[86] Vivre en Vienne n°118 décembre 2017
[86] Vivre en Vienne n°118 décembre 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°118 de décembre 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Vienne

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : en piste pour les animations de Noël !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 ARTISANAT Il était en bois… Depuis plus de deux décennies, Philippe Boux façonne avec patience et passion le bois pour concevoir des jeux, des jouets et des décorations. Un travail de précision… Dans une chorégraphie parfaitement orchestrée, Philippe Boux, menuisier de profession, fabrique depuis vingt-cinq ans, au cœur de son atelier de Vouneuil-sur-Vienne, une ribambelle de jeux et de jouets en bois. Sous ses mains expertes, la planche de châtaignier ou de noyer encore inerte se transforme, dans un nuage de sciure, pour reprendre vie en une automobile vrombissante, un chien jovial, un chariot de marche, un puzzle tout en rondeur ou un cheval à bascule lancé au galop…. Des formes douces et colorées que notre artisan confectionne et assemble minutieusement à la main. "A partir du gabarit dessiné, je procède au découpage des différentes parties à la scie à chantourner. Cette étape délicate passée, un travail méticuleux de ponçage et de finition à la main s’en suit pour enlever toutes les aspérités liées à la découpe", expose Philippe Boux. Par la suite, pour certains jouets, il faut percer, réaliser des arrondis ou d’autres formes, assembler et coller. Enfin, ce dernier est peint au pistolet, décoré et verni avant de sécher pendant une heure. Plus tard, quelques pièces seront expédiées dans un laboratoire basé dans le Jura pour obtenir la norme CE. Amoureux du bois naturel, Philippe Boux imagine aussi des compositions sans peinture. Son secret  : accentuer les contrastes en mélangeant différentes essences pour un rendu final de toute beauté. La Vienne, le magazine Tendance Inviter l’enfant à développer sa créativité et son imaginaire… Matériau noble par excellence, sain, esthétique et robuste, le bois opère depuis quelques années un retour en force dans les rayons des magasins spécialisés et dans la hotte du Père Noël. A l’image de la petite madeleine de Proust, le jouet en bois possède cette dimension nostalgique qui rassure les parents et permet de le transmettre de génération en génération. Un engouement rencontré également pour les jeux de société, de mémorisation ou les puzzles qui permettent à l’enfant de développer son habileté et son sens logique. Avec un vaste choix de produits, allant du jouet au jeu traditionnel, sans oublier les incontournables lettres individuelles ou autres mobiles en bois, l’atelier Boux, ouvert tous les après-midis ou sur rendezvous, s’attache à perpétuer un savoir-faire artisanal façonné par la qualité et la passion. 100% française, sa production est également visible à la Maison du Tourisme et du Terroir de Poitiers, à l’Office du Tourisme du Pays Loudunais et au Center Parcs du Domaine du Bois aux Daims. De quoi satisfaire les amateurs à quelques jours de Noël. ATELIER BOUX 16 Route de Chauvigny Vouneuil-sur-Vienne. Contact  : 06 72 71 13 78 jouetsbois86@gmail.com - jouets-bois-86.com Retrouvez la vidéo sur lavienne86.fr
Un 35 e collège en projet dans la Vienne Pour répondre à la hausse démographique et à la réhabilitation du collège Henri-IV, le Département va construire un 35 e collège dans la couronne de Poitiers. La création d’un 35 e collège public dans la Vienne au nord-ouest de Poitiers pourrait être la solution face au nombre d’élèves croissant, à la sectorisation et à la réhabilitation du collège Henri-IV. Ce dernier, ne respectant plus les règles de sécurité, doit être rénové entièrement avec une extension à huit cents élèves pour répondre aux attentes et évolutions démographiques. Les perspectives montrent une progression continue des effectifs de collégiens dans les sept prochaines années sur Poitiers et nécessite de revoir la sectorisation sur le bassin poitevin. Il est apparu pertinent pour le Département, avec un soutien favorable de l’Inspection Académique, de réfléchir à une autre option. Deux collèges de 500 élèves chacun "Nous visons deux collèges d’une capacité de cinq cents élèves chacun", explique Henri Colin, Vice- Président en charge de l’éducation, des collèges, et des bâtiments. Ce programme permettrait de passer à un collège Henri-IV plus petit et réduirait la durée des travaux de réhabilitation-restauration à trois ans au lieu de quatre ans comme prévu. Le budget de ces deux collèges sera à peu près équivalent avec trois avantages  : un équilibre des effectifs pour les collèges recevant les élèves de la partie ouest de Poitiers, un phasage de quatre années environ qui assure des travaux pour ce collège sans que les élèves ne soient sur le site car ils seront répartis dans les autres collèges de Poitiers, notamment le nouveau qui sera construit avant. L’emplacement de ce futur établissement se situerait en périphérie de Poitiers, plutôt vers l’Ouest. Il sera entièrement financé par le Département à l'aide d'une enveloppe d'environ quinze millions d’euros. Ce projet entre dans le cadre du Plan Collèges du Département engagé en 2015 qui prévoit une enveloppe de cent millions d’euros jusqu’en 2025. La jeunesse et l’éducation restent une des treize priorités pour construire la Vienne de 2025. La Vienne, le magazine 17 EDUCATION



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :