[88] Vivre les Vosges Ensemble n°3 déc 18/jan-fév 2019
[88] Vivre les Vosges Ensemble n°3 déc 18/jan-fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de déc 18/jan-fév 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Vosges

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 8,7 Mo

  • Dans ce numéro : la machine ne s'arrête pas.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
TALENTS VOSGIENS Quentin Wollenschneider, 23 ans, tailleur de pierre, formé au lycée Camille-Claudel de Remiremont est revenu de Budapest où il représentait la France aux olympiades européennes des Métiers avec une médaille d’excellence. Une distinction qui salue « sa remarquable technicité et son engagement ». Le GAEC du Saichy à La Bresse a obtenu une médaille d’or pour son munster fermier au lait cru AoP lors du concours international « FarmCheese Award ». Ce concours organisé pour la première fois en 2018 par l’association « Fromages de terroir » a pour objectif de promouvoir les fromages fermiers et artisanaux et de permettre à des petits producteurs de se faire connaître des professionnels et des amateurs. Xertigny, « ville active et sportive 2018 ». Le Conseil National des villes Actives et Sportives a décerné l’an dernier le label « ville active et sportive » deux lauriers à la ville de Xertigny. Cette distinction récompense les communes proposant une initiative innovante, une offre d’activités physiques et sportives. Xertigny rejoint ainsi les 288 villes françaises labellisées dont deux vosgiennes Épinal et Eloyes. Ban-sur-Meurthe-Clefcy rejoint le réseau national des « Stations vertes ». Ce label créé en 1964 signale une destination authentique, respectueuse de l’environnement engagée dans une démarche d’écotourisme proposant une offre de loisirs de pleine nature accessible aux familles. Le réseau des « stations vertes » comptent aujourd’hui 466 stations réparties dans 85 départements dont 8 dans les vosges. EN SAVOIR PLUS www.stationverte.com En présentant un projet d’aménagement visant à améliorer l’accessibilité, la sécurité et la connexion de leur établissement, les élèves de 3 e du collège Souhait de Saint-Dié-des-Vosges ont décroché le 1er prix du Concours Batissiel Plus 2018, dans la catégorie « collège ». Ce concours organisé chaque année par le ministère de l’Éducation nationale et de nombreux partenaires a pour but d’encourager la créativité et de valoriser des travaux collectifs réalisés sur le thème de la construction et de l’aménagement du territoire. Killian Hulin et Laura Drigo, sculpteurs-ornemanistes sur bois formés au lycée Pierre-et-Marie-Curie de Neufchâteau ont été sacrés meilleurs apprentis de France 2018, de même que Naomi Poirot, fleuriste, élève à l’école de roville-aux-Chênes. VOSGES MAG # 3 - JANVIER 2019 JULIEN GAMERRO, CHERCHEUR EN SUISSE ET AMBASSADEUR DES VOSGES Des milliers d’étudiants sont passés par l’ENSTIB. Certains sont restés dans le département. D’autres, partis s’installer dans d’autres pays ou d’autres régions, n’ont pourtant pas oublié les Vosges. Au point d’en devenir, à l’exemple de Julien Gamerro, d’ardents ambassadeurs ! CE HAUT-SAvoyArD est arrivé dans les vosges en 2012 grâce à sa passion de la construction-bois « un matériau biosourcé ancestral redevenu tendance et incontournable pour des constructions plus saines et écoresponsables ». Son cursus est pour le moins étonnant. Diplômé d’un bac scientifique, Julien décide de préparer un CAP bois au sein des Compagnons du Tour de France puis de s’orienter vers un BTS Système Constructif Bois et Habitat avant de décrocher avec brio le double diplôme MBA Finance et Ingénieur ENSTIB à Épinal ! De l’ENSTIB à l’IBOIS Son profil atypique séduit deux institutions prestigieuses en Suisse, le DFAB (Pôles de recherche National en Fabrication Digitale) initié à l’ETH Zürich et l’EPFL (École Polytechnique Fédérale de Lausanne) à travers l’IBoIS, la chaire de construction bois du Campus. Toutes deux financent conjointement sa thèse qui a pour but de développer des nouveaux systèmes de construction bois rendus possibles grâce aux nouvelles technologies comme la robotique et l’automatisation. De nouveaux systèmes constructifs-bois En résumé, quelques clics devraient bientôt remplacer des mois de conception laborieux ! Ces différents outils digitaux développés par les équipes de l’IBoIS permettent à la fois de maîtriser des formes 24 géométriques complexes pour le matériau bois mais aussi les efforts aux interfaces pour calculer les assemblages et toutes les connexions avec une précision d’orfèvre. Accompagné de deux pointures, yves Weinand, Directeur de l’IBoIS, son directeur de thèse et de Jean-François Bocquet, professeur-chercheur à l’ENSTIB, son codirecteur de thèse, Julien Gamerro souhaite aller encore plus loin. En parallèle de l’intégration digitale dans les méthodes de calcul des systèmes constructifs bois complexes, le trio qu’il forme avec ses professeurs-chercheurs envisage la programmation de robot pouvant assembler mécaniquement et automatiquement certaines parties de construction ! Julien, ambassadeur des Vosges Installé au cœur de l’EPFL, Julien Gamerro est entouré de plus de 14 800 étudiants, ingénieurs, professeurs et chercheurs issus de 116 pays. Et quand il invite ses amis irakiens ou lituaniens à découvrir la France ou à pratiquer les sports outdoor dont il raffole (ski, rando, vélo), savez-vous où il les emmène ? Dans les vosges naturellement ! EN SAVOIR PLUS Sur Julien Gamerro  : https://people.epfl.ch/julien.gamerro ? lang=fr ; http://www.dfab.ch/twofolio/julien-gamerro Ses instituts de recherche  : https://ibois.epfl.ch ; http://www.dfab.ch
InBô Jérôme Baudoin Fait main dans les Vosges 0 PrÉSENTE EN SEPTEMBrE DErNIEr au Mondial de l’optique à Paris, In Bô, l’entreprise vosgienne spécialiste (entre autres) des montures en bois a présenté 17 nouvelles formes de lunettes qui viennent ainsi s’ajouter aux 15 déjà existantes. « Un large choix qui permet aux opticiens de pouvoir trouver les lunettes qui conviendront parfaitement à leurs clients » explique quentin, l’un des cinq ingénieurs à l’origine de cette société née en 2013 et aujourd’hui en plein essor. L’entreprise vient ainsi d’acquérir une machine de découpe à commande numérique (200 000 € ) qui permettra d’accroître la production et de gagner en autonomie. DEUX MANUFACTUrES voSGIENNES – Pierre Counot-Blandin (meubles de style et contemporains) et Maison Images d’Épinal (création d’images) exposent aujourd’hui leurs savoir-faire à Paris aux côtés de cinq autres entreprises du Grand Est évoluant dans l’univers du luxe. Sous l’impulsion du Pôle Lorrain de l’Ameublement Bois (PLAB), ces entreprises ont décidé d’unir leurs LA COLLECTION DE LUNETTES EN BOIS « MADE IN VOSGES » S’ÉTOFFE In Bô a déjà ouvert plus de 400 points de ventes en France, en Belgique, en Suisse et au Luxembourg et continue à investir. Avec une ambition affichée  : atteindre en 2019 une croissance de 40% sur les lunettes et les skates. Pour y parvenir, In Bô continue à recruter du personnel et à investir. Par ailleurs, pour diversifier ses activités, In Bô proposera en sous-traitance aux professionnels des prestations d’usinage cinq axes sur du bois et des matériaux composites. Mais ce dont l’équipe est sans doute la plus fière, c’est d’avoir réussi « à faire reconnaître une marque authentique et des produits de DEUX VOSGIENS FONT LEUR SHOW À PARIS forces commerciales et leurs moyens financiers pour gagner en visibilité. À la fois vitrine de l’excellence de leur savoir-faire et lieu de rencontre entre professionnels, ce showroom de 250 m² est situé au cœur du Marais, dans le 3 e arrondissement de Paris. EN SAVOIR PLUS www.manufacturegallery.com p TALENTS VOSGIENS qualité créés autour de valeurs communes  : la fabrication française et la valorisation du travail artisanal en milieu rural ». EN SAVOIR PLUS www.inbo.fr et vosges.fr/vosges-mag LA « ROUTE DU TEXTILE » EST NÉE ! Depuis votre canapé ou en voiture, parcourez quatre itinéraires de découverte du savoir-faire textile dans les Vosges ! À L’orIGINE DE CETTE ToUTE NoUvELLE roUTE ToUrISTIqUE, la filière textile vosgienne, regroupée autour du label vosges Terre Textile. In situ ou via votre ordinateur, votre tablette ou votre smartphone, vous pouvez désormais explorer une « terre textile » unique, toute empreinte de passion et d’excellence ! Le long de quatre itinéraires soigneusement renseignés et dotés de boutons GPS intégrés, « routedutextile.fr » permet de découvrir très facilement trois types de lieux  : les sites de production, les boutiques qui vendent les précieux produits labellisés, les activités textiles ludiques et culturelles associées (musée, sentier de découverte du textile, randonnée pédagogique...) ! Les quatre itinéraires Le Gérômois  : autour de Gérardmer jusque Saint-Dié-des-vosges. La Plaine  : de vincey à Saint-Nabord. La Moselotte  : de vagney à La Bresse. La Moselle  : de rupt-sur-Moselle à Saint-Maurice-sur-Moselle. Ces itinéraires vous indiqueront tous les points d’intérêt, avec leurs descriptifs et des boutons GPS intégrés, pour pouvoir vous y rendre facilement via Google Maps ! EN SAVOIR PLUS https://routedutextile.fr 25 LE MAG DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL a Le 3 décembre In’Bô a reçu un prix lors de la 4 e édition des « Ailes de cristal ».



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :