[87] Haute-Vienne le mag' n°123 oct/nov/déc 2012
[87] Haute-Vienne le mag' n°123 oct/nov/déc 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°123 de oct/nov/déc 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Haute-Vienne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,0 Mo

  • Dans ce numéro : RSA et insertion active.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
RENCONTRE Arabesque ouvre la danse… La compagnie Arabesque a fêté cette année ses 25 ans de créations et de partages en ateliers, stages et spectacles. Elle prépare pour début 2013 une nouvelle pièce chorégraphique, « Hope ». Du métier de danseuse à celui de chorégraphe, il n’y a qu’un pas. Marie- Laure Bedel-Tarneaud l’a sauté en 1987, naturellement, en fondant la compagnie Arabesque à Limoges. Avec une infl exion dans sa pratique de la danse, du classique au contemporain. « La danse contemporaine offre une liberté de création et d’expression inégalée ; c’est ce riche potentiel créatif que j’aime explorer dans mon travail », raconte la chorégraphe et directrice artistique de la compagnie. A son actif, déjà 14 créations et de nombreuses diffusions en France et à l’étranger. « Hope », la 15 e en cours de production, est la dernière d’un triptyque après « A priori » en 2003 et « E-motions » en 2008. « Hope », sur le thème de l’espoir, est interprété par 4 danseurs professionnels : Eva Klimackova, David Lerat, Nikola Krizkova et Saïd Garbir, danseur non voyant. La mise en scène se veut interactive : le public s’installe dans le noir, accompagné d’un groupe de malvoyants, avant d’accéder à la lumière, comme une lueur d’espoir. Au cours du spectacle, des petits papiers, sur lesquels les spectateurs auront noté leurs espoirs, seront transmis aux danseurs pour une interprétation théâtrale. » La compagnie répète sa création 2012, « Hope », avant la tournée 2013. Ouvrir la danse à tous les publics Au-delà de la scène, Arabesque a tracé depuis 15 ans une nouvelle « tangente » : la sensibilisation et la découverte de la danse pour un large public. Ses cours hebdomadaires d’initiation sont très appréciés et suivis par des élèves fi dèles, hommes et femmes de tous âges. L’association développe ainsi de nombreux ateliers chorégraphiques en entreprise, en milieu scolaire, pour les personnes âgées, les personnes handicapées et les personnes défavorisées en milieu rural. Et depuis cette année, Arabesque s’ouvre à d’autres genres, comme le hip-hop ou le tango, à travers des stages de 2 jours. « Hope » est à découvrir les 25 et 26 janvier au centre culturel Jean-Moulin à Limoges. CONTACT : Arabesque, 29, rue Montalembert à Limoges, 05 55 37 03 17, www.arabesquedanse.com HAUTE-VIENNE, le mag’14 « Aladin et la lampe magique » en reprise à l’espace Noriac Fort de son succès, « Aladin et la lampe magique » sera rejoué à l’espace Noriac le 6 avril prochain. Cette pièce chorégraphique et musicale créée en 2008-2009 a été conçue tout au long des ateliers animés au sein de l’AREHA de Bellac avec des adultes handicapés mentaux. Inspiré du conte d’Aladin, elle explore les thèmes de la différence, du pouvoir et de l’amour. Sur scène, 2 danseurs professionnels, 6 danseurs handicapés, et 4 musiciens,
Ils se mobilisent pour les enfants Les Enfants d’en face – France Aider les enfants « d’en face », en détresse de l’autre côté de la terre, c’est la vocation d’une association humanitaire d’ici, née à Compreignac en 2010. « Le projet de cette association s’est imposé comme une évidence, explique Stéphane Bobin, fondateur et président. Au retour d’un séjour au Vietnam en 2010, où rien ne semblait avoir changé 10 ans après mon premier voyage, j’ai pris la décision d’agir. Le plus important c’était ce premier pas ; après, tout s’est enchaîné facilement. Mes proches ont naturellement mis leurs compétences personnelles et professionnelles au service de cette cause… » Enfants d’en face – France intervient en Asie, principalement au Vietnam, en Thaïlande et en Birmanie. Elle trouve des solutions pratiques et durables pour améliorer les conditions de vie, de sécurité, d’éducation, et d’épanouissement d’enfants très défavorisés, souvent issus de minorités isolées. Avec l’aide de correspondants sur place, elle mène de front la restauration d’écoles ou d’orphelinats vétustes et sous-équipés, et le fi nancement d’opérations chirurgicales pour des enfants atteints de pathologies cardiaques. Parallèlement, côté français, d’autres actions permettent de faire connaître Enfants d’en face et de récolter des fonds : expos-photos, vide-greniers, vente de calendriers, etc. Aujourd’hui, après 3 ans d’activités, l’association reconnue d’intérêt général a pu consolider ses « fondations », ouvrir des réseaux et roder son fonctionnement. D’une aventure familiale initiale, Stéphane Bobin souhaite qu’elle prenne de l’envergure, notamment avec la création de délégations régionales. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues pour contribuer à sa promotion et son développement… La délégation Rêves Haute-Vienne Nager avec les dauphins, rencontrer son idole, visiter un parc d’attraction, vivre des sensations fortes… Depuis 1994, l’association Rêves a pour mission d’exaucer les rêves d’enfants et d’adolescents atteints de pathologies graves, dont le pronostic vital est réservé. Et depuis novembre 2010, une délégation est présente en Haute-Vienne. Elle s’est créée avec l’aval de l’association nationale, à l’initiative de Jean- Claude Cathalifaud, commerçant aux halles centrales de Limoges. « Les enfants malades ont besoin de rêver à des projets stimulants qui leur donnent la force de se battre contre la maladie, nous explique le président de la délégation Haute- Vienne. En réalisant leurs vœux les plus chers, l’association leur permet de s’évader du HAUTE-VIENNE, le mag’15 GENS D’ICI ET D’AILLEURS Stéphane Bobin en compagnie de Trúc, 2 ans et ½, dont l’opération du cœur a été financée par l’association EEFF. CONTACT : www.eeff.asso.st www.facebook.com/eeffrance quotidien et les aide à reprendre espoir et confi ance en l’avenir ». La délégation Rêves Haute-Vienne compte aujourd’hui 15 bénévoles. Elle représente l’association nationale sur le terrain et réalise des actions de proximité en relation avec les hôpitaux, les familles des enfants malades, les entreprises mécènes, etc. Pour se faire connaître et récolter des fonds, diverses manifestations sont organisées : opération vente de porte-clés, rallye touristique, randonnées pédestres, etc. Plusieurs journées récréatives sont offertes chaque année à des enfants séjournant à l’hôpital mère-enfant de Limoges… » CONTACT : www.reves.fr reves87@reves-France.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :