[86] Vivre en Vienne n°119 jan/fév 2018
[86] Vivre en Vienne n°119 jan/fév 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°119 de jan/fév 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Vienne

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : dessiner la Vienne de 2025.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 PROTECTION DE L’ENFANCE La protection de l’enfance, une question de société Dans le but de rendre encore plus respectueux l'intérêt et les droits de l'enfant, l'Observatoire Départemental de la Protection de l'Enfance vient de faire un point sur l’ensemble des dispositifs qui concernent le placement de mille enfants confiés à l’Aide Sociale à l'Enfance. Parmi eux, environ 300 Mineurs Non Accompagnés. "Depuis une dizaine d’année, la situation a évolué. Nous devons nous adapter, dans la mesure de nos capacités, à de nouvelles exigences. Dans la protection de l’enfance, il n’y a jamais rien d’ordinaire", formule Bruno Belin, Président du Département. Le point d’évaluation effectué par le Président du Département, Rose-Marie Bertaud, Vice-Présidente de l’Action sociale, de l’Enfance et de la Famille, Marie-Renée Desroses, Vice-Présidente des Personnels, et de Sybil Pécriaux, Conseillère Départementale, à l'issue de l'Observatoire Départemental de la Protection de l'Enfance révèle à quel point il s'agit d'une politique prioritaire  : "Il faut avant tout favoriser la collaboration et l'articulation entre l'ensemble des acteurs de la protection de l'enfance dans la Vienne." Dans les changements à prendre en considération, s'érige en priorité le nombre de placements des 15-17 ans, qui a explosé, et plus particulièrement celui de Mineurs Non Accompagnés. Le Département doit faire face à un afflux exponentiel qui nécessite de plus en plus de moyens. Quatre-vingts sont arrivés en octobre 2017 contre 10 en 2010 ! "Nous mobilisons toutes nos ressources humaines et logistiques dans cette situation exceptionnelle et très difficile", explique Rose-Marie Bertaud. Face à cette augmentation, 154 places supplémentaires ont été créées depuis 2016 et 70 de plus sont prévues pour janvier 2018. L’accueil des mineurs est un dispositif qui englobe l’accueil, la vérification de la minorité et l’hébergement, la scolarisation, la formation quand la minorité est avérée. Par ailleurs, en ce qui concerne les enfants de 0 à 6 ans, un accueil de jour va être créé en 2018. L’objectif est de travailler sur la parentalité en plaçant les jeunes enfants tout en leur permettant de maintenir un lien avec leurs parents dans un lieu d’hébergement, une à deux fois par semaine. L’observatoire de la protection de l’enfance "Cette compétence du Département engage et coordonne depuis une trentaine d’année plusieurs centaines de professionnels dont 300 assistants familiaux auxquels sont confiés un peu plus de 600 enfants, ou encore 300 places en établissements et lieux de vie répartis sur l'ensemble du territoire", expose Rose-Marie Bertaud. Aux côtés des professionnels de l'Aide Sociale à l'Enfance, de la Protection Maternelle et Infantile, ce sont donc plus de 1000 enfants qui sont protégés et accompagnés parfois dès leurs premiers mois. Créé en 2008, l’observatoire départemental de la protection de l’enfance est un outil d’échange, de concertation, de réflexion et de collaboration entre les acteurs locaux de la protection de l’enfance. En 2017, 50 millions d'euros ont été consacrés à la protection de l'enfance dans la Vienne, soit 18 millions de plus qu’il y a dix ans.
Des liens forts à maintenir "Rapprocher Haïti de ce qui se fait de mieux dans le monde"… ce furent les mots du Président de la République Moïse Jovenel en ouverture des 2 e Assises de la Coopération Décentralisée Franco-Haïtienne, les 5 et 6 décembre, à Port au Prince. Prévention des risques, développement de l’activité touristique, éducation, jeunesse, gestion des déchets… Les sujets abordés ont mobilisé près de 500 représentants de collectivités françaises et haïtiennes liées par des partenariats officiels, notamment la Vienne avec son Président Bruno Belin, Guillaume de Russé, Président de la Commission International, Sybil Pécriaux, Rapporteur de la Commission, Marie- Jeanne Bellamy, Présidente du SDIS86, Fabienne Lefebvre et Dominique Girard de l’association Vienne Haïti Solidarité. Ces Assises ont également débouché sur la signature d'une convention de partenariat entre le Département de la Vienne et la Commune de Marigot (sud-est d’Haïti) en totale cohérence avec l’action menée jusqu’à ce jour par l’association Vienne Haïti Solidarité. Il s'agit de poursuivre l'accompagnement du fonctionnement de l‘école Fanny Lefebvre et du centre de santé à Macari, quartier de Marigot. Avec un nouveau volet sur le traitement des déchets qui sera abordé par la mise à disposition de deux services civiques dès 2018. "Une fois de plus, la présence sur le terrain apparait comme une indispensable nécessité. C’est la seule manière de faire avancer efficacement les actions engagées", a précisé Bruno Belin. C'est aussi l'occasion de découvrir de nouveaux besoins, comme l'a rappelé Marie-Jeanne Bellamy  : "L’organisation des équipes d’intervention et de secours est pour le moins perfectible. Nous allons coordonner le déplacement d’une équipe du SDIS86 pour faire un état des lieux et présenter les bonnes pratiques qu’il faudrait adapter à la situation locale." Deux cents élèves pour Fanny Ce déplacement à Marigot a été naturellement l’occasion de se rendre à Macari pour visiter l’école Fanny Lefebvre. Créée grâce aux fonds collectés par Vienne Haïti Solidarité, cette école compte aujourd’hui plus de deux cents élèves et une dizaine d’enseignants. "C’est extraordinaire de voir le fruit de la solidarité, s'est enthousiasmée Fabienne Lefebvre, maman de Fanny. Avec nos contributions, plus de 200 enfants ont accès à une éducation encadrée, ce qui nous parait tellement évident en France." Une rencontre au Ministère de l’Education avec le Directeur de Cabinet du Ministre a permis de garantir la pérennité de l’école. Paris 2024 La délégation de la Vienne a rencontré Régine Lamur, Ministre des Sports pour lui proposer d’accueillir les sportifs haïtiens dans le cadre de leur préparation aux Jeux Olympiques de 2024 avec l’Aréna Futuroscope. Cinquante ans de coopération 2017 a été le cadre de la célébration du cinquantième anniversaire de la première coopération Nord-Sud initiée par René Monory entre Loudun et Ouagadougou en janvier 1967. Dans le cadre des 1 ères Assises Burkinabé de la Coopération Décentralisée, qui se sont déroulées du 5 au 7 octobre dernier dans la capitale, Joël Dazas, Maire de Loudun, et Armand Béouindé, son homologue de Ouagadougou ont rappelé que les liens entre les deux villes sont à la hauteur de ceux qui unissent les deux pays. En clotûre des assises, Bruno Belin en tant que Président du groupe-pays Burkina Faso de Cités Unies France, a invité Roch Marc Kaboré, Président du Burkina Faso "pour les prochaines assises France- Burkina au Futuroscope." La Vienne, le magazine 11 COOPÉRATION INTERNATIONNALE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :