[88] Vivre les Vosges Ensemble n°6 sep/oct/nov 2019
[88] Vivre les Vosges Ensemble n°6 sep/oct/nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de sep/oct/nov 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Vosges

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : les collèges font leur rentrée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
ACTUS Les vosges en action LOI EGALIM  : QUEL IMPACT POUR LES CONSOMMATEURS ? Promulguée en novembre 2018, la Loi EGALIM issue des États généraux de l’alimentation vise 3 objectifs  : ▶ Payer le juste prix aux producteurs pour leur permettre de vivre dignement de leur travail ; ▶ Renforcer la qualité sanitaire, environnementale et nutritionnelle des produits. ▶ Favoriser une alimentation saine, sûre et durable pour tous ; Cette loi s’appliquera de façon progressive. PLUS DE PRODUITS DURABLES ET « BIO » AU MENU Au 1er janvier 2022, la restauration collective devra utiliser 50% de produits durables et au moins 20% de produits issus de l’agriculture biologique. Un produit durable est un produit labellisé (AOP, AOC, IGP, STG, label rouge, AB). Un Comité régional d’alimentation présidé par le Préfet de Région est chargé d’organiser la concertation sur l’approvisionnement de la restauration collective de manière à atteindre les taux inscrits dans la Loi. LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE S’INTENSIFIE Un état des lieux doit être réalisé et la lutte contre le gaspillage alimentaire dans la restauration collective est désormais une priorité. Celle-ci pourrait, dès lors, être autorisée à faire des dons alimentaires. DES MENUS VÉGÉTARIENS À LA CANTINE Dès cette année et au plus tard le 1er novembre, un menu végétarien doit être proposé au moins 1 fois par semaine. Cette mesure, lancée à titre expérimental, fera l’objet d’une évaluation au bout de 2 ans. Les services de restauration des collèges vosgiens sont d’ores et déjà en ordre de bataille  : dans le cadre du choix proposé dans les menus et d’une adaptation des portions distribuées, tout élève aura la possibilité de consommer végétarien. LA FIN DES PLASTIQUES Au 1er janvier 2020, les bouteilles d’eau plate en plastique seront bannies des restaurants collectifs. En 2025, ce sera au tour des contenants de cuisson, de réchauffe et de service en plastique. Affaire à suivre… En savoir + https://agriculture.gouv.fr/egalim-tout-savoir-sur-la-loi-agriculture-et-alimentation VOSGES MAG 88 Express Ça bouge à la MDPH Un nouveau formulaire unique de toutes les demandes est entré en vigueur au 1er mai 2019. Depuis cette date, les anciens formulaires ne sont plus acceptés. Le document est téléchargeable sur le site internet via le lien  : www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_15692.do Un nouveau téléservice Pour faciliter les démarches de ses usagers, la MDPH des Vosges a mis également en place un nouveau service en ligne. D’un simple clic https://mdphenligne.cnsa.fr/mdph/88, il est donc désormais possible d’effectuer sa demande et de joindre les pièces justificatives demandées ainsi que le certificat médical complété. Un accusé de réception sera alors envoyé au demandeur. Pour toute question complémentaire, contactez la Maison Départementale des Personnes Handicapées au 03 29 29 09 91 Hommage MARGUERITE BAILLY, doyenne des Vosgiens et du Grand Est s’en est allée le 12 juin dernier à l’âge de 112 ans Native de Lislet dans l’Ain, celle qui a connu 3 républiques et 18 Présidents a vécu ses dernières années entourée de l’affection des siens, ses enfants, commerçants bien connus à Saint-Dié-des-Vosges, ses deux petits-enfants, ses 5 arrière-petitsenfants et ses 6 arrière-arrièrepetits-enfants. Au nom de tous les Vosgiens, nous renouvelons à sa famille nos très sincères condoléances. 17
18 Information et recensement sur les possibilités d’installation, aides aux démarches administratives et accompagnement à 360° de toute la famille, les professionnels de santé désireux de s’installer dans les Vosges bénéficient d’un soutien personnalisé. DES AIDES À LA MODERNISATION ET À L’INSTALLATION Des aides pour la création et la rénovation d’un cabinet médical dans le cadre d’un exercice coordonné, pour l’acquisition de matériel professionnel, pour l’équipement numérique lié à la télémédecine peuvent être attribuées sur la base d’un projet d’installation durable présenté par les professionnels de santé qui s’engagent à développer la qualité et le temps consacré aux soins des Vosgiens. UN COUP DE POUCE PARTICULIÈREMENT APPRÉCIÉ Thibaut Hocquel, tout jeune médecin généraliste installé à Eloyes depuis le mois de janvier témoigne. « L’aide du Conseil départemental m’a encouragé à investir dans un électrocardiographe. Cet appareil qui coûte entre 2000 et 3000 € , est difficilement rentabilisé par les cotations de la Sécurité Sociale. Il est pourtant très utile, par exemple, pour établir les certificats d’aptitude au sport, histoire de ne pas passer à côté de problèmes congénitaux, suivre les patients atteints de pathologies cardiaques ou des troubles du rythme » explique le médecin. ACTUS Solidarité AMÉLIORER L’OFFRE DE SOINS LE DÉPARTEMENT EN 1 ÈRE LIGNE Le Conseil départemental a fait du développement de l’offre de soins médicaux une des priorités du Plan d’actions Santé. Afin de faciliter l’installation des professionnels, il multiplie les initiatives en leur direction. Coup de projecteur sur une opération de séduction ! « Quand je rencontre des patients en urgence, l’électrocardiographe me permet de déterminer si un traitement ou un rendez-vous chez le cardiologue est nécessaire. En cas de douleur thoracique, disposer d’un électrocardiographe peut éviter de perdre un temps précieux et faire appel rapidement aux secours », poursuit l’homme de l’art qui envisage, lorsque la maison de santé sera installée, d’acquérir un matériel de dépistage approprié aux enfants. UN JEUNE MÉDECIN QUI VOIT LA VIE EN VOSGES C’est donc bien dans les Vosges que se construit désormais l’avenir de ce jeune médecin originaire de Meurtheet-Moselle qui a découvert le #6 OCTOBRE 2019 L’INTERVIEW DE THIBAUT HOCQUEL EN INTÉGRALITÉ SUR vosgesmag.fr département à l’occasion de plusieurs stages et remplacements. « Ma vie est désormais ici. Ma compagne travaille à l’hôpital d’Épinal, nous avons un petit garçon qui est Vosgien ! C’est un choix de vie et je m’y plais. Je n’aimerais pas travailler en ville. Eloyes est à dix minutes du SMUR de Remiremont, je ne me sens pas livré à moi-même, c’est rassurant. Cela me permet d’être beaucoup plus serein dans l’exercice de ma profession. » En savoir + Pour en savoir plus sur les aides, contactez la missionsanté@vosges.fr, Tél.  : 03 29 29 86 33 Le docteur Hocquel recherche un collaborateur et un associé. Pour consulter l’offre connectez-vous sur https://vosges.fr/Portals/1/GrandsProjets/offres_plansante



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :