[89] Au fil de l'Yonne n°130 septembre 2016
[89] Au fil de l'Yonne n°130 septembre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°130 de septembre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Yonne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,0 Mo

  • Dans ce numéro : le département prêt pour la rentrée des collégiens !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 11 Le grand Format et Paul Fourrey à Migennes. Coût estimé : 8,7 millions d’euros. Cinq des sept programmistes ont été désignés en juin 2015 ; les deux derniers lots, infructueux, seront relancés. Amélioration thermique des bâtiments Les diagnostics énergétiques réalisés en 2012-2013 ont permis de définir un programme d’amélioration des performances thermiques des bâtiments, afin de respecter les objectifs de la loi « Grenelle », soit 38 % d’économie d’énergie d’ici fin 2020. Le premier volet concernera les travaux d’isolation par l’extérieur des quatre collèges les moins performants thermiquement et ayant une architecture favorable à ce type de travaux : Chateaubriand à Villeneuve-sur-Yonne, Restif de la Bretonne à Pont-sur-Yonne, Gaston Ramon à Villeneuve-l’Archevêque et Les cinq rivières à Charny. Le coût du programme est estimé à 6 millions d’euros. Il pourrait être ré-initié en conceptionréalisation en fonction des orientations budgétaires. Accessibilité des collèges Les audits ont permis d’établir un programme pluriannuel qui nécessitera un investissement de plus de 8,6 millions Les I 01 Le Conseil départemental poursuit son programme de travaux dans un contexte budgétaire difficile. Quelle est la priorité ? Il est important de donner aux collégiens et aux professeurs des conditions de travail propices à la réussite. Nous terminons la réhabilitation du collège de Chablis et commençons celle d’Aillant-sur-Tholon. Il a fallu aussi remettre en état pendant l’été le collège de Villeneuve-sur-Yonne, dégradé par les inondations, et achever les travaux de la demi-pension de Toucy. Nous continuons par celle de Villeneuve-la-Guyard, qui n’est plus suffisamment grande au vu de l’effectif accueilli. Au fil de l’Yonne - septembre 2016 # 130 QUESTIONS à… d’euros et permettra à terme d’atteindre un niveau moyen d’accessibilité de 98 % sur l’ensemble des collèges. Ce programme a été déposé en préfecture. Il établit le cadencement des travaux pour la période 2015-2023, par tranches de trois ans. Travaux de maintenance Priorité est donnée aux travaux relatifs à l’hygiène, la sécurité et l’accessibilité handicapée des locaux, pour se conformer à la réglementation. Les états des lieux réalisés en parallèle des audits énergétiques ont permis d’établir les opérations les plus urgentes. Elles tiennent compte des aménagements nécessaires à l’amélioration de l’ergonomie des postes de travail des personnels techniques des collèges (cuisine, locaux d’entretien…). L'enveloppe budgétaire des opérations de maintenance est de 1,8 à 2,2 millions d’euros, soit en moyenne 60 000 € par collège. Quelques exemples en cours de réalisation : réfection de l’alarme incendie du collège de Bléneau (40 792 €), installation d’un réseau WIFI sur l'ensemble du collège de Brienon-sur- Armançon, réfection partielle des enrobés du collège d’Ancy-le-Franc (15 483 €), remplacement des portes coupe-feu du collège Paul Fourrey à Migennes (17 896 €) et du collège Montpezat à Sens (70 000 €), mise en accessibilité Jean Marchand, président de la commission de l’Éducation, de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, vice-président du Conseil départemental, conseiller départemental de Brienon-sur-Armançon I 02 L’Yonne s’inscrit dans le Plan numérique. Comment ont été choisis les quatre collèges retenus ? Les collèges de Pont-sur-Yonne, de Brienon-sur-Armançon, le Parc des Chaumes à Avallon et le collège de Puisaye, ont été sélectionnés conjointement avec l'autorité académique au regard des projets pédagogiques des établissements. Nous souhaitions également qu’il y ait une répartition équilibrée entre le rural et l'urbain. Cette expérimentation témoigne de l’intérêt fort du Conseil départemental de faire entrer le numérique dans les collèges. L’initiative doit permettre aux enseignants de s'engager dans des pratiques pédagogiques innovantes, et aux élèves de développer une culture Collège de Brienon-sur-Armançon du collège de Saint-Fargeau (11 700 €), aménagement de l'atelier SEGPA au collège de Pont-sur-Yonne (415 000 €), réfection du pôle technologie de la cité scolaire de Toucy (226 406 €), réfection d'un toit terrasse au collège de Villeneuve-la-Guyard (12 720 €)… À cette liste s’ajoute la réfection des sous-sols et du rez-de-chaussée du collège Chateaubriand à Villeneuve-sur- Yonne (285 000 €), inondé en mai dernier. À ce propos, le Conseil départemental tient à saluer l’ensemble de l’équipe du collège, ainsi que celles des collèges de proximité, qui ont su faire preuve d'adaptation et de réactivité pour assurer la continuité du service de l’éducation. Équipements sportifs Pour rappel, le Département a voté en janvier 2014, l'affectation d’un million d’euros à la reconstruction du gymnase communal Albert Camus à Auxerre. responsable du numérique, tout en allégeant le poids de leur cartable. I 03 L’octroi des bourses, qui rappelons-le n’est pas une obligation légale pour le Conseil départemental, a été réorienté. De quelle façon ? Du fait de nos contraintes budgétaires, nous avons voté la suppression des bourses aux lycéens pour recentrer nos actions sur notre cœur de métier que sont les collégiens. Nous avons réorienté les bourses de l’enseignement supérieur et pour stage à l’étranger (1) vers des aides aux étudiants en médecine, que nous souhaitons attirer durablement dans le département. (1) supprimées à la rentrée précédente
Le grand Format Des équipements performants Le Conseil départemental est tenu par la loi de prendre en charge les dotations de fonctionnement des collèges, les dotations en matériel (dont informatique) et mobilier, la gestion des personnels techniques, la restauration scolaire et la définition des secteurs de recrutement. Développer les nouvelles technologies Depuis de nombreuses années, le Département accompagne le développement des nouvelles technologies dans les établissements. En 2016, il consacre une enveloppe de 181 500 € aux équipements informatiques : acquisition de PC, portables, vidéo projecteurs, tableaux blancs interactifs, imprimantes 3D. Actuellement, les collèges publics comptent 3 520 PC, 466 portables, 86 tableaux blancs interactifs, 770 vidéo projecteurs et 10 imprimantes 3D. À noter également l'acquisition d’équipements par le Conseil départemental, mis à la disposition de Canopé : 2 classes mobiles tablettes en mutualisation sur les collèges, une valise de baladodiffusion et 4 imprimantes 3D. À ces efforts s’ajoute son implication dans le Plan numérique pour l’éducation (voir ci-contre), auquel il va consacrer 212 000 € en 2016, témoignant de sa volonté d'accompagner les usages des nouvelles technologies sur le territoire et en particulier pour les jeunes. Restauration scolaire : favoriser les productions locales En plus de la remise à niveau programmée des unités de production de repas (lire plus haut), le Conseil départemental prend en charge les équipements de restauration. Il mène également depuis 2012 des actions pour encourager l’approvisionnement local des restaurants scolaires. Afin de faire se rencontrer des producteurs locaux et des fournisseurs du Grap (Groupement régional d’achat public), le Département a organisé, le 14 juin dernier, un mini salon au « 89 », boulevard de la Marne à Auxerre. L’ensemble des collèges publics, une soixantaine d’établissements de santé, 6 producteurs locaux et une vingtaine de grossistes étaient invités. À noter également une opération « approvisionnement local » en mars 2016 dans le nord du département : 5 collèges y ont participé et 1 600 élèves ont bénéficié d'un menu réalisé autour d'au moins un produit local (viande de porc du GAEC Butin à Brienon-sur-Armançon), voire d'un menu 100 % local dans certains établissements. Plan numérique pour l’éducation : 17 CLASSES de 5 e ENGAGÉES en 2016-2017 L’État a lancé un appel à projets 2015-2018 « collèges numériques et innovation pédagogique », dont la sélection ouvre droit à un soutien financier pour l'acquisition d'équipements numériques mobiles (1) , mais aussi à la formation des enseignants, la mise en place de ressources pédagogiques adaptées… Ce dispositif coïncide avec la prochaine entrée en vigueur de la réforme des collèges, qui prévoit une refonte des programmes. Porté par les conseils départementaux volontaires et les rectorats, il est configuré pour trois années. Dans l’Yonne, 4 collèges ont été retenus : Philippe Cousteau à Brienon-sur- Armançon, Parc des Chaumes à Avallon, Restif de la Bretonne à Pont-sur-Yonne et de Puisaye. En trois ans, toutes les classes de la 6 e à la 3 e de ces collèges seront équipées de tablettes, à commencer par celles de 5 e en 2016-2017. (1) Pour chaque euro investi par le Conseil départemental, l’État verse un euro. Un concept d’avenir Résidence Jasmin Votre santé protégée 24 h/24 À partir de 1 200 € VISITES SUR RENDEZ-VOUS 25 ANS D’EXPÉRIENCE AU SERVICE DES SENIORS DANS SA RÉSIDENCE DE 73 APPARTEMENTS Le choix d’une vie tranquille et indépendante à 10 min de Sens Contactez-nous au 03 86 88 96 96 La Résidence Seniors avec services multiples Préservez votre indépendance dans un environnement sécurisé, confortable et chaleureux. Services attentifs d’une équipe présente 7J/7 • Restaurant, animations, surveillance de nuit, salle de gym, coiffeur... • Séjours temporaires possibles La Résidence Jasmin – 17 bis route de Voisines Thorigny sur Oreuse – 03 86 88 96 96 laresidencejasmin.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :