[86] Vivre en Vienne n°74 jui/aoû 2013
[86] Vivre en Vienne n°74 jui/aoû 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°74 de jui/aoû 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Vienne

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : un agenda estival pour faire vibrer votre été.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 CULTURE +Infos 10 000 spectateurs 200 bénévoles 8 solistes 75 musiciens 40 choristes Vivre en Vienne - juillet - août 2013 - 74 > La Traviata a enchanté les spectateurs du festival de Sanxay en 2012. L’effet papillon… Il n’y a pas d’amour heureux… Pour cette 14 e édition, les Soirées Lyriques de Sanxay accueillent, au cœur de son antique amphithéâtre, le chef-d’œuvre de Puccini, Madame Butterfly. A savourer les 8, 10 et 12 août. Nagasaki 1904… A l’aube du XX e siècle, Benjamin Franklin Pinkerton, lieutenant de marine américain, est séduit par la beauté de Cio-Cio San, une jeune geisha. Simple divertissement pour le brillant officier, cette relation éphémère consacré par un mariage s’achève par son départ pour les Etats-Unis. Cependant, la jeune Japonaise attend patiemment le retour de son amant avec leur petit garçon né de cette union. Quand Pinkerton revient trois ans plus tard, accompagné de sa nouvelle épouse américaine, il souhaite ramener son enfant. Déshonorée et désespérée, Cio-Cio- San se poignarde avec le sabre de son père. Nouvelle fresque artistique offerte par les Soirées Lyriques de Sanxay, cette œuvre magistrale et intimiste du compositeur toscan Giacomo Puccini entraîne le spectateur au cœur d’un drame psychologique, entre amour et trahison. Choc de civilisations entre le Japon et l’Amérique, Madame Butterfly délivre pendant trois actes, avec force et sensualité, sa grande finesse mélodique empreinte de douce sensibilité. Opéra sincère et touchant, à l’image de la candeur de son héroïne, le chefd’œuvre de Puccini atteint son paroxysme avec le magnifique « Un bel di vedremo », qui résume à lui seul, avec sincérité, une œuvre partagée entre désir, attente et espoir. 10 000 spectateurs Démocratiser l’opéra… Rigoletto, Carmen, La Traviata, Aïda…, depuis treize ans, l’amphithéâtre gallo-romain de Sanxay résonne au rythme des voix et des musiques des plus fabuleux opéras du répertoire contemporain. Cette réussite artistique et populaire, suscitée par la fougue et la passion de Christophe Blugeon, qui en son temps avait séduit le Président Monory, ne se dément pas et convie à chaque représentation, au cœur d’un cadre historique et onirique, les amateurs d’opéra originaires en grande majorité du Poitou-Charentes. Avec un prix des places accessible au grand public, des spectacles de qualité avec la venue de solistes de classe internationale, « les Soirées Lyriques de Sanxay sont devenues en une décennie la troisième manifestation dédiée à l’opéra après le festival d’Aix-en-Provence et les Chorégies d’Orange », précisent Maurice Ramblière, Vice-Président du Conseil Général, chargé de la Culture, et René Gibault, Conseiller Général de Lusignan. operasanxay.fr Initiation à l’opéra Au cours de l’année scolaire, en collaboration avec l’Inspection académique, le directeur artistique Christophe Blugeon et la soprano Sarah Vaysset se déplacent dans les établissements de la région pour initier et sensibiliser les élèves à l’opéra. Un concert a été donné en fin d’année scolaire, sur le site de Sanxay, par les jeunes interprètes et Sarah Vaysset accompagnés au piano par Céline Frétard.
La base de Chenevelles-Archigny à vol d’oiseau Le paramoteur, sport aérien à la portée de tous, a son école dans la Vienne près d’Archigny. Fondée par Stéphane Clavurier en 2006, elle forme des pilotes et propose des baptêmes de l’air. Instructeur paramoteur « atypique », il vole avec ses élèves mais aussi avec ses oiseaux, une passion qu’il cultive en plus de son métier. Située dans le triangle Poitiers, Châtellerault, La Roche-Posay, l’école de paramoteur se trouve sur la base de Chenevelles-Archigny qu’elle partage avec le club Chenev'Ailes ULM, le lieu se situe en plaine, entre champs cultivés, élevage et bosquets. « Cet endroit est favorable pour les débutants, isolée et sans fil électrique, c’est essentiel pour leur sécurité », explique Stéphane Clavurier, qui dispense sur le lieu des cours de pilotage tous niveaux et remet un brevet de pilote reconnu par l’Aviation civile. Avec une bonne météo, on peut apprendre à voler en une vingtaine de séances effectuées au cours de stages, à dates fixes, ou dispensées sur rendez-vous, sur plusieurs semaines. Devenir pilote en 20h Ce sont des « mordus » qui viennent ici s’instruire, cela se voit à leur regard, leur énergie, leur détermination. A la question « pourquoi ? », ils répondent : « Nous aimons, le ciel, la contemplation, la nature et la photo… » Tout est dit. Véritable outil de promenade, le parapente à moteur est une sorte d’hybride entre le parapente « version plaine » et l’ULM. Comme il est apparenté à ce dernier, il subit la même réglementation mais s’en différencie grandement par son côté tout terrain, transportable facilement, léger dans la version individuelle, et silencieux quand on éteint le moteur, pour profiter juste du souffle du vent et apprécier le paysage. Tout en douceur avant d’atterrir et de remettre les pieds sur terre… Décoiffant à tout point de vue ! Echange de savoir entre passionnés du ciel Rencontre. Quand Stéphane Clavurier croise Tristan Plot, oiseleur, ils réfléchissent ensemble à l’élaboration d’un vrai défi : voler avec des oiseaux. Objectif réussi puisque l’instructeur emmène maintenant ses corneilles en paramoteur pour leur apprendre à voler. Récupérées lors d’un élagage, celles-ci ont été élevées par ses soins en suivant les procédures d’apprentissage spécifiques indiquées par le professionnel des oiseaux. Tristan Plot a, de son côté, une entreprise, « À vol d'oiseau », spécialisée dans l'éducation et le comportement des oiseaux, la formation d'oiseleurs et la mise en scène de ses compagnons ailés pour le cinéma, la photo, les mariages, l’évènementiel… Si la collaboration entre ces deux passionnés est prometteuse, nous pouvons nous attendre à d’autres projets inattendus. A suivre… > Jeackael, l'oiseau paramotoriste de la Vienne A savoir L'école est ouverte du 2 mars au 31 octobre. Il y a deux séances par jour et les horaires sont tôt le matin et tard le soir pour bénéficier d'une aérologie calme. Des baptêmes pour découvrir et apprécier le plaisir de voler en paramoteur. Des formations pour apprendre à voler. Pour en savoir plus, contactez Stéphane Clavurier Tél. : 06 73 14 17 47 paramoteur86.com +Infos avoldoiseau.eu Vivre en Vienne - juillet - août 2013 - 74 17 ASSOCIATIONS PARAMOTEUR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :