[89] Au fil de l'Yonne n°122 novembre 2015
[89] Au fil de l'Yonne n°122 novembre 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°122 de novembre 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Yonne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,5 Mo

  • Dans ce numéro : handicap, les missions du Conseil départemental...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
08 09 LE GRAND FORMAT MARILYNE PERRAULT ET ISABELLE GANCEL  : « Ça nous permet d’être en contact avec les gens. » « Produits du terroir, saveurs de Puisaye ». Derrière l’avenante devanture de l’épicerie voisine de l’église de Saint-Privé, des petites mains s’affairent… « Le matin, on ouvre le magasin, on met les fruits et légumes, on vérifie les dates, on colle les étiquettes… » énumère dans un sourire Marilyne Perrault. Et puis elle sert les premiers clients et passe derrière la caisse. Marilyne Perrault, comme sa collègue Isabelle Gancel de l’épicerie de Mézilles, est salariée de l’ESAT (Établissement et service d’aide par le travail) EPNAK de Mézilles, propriétaire des deux fonds de commerce. Toutes deux sont tellement heureuses de tenir « leur boutique » qu’elles y retourneraient durant leurs jours de repos ! Leur handicap, ici, elles lui font un pied de nez. Les clients de leur magasin également, heureux de trouver là un commerce de proximité délivrant en plus de Au fil de l’Yonne - novembre 2015 # 122 l’épicerie traditionnelle des produits locaux (fromages, laitages, légumes, fruits, viande…), pour certains bios. L’épicerie alimentation de Mézilles a ouvert la première ses portes en mars 2013, l’ancien propriétaire ayant décidé de céder son commerce. Ont suivi une boulangerie à Villiers- Saint-Benoît (avec tournée de pain dans 22 hameaux et lieux-dits) puis le commerce de Saint-Privé, en septembre 2014. Soit au total 6 personnes en situation de handicap employées. « Connaissant le commerce de Mézilles, je me suis dit pourquoi pas chez nous, raconte Jean-François Boisard, le maire de Saint-Privé. Nous avions des producteurs locaux qui cherchaient à mettre en vente leurs produits et besoin d’une épicerie dans la commune. Les commerces aident à maintenir les personnes âgées chez elles et rendent le village plus attractif. » L’EPNAK voulant s’assurer du bon accueil de sa population en situation de handicap, un sondage a préalablement été effectué auprès des habitants et une réunion publique a été organisée. Les louanges sont aujourd’hui unanimes  : la population trouve les vendeuses « très aimables et disponibles » et les résidents secondaires parisiens apprécient de repartir avec leurs produits frais et locaux… « Ce travail me permet de ne pas rester chez moi à ne rien faire, d’avoir une paye et d’être en contact avec les gens, se réjouit Marilyne Perrault. Les personnes sont gentilles, elles nous disent qu’elles sont à la retraite et qu’elles ont tout le temps. Elles ne nous mettent pas la pression. » « Au début, je me cachais derrière les rayons et je ne voulais pas toucher à la caisse, se souvient Isabelle Gancel. Ce travail m’a donné confiance en moi et j’ai progressé. Je remercie notre directeur d’être à notre écoute. » Celui-ci, Kacem Ouatiki, se félicite  : « L’EPNAK a fait preuve d’audace. Nous avions deux objectifs  : permettre à nos ouvriers d’exercer un métier valorisant et rendre service à la population. En outre, nous exerçons une vigilance lors des tournées  : il nous est déjà arrivé de signaler l’absence inhabituelle d’une cliente âgée. Nous espérons ainsi faire changer le regard porté à la population souffrant de handicap. » Un handicap, quel handicap ? L'EPNAK (Établissement public national Antoine Koenigswarter) compte une quinzaine de dispositifs, structures et services pour enfants et adultes dans le centre et le sud de l’Yonne (Auxerre, Mézilles, Saint-Fargeau, Augy, Vincelles, Avallon). Le Service d’adaptation et d’accueil de jour de Mézilles est financé par le Conseil départemental. Infos sur www.epnak.org Tél.  : 03 86 45 47 31
NICOLAS LAURET  : « Il ne faut pas baisser les bras, il faut avancer. » Après l’école spécialisée de l’IME (Institut médico-éducatif) du Mail à Sens, Nicolas Lauret a intégré le foyer d’hébergement et l’ESAT (Établissement et service d’aide par le travail) de la même association, l’APAJH (Association pour adultes et jeunes handicapés). C’était en 2004, il avait 20 ans passés. À l’issue d’une première approche de la mise au travail est venu le temps du développement des compétences. Durant plusieurs années, Nicolas Lauret a découvert différentes activités, à l’ESAT puis en détachement en entreprise  : conditionnement, mise en boîte, manutention, logistique, préparation de commandes, conduite de chariots… Et en 2014, il est devenu salarié en contrat à durée indéterminée de l’entreprise adaptée de Saint-Julien-du-Sault, sur un emploi de logistique et préparation de commandes. « Nicolas a réussi à passer tous les niveaux du dispositif d’accompagnement de la fédération APAJH, souligne Marc Sivet, directeur du pôle Vie professionnelle pour l’Yonne. Pour cela, il a fait preuve d’un gros investissement personnel et s’est toujours accroché pour relever de nouveaux challenges. » Nicolas Un accueil adapté aux besoins de la personne (Association de parents et amis d’enfants inadaptés du Sénonais) est issue du mouvement parental. Elle accueille les enfants L’APEIS au sein d’un IME (Institut médicoéducatif) ou d’un IMPro pour ceux qui sont en capacité d’effectuer des apprentissages, d’un CME (Centre médico-éducatif) pour un accompagnement à la vie des plus lourdement handicapés. Les adultes sont hébergés dans des foyers de vie à Sens, Saint-Clément ou Courtois-sur- Yonne. Ces établissements s’adressent aux personnes n’étant pas en capacité d’avoir une insertion professionnelle en milieu ordinaire ou en établissement d’insertion professionnelle adaptée (genre ESAT). Les adultes Lauret a passé son permis Caces (Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité pour les engins de manutention) et sa VAE (Validation des acquis de l’expérience) agent logistique. En parallèle, il a décroché son permis de conduire et le droit de vivre seul dans un logement en ville, après un apprentissage de l’autonomie en foyer éclaté effectué par le Service d’accompagnement à la vie sociale de l’association. « Ce parcours m’a permis d’évoluer, d’aller plus loin, raconte le jeune homme. Quand j’étais un peu découragé, je me disais non, il ne faut pas baisser les bras mais avancer, toujours avancer. » Il le reconnaît, il est « assez fier » de son parcours. Et il a bien raison ! L'APAJH dans le nord de l’Yonne est un ensemble de dispositifs, de structures et de services, qui fournissent aux personnes un accompagnement personnalisé pour les amener au plus loin dans leur inclusion professionnelle, sociale et citoyenne. Le Conseil départemental est le financeur de l’accompagnement social. www.apajh.org/Tél  : 03 86 83 79 60 polyhandicapés sont accueillis à la MAS (Maison d’accueil spécialisée) de Courtoissur-Yonne ou au FAM (Foyer d’accueil médicalisé) de Joigny, spécialisé dans les handicaps à spectre autistique. À noter l’ouverture prévue en janvier d’un FAM de 14 places dans le foyer de vie de Sens. « Nos travailleurs sociaux sont des spécialistes de la relation à la personne, souligne Alain Beaufrère, directeur général de l’APEIS. Chaque résident a un projet personnalisé et si un jour les professionnels qui s’occupent de lui estiment qu’il doit intégrer un autre établissement, notre travail sera de lui trouver la place qui réponde à ses besoins. » L’association vient d’ouvrir un SESSAD (Service d’éducation spéciale et de soins à domicile) dont 10 places sont consacrées à des enfants autistes. Sa mission  : « Aider les personnes handicapées à s’intégrer dans le tissu social et scolaire ordinaire ». L’APEIS a deux financeurs  : l’ARS (Agence régionale de santé) pour le volet médical et le Conseil départemental pour l’hébergement. www.apeis.fr/Tél  : 03 86 65 84 80 wHONKIA L'OUVERTURE SUR VOTRE CONFORT OUVERTURES FERMETURES ISOLATION PROTECTIONS SOLAIRES STORES DÉCO DOMOTIQUE II. RA N DA Ensemble, donnons vie à vos espaces 5 rue du quenou APPOIGNY 03 86 53 27 27 16 rue de Paris St DENIS LES SENS 03 86 83 34 85 www.valbaie.com tlDROS de la perfofmance énemélique VALBAIE sarlest un concessionnaire HOMKIA VERANVAL sarlest un concessionnaire VERANDA RIDEAU



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :