[87] Haute-Vienne le mag' n°160 sep/oct 2019
[87] Haute-Vienne le mag' n°160 sep/oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°160 de sep/oct 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Haute-Vienne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : lecture publique, une compétence départementale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 PARTAGES Parmi la demi-douzaine de producteurs de safran de la Haute- Vienne, Corinne Bouissou cultive depuis 2009 sa passion au cœur des 7 hectares du domaine de Villeneuve à Séreilhac. La récolte début octobre est l’occasion pour le public de découvrir l’histoire, l’utilisation et les méthodes de culture de cette épice si subtile. CHIFFRES CLÉS 100 000 bulbes plantés au domaine de Villeneuve depuis 2009 made in 87 Le safran, une culture de passion Passionnée de botanique, Corinne Bouissou a planté ses premiers bulbes en 2008. Dix ans et 100 000 bulbes plus tard, son exploitation à Séreilhac dégage chaque année près d’un kilo de safran. Une culture de niche répartie sur toute la France en petites exploitations, dont une demi-douzaine en Haute- Vienne (parmi lesquelles le Gaec du Toine à Glandon, La Safranière de Freyssinet ou Le Pallium à Villefavard). "Du nord au sud, le safran fleurit, à condition de bénéficier d’une différence thermique raisonnable entre l’été et l’hiver" explique Corinne Bouissou. Une bonne exposition, dans un champ dégagé exposé sud, Sud- Est, un peu d’entretien et de soins, suffisent à son épanouissement. Les bulbes plantés en juillet fleurissent en octobre  : la récolte intervient au jour le jour, sur un mois. 130/150 pistils pour faire un gramme de safran "La fleur ouverte doit être cueillie le jour même. Suivent l’émondage, séparation du pistil d’avec la fleur, puis le séchage, en déshydratateur. La matière première doit perdre 80% de son poids, garantie pour la conservation du goût, de la couleur et de la saveur de cette épice particulièrement raffinée qui s’utilise en infusion, dans des préparations salées et sucrées." Deux mois de stockage en grands pots sont ensuite nécessaires pour stabiliser le produit. Corinne Bouissou vend sa production à des chefs, en direct. Début octobre, le pic de floraison est un spectacle magique qui suscite l'engouement du public. À cette occasion, elle propose des visites commentées détaillant l'histoire et toutes les étapes de la culture et de l'utilisation du safran, avec dégustation de produits. Pour aller + loin » 05 55 36 07 75 safranenlimousin.fr
L'été où tout a fondu* de Tiffany McDaniel (2019) Roman/L’action se déroule en 1984, à Breathed, petite bourgade du sud de l’Ohio. Le procureur Autopsy Bliss convoque le diable, par une annonce dans le journal, afin de lui régler son compte au tribunal. Sal se présente. Jeune garçon de 13 ans, noir, aux étranges yeux verts, il semble perdu et se lie d’amitié avec Fielding Bliss, le fils du juge. L’atmosphère est plantée dès les premières pages. Étrange. Pesante. Breathed était l’archétype de la ville petite américaine tranquille. Cet été-là, l’arrivée de Sal coïncide avec une canicule éprouvante. Breathed bascule en enfer. L’équilibre est rompu avec l’introduction de ce nouveau personnage, cet ado noir qui focalise sur lui toutes les tensions préexistantes mais tues. La famille Bliss explose, subissant les foudres des villageois rendus fous par la chaleur écrasante. Tiffany McDaniel, avec ce premier roman d’une maîtrise époustouflante, compose son récit d’anecdotes qui marquent des paliers vers l’horreur. Le mal était là, en sommeil. Il se réveille sous l’effet du soleil, contamine les esprits tel une gangrène. La population se fait foule, meute en transe malade de haine. L’enfer est bien sur terre, un rien suffit à révéler ce qu’est l’Homme, au fond, un fanatique, raciste, malveillant envers tout ce qui n’est pas à son image. Il suffit d’un jeune noir de treize ans. Dans les années 80, en Amérique. Ou ailleurs, ou maintenant. » Joëlle Losfeld Éditions/Gallimard, 23 La saveur des ramen * de Éric Khoo (2018) DVD/Un jeune cuisinier travaille au Japon aux côtés de son père dans un restaurant spécialisé dans les ramen (plat composé de nouilles à la chinoise servie dans un bouillon de viande ou de poisson). Quand son père, qui a perdu goût à la vie depuis son veuvage, décède subitement, Masato, devenu orphelin, s’interroge sur sa famille. Pourquoi sa mère a-t-elle toujours gardé un certain mystère sur son enfance à Singapour. Il décide alors d’entreprendre ce voyage, d’aller à la rencontre de cette famille méconnue et de découvrir les saveurs de la cuisine singapourienne.Un mélodrame attachant, plein de délicatesse et de subtilité, où se confondent art culinaire et mémoire. La cuisine, comme vecteur du souvenir, permet l’évocation de l’attachement des goûts lié à des moments forts de l’enfance. Pour Masato, ce voyage est avant tout une quête. Il s’agit pour lui de retrouver la saveur des plats que lui cuisinait sa mère quand il était enfant mais aussi de se construire une famille.Le cinéma culinaire irrigue tout particulièrement le cinéma asiatique. Un thème présent dans de nombreux films comme L’odeur de la papaye verte, Salé sucré ou plus récemment Les délices de Tokyo. Ce cinéma a l’art de magnifier et de transformer un simple repas familial en un moment exceptionnel. À vous de savourer maintenant ! » KMBO Films HAUTE-VIENNE, LE MAG #160/PARTAGES Mais aussi… Il n'y a pas de beau jour pour mourir de Joël Nivard (2019) Polar/Quelque part en Espagne, deux amis de trente ans se retrouvent, dans la nostalgie des années passées. Par fidélité, Max acceptera de rendre un service à son ami Martin, récupérer un colis qui arrivera par bateau et le remonter jusqu’à Limoges. Mais le voyage sera rude. » La Geste Édition, 13,90 € La jeunesse de l'inspecteur Dumontel de Franck Linol (2019) Polar/La Jeunesse de Dumontel retrace les années qui ont précédé la carrière limousine de l'inspecteur et nous révèle quelques aspects jusqu'alors bien cachés de sa personnalité. Un livre inédit de nouvelles policières pour mieux connaître le fameux inspecteur Dumontel. » La Geste Édition, 9,90 € * Les chroniques de la Bibliothèque départementale de la Haute-Vienne sont à retrouver sur internet » www.bdp-hautevienne.com 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :