Foyer Arc-en-ciel (1) et aux services d’accompagnement présents à Auxerre. Dans les cinq prochaines années, nous nous inscrirons plus dans le développement de services que de foyers. Nous ne sommes plus à l’ère des structures lourdes mais de l’éclatement des services de manière à offrir d’autres possibilités. Il nous faut être plus créatifs et faire en sorte que les projets des personnes soient mieux respectés. Nous avons la chance d’avoir une MDPH qui est prête à adapter les réponses, donc à nous, associations, de l’utiliser et de travailler en intelligence avec elle. » www.charles-de-foucauld.com (1) Destiné aux personnes en situation de handicap travaillant en milieu ordinaire ou protégé. réjouissant pour l’avenir. « Il ne faut jamais baisser les bras et ne pas hésiter à se renseigner auprès de la MDPH et des gens compétents, conseille Évelyne Beaufumé. Et croire en notre enfant. Se dire qu’il y a toujours une petite porte ouverte quelque part. »
NicolAS Des images pour communiquer Nicolas assiste patiemment à l’entretien qui se déroule devant lui, dans ce mouvement de balancier rencontré chez certains autistes. Lorsqu’il est interpellé par Jean-Sébastien Marie, son aide médicopsychologique référent, un sourire se dessine sur son visage. L’autisme est un trouble neurologique qui affecte les compétences de communication, les interactions sociales, et présente souvent des pathologies associées. Le jeune homme de 38 ans vit au foyer d’accueil médicalisé Les Champs blancs à Joigny, géré par l’APEIS (Association de parents et amis d’enfants inadaptés du Sénonais), depuis son ouverture en 2003. Ce foyer accueille 26 adultes de plus de 20 ans et le doyen est âgé de 72 ans. Avec en moyenne une réorientation par an, la liste d’attente est très longue. « Nous sommes un foyer médicalisé au titre de l’autisme, pas du soin, précise Fabrice Rousset, le chef de service. L’établissement est plus orienté sur le médicosocial et les techniques de communication. » Pour communiquer justement, plusieurs méthodes sont utilisées, selon le niveau de chacun. Pour certains, seul l’objet permet de comprendre le message  : un marteau pour signifier activité bricolage, un CD activité musique… D’autres parviennent à associer ce qui se trouve sur une photo à un acte  : une tasse de café pour boire un café… Enfin, pour les personnes ayant le niveau le plus Élargir les possibilités élevé, comme Nicolas, on utilise le pictogramme. Chaque résident a un projet d’accompagnement personnalisé établi par l’équipe pluridisciplinaire et réévalué annuellement. Celui-ci comporte plusieurs axes  : médical et thérapeutique, de communication, social, éducatif et vie quotidienne. Il prévoit la participation à des ateliers en interne (communication, jardinage, poterie, musique, peinture…) ou à l’extérieur (randonnée, équitation, sortie achats…), dans une volonté de socialisation et d’ouverture réciproque sur la société. Les encadrants sont particulièrement attentifs aux comportements, qui sont consignés dans des « fiches d’observation ». Un problème ou une douleur vont souvent se traduire par des conduites inadaptées qui sont autant d’indicateurs. « Nous partons du principe que mieux on communiquera, moins il y aura d’angoisses et de crises, et donc moins de médication » précise Fabrice Rousset. Dans la chambre de Nicolas, une colonne de boîtes renferme des trésors. Car le jeune homme est kleptomane, avec une fascination particulière pour les cartes de jeux ! Pour signifier qu’il souhaite mettre un terme à l’entretien, il commence à s’agiter, à donner quelques coups de pied dans le mur. Si on y regarde bien, on comprend pourquoi  : le pictogramme que lui montre Jean- Sébastien Marie est plein de promesses  : c’est en effet l’heure du goûter ! Dans le cadre d’un Plan d’accompagnement global, le foyer d’accueil médicalisé Les Champs blancs accueillera et accompagnera, à partir du 18 octobre, un jeune homme en accueil de jour sur dérogation. « À sa sortie de l’IME, à 20 ans, aucune solution n’a été trouvée pour lui et il vit depuis quatre ans au domicile de ses parents, explique Fabrice Rousset. L’Agence régionale de santé et le Conseil départemental, les autorités de tarification, nous ont sollicités et nous faisons tout pour que cet accueil se passe au mieux. Il est important de pouvoir offrir des solutions de répit aux familles. » www.apeis.fr Un concept d’avenir Résidence Jasmin Votre santé protégée 24 h/24 À partir de 1 200 € VISITES SUR RENDEZ-VOUS 25 ANS D’EXPÉRIENCE AU SERVICE DES SENIORS DANS SA RÉSIDENCE DE 73 APPARTEMENTS Le choix d’une vie tranquille et indépendante à 10 min de Sens Contactez-nous au 03 86 88 96 96 La Résidence Seniors avec services multiples Préservez votre indépendance dans un environnement sécurisé, confortable et chaleureux. Services attentifs d’une équipe présente 7J/7 Restaurant, animations, surveillance de nuit, salle de gym, coiffeur... Séjours temporaires possibles La Résidence Jasmin – 17 bis route de Voisines Thorigny sur Oreuse – 03 86 88 96 96 www.résidencejasmin.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :