[86] Vivre en Vienne n°133 septembre 2019
[86] Vivre en Vienne n°133 septembre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°133 de septembre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Vienne

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,0 Mo

  • Dans ce numéro : acteur de la réussite des collégiens.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 HISTOIRE « Évacués de la Moselle, Réfugiés dans la Vienne » Le Département consacre un ouvrage émouvant à la commémoration des 80 ans de la douloureuse odyssée des Mosellans. Exil intérieur… Épisode sombre et méconnu de l'histoire de notre Département, ce déracinement forcé, parfois brutal, vécu par 300 000 Mosellans lors de la Seconde Guerre mondiale, entre septembre 1939 et mai 1940, retrouve la lumière à travers une enquête historique alimentée par des témoignages consignés, des récits de survivants ou encore des photographies recueillies aux quatre coins de la Vienne. Évacués en grande majorité dans le centre et l’ouest de la France, 60 000 civils, essentiellement des femmes, des enfants et des personnes âgées, furent accueillis dans plus de 230 communes du Département. Evacués Mosellans réfugiés dans la Vienne La Geste > Les habitants de Holling accueillis à Lhommaizé Accueillis chez l’habitant, ils restèrent jusqu’à l’armistice de juin 1940, qui prévoyait notamment leur retour en Moselle. Beaucoup d’entre eux résidèrent néanmoins dans la Vienne jusqu’à la fin de l’Occupation, rejoints par de nombreuses autres personnes déplacées, venant de l’étranger ou d’autres régions françaises, du fait des aléas de la guerre. Liens indéfectibles L'ouvrage sera présenté à l'occasion des 2 jours de commémoration, les 6 et 7 septembre, en présence d'une délégation mosellane emmenée par le Président Patrick Weiten. S’apprivoiser pour atténuer les différences… Regard croisé sur le quotidien, « Évacués de la Moselle, Réfugiés dans la Vienne » restitue le choc culturel né du télescopage de deux mondes. Langue, religion, gastronomie, mode de vie... il fallut quelques mois pour que chacun puisse se découvrir, se fasse confiance et trouve ses marques. Dans une approche plus sociologique, le livre s’attarde sur les rapports entre les deux populations par le biais des jumelages. Selon Bruno Belin, Président du Département, « il s’attache également à saluer l’implication de Robert Schuman, député et homme providentiel pour les réfugiés, mais aussi le courage de héros anonymes devenus avec leur lègue inestimable, de précieux acteurs dans la conservation de la mémoire de notre Histoire. »
Les 200 bougies de la Manu ! 14 juillet 1819. Par ordonnance royale, la Manufacture d’armes fut officiellement implantée sur les bords de Vienne à Châtellerault. Depuis, comme on dit, de l’eau a coulé sous les ponts ou « Sous le pont Henri-IV coule la Vienne… » aurait pu écrire Apollinaire, « Passent les jours et passent les semaines… » Pour célébrer les 200 années de la Manu, Grand Châtellerault a concocté une année spéciale et de multiples animations. Riche de ses bâtiments historiques et de son patrimoine industriel, ce site emblématique est devenu un véritable lieu de détente, de loisirs, de culture et de sport. Aujourd’hui, la Manu renferme une patinoire, le Musée de Grand Châtellerault, les « Comme deux tours », œuvre de 1994 de Jean-Luc Vilmouth, le Centre des archives de l'armement (CAA), l’École nationale de cirque, plusieurs salles de sport, le Conservatoire départemental de musique et de danse Clément-Janequin. Sans oublier les organismes tels que le Centre de formation de l’Afpa, l’Atelier, qui regroupe au sein d’un même lieu la Mission locale Nord-Vienne, le Pôle mobilité et l’École de la deuxième chance (E2C). HISTOIRE Pour marquer le bicentenaire de l’implantation de la Manufacture d’armes de Châtellerault, des festivités culturelles, sportives, historiques et économiques se sont déroulées sur le site tout au long de l’année 2019. Le point d’orgue aura lieu les 14 et 15 septembre. Le Musée de la Manu, nouvelle version Réouverture du musée qui dévoilera trois espaces de visite  : l’espace autos, motos et vélos, l’histoire de la Manu et le Cabaret du Chat Noir. Trois collections y seront exposées  : « Auto-moto-vélo », « Manufacture d’armes » et « Rodolphe Salis ». Un nouveau nom pour le musée en réflexion. À suivre ! En septembre à la Manu Samedi 14 septembre  : reconstitution de l’entrée de l’usine à vélo avec l' « évocation de la vie de la manufacture » par l’École nationale de cirque et le Conservatoire Clément-Janequin. Dimanche 15 septembre  : les associations sportives, culturelles, patrimoniales et les équipements s’associent et vous invitent à découvrir une évocation de la vie de la manufacture de 1819, date de sa création, à nos jours. Ouverture de l’espace Manu du Musée. Samedi 21 septembre  : grand spectacle pyrotechnique pour les Journées du patrimoine. « Silence ! - Les Commandos Percu. » Jeudi 26 et vendredi 27 septembre  : colloque scientifique organisé par Grand Châtellerault et le Service historique de la Défense sur les sites industriels de l’armement  : histoire et devenir (19 e -21 e siècles). lamanu2019.grand-chatellerault.fr Renseignement  : 05 49 23 70 60 > Derniers préparatifs avant l'ouverture du musée 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :