[86] Vivre en Vienne n°117 oct/nov 2017
[86] Vivre en Vienne n°117 oct/nov 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°117 de oct/nov 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Vienne

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : le bel été de la Vienne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 CULTURE La Fausse Compagnie, il faut la suivre ! La Fausse Compagnie est un creuset d’art vivant, musical et expérimental, fidèle à son public et à son territoire, le Grand Châtellerault et toujours en quête d’idées pour maintenir le lien social. Elle prépare actuellement le Folies Bastringue Festival du 13 au 18 novembre à Leigné-les-Bois. Un moment vivant, hétéroclite et de qualité, conçu collégialement. La devise de la Fausse Compagnie pourrait être "construire avec les autres". Créée en 2007 à La Roche-Posay, l’association vise au développement artistique et culturel de deux façons. A l’échelle nationale et internationale, la Compagnie écrit, produit et diffuse des spectacles professionnels et à l’échelle locale, elle construit un projet culturel des territoires nommé "Culture Vivace", comprenant des interventions avec les écoles et les collèges, des résidences d’artistes, un atelier d’écriture et le Folies Bastringue Festival, projet phare biennal. Une culture vivace et fertile Ingénieuse, l’association déménage tous les deux ans dans les locaux d’une nouvelle commune. Ainsi, elle organise dans les lieux, avec les habitants, la prochaine édition du Festival Folies Bastringues. "Au cœur du village, nous rencontrons tous ceux qui font la vie sociale. Nous élaborons le festival, en impliquant les habitants, les bénévoles, les associations et en restant ouverts à leurs envies", explique Vincent Afchain, Coordinateur du Folies Bastringue. Ce festival, c’est une semaine ouverte à tous les publics, notamment les scolaires ; cette année, pas moins de 600 élèves assisteront à une représentation. "Notre souhait est de créer une initiative collective, un événement qui rassemble tout le monde sur le territoire rural", indique Thomas Le Saulnier, directeur artistique et fondateur de la Compagnie. La Fausse Compagnie, en dix ans, a connu une belle évolution et gère trois salariés à plein temps, en plus des intermittents. La preuve que les entreprises culturelles créent aussi des emplois. La Vienne, le magazine Des expériences vibrantes La Fausse Compagnie est connue pour ses expérimentations diverses, scientifiques et son spectacle Le Chant des Pavillons (près de 400 représentations). En ce moment, elle est en pleine ébullition avec le développement du Projet Stroh autour d'une nouvelle création, VibratO. "C’est la suite du Chant des Pavillons, précise Thomas Le Saulnier. Nous avons créé un kiosque, un mobilier sonore et urbain que nous installons sur deux jours." Ce dispositif peut accueillir une cinquantaine de spectateurs qui assistent à un spectacle de cinq musiciens extravagants explorant les instruments Stroh, du nom de l'inventeur du violon à pavillon en 1899, récréés par la Compagnie. Ces instruments insolites ont été réalisés en collaboration avec des spécialistes et des chercheurs. Partages artistiques vibrants garantis ! Effectivement à suivre… Festival Folies Bastringue le 18 novembre à Leigné-les-Bois Autour du thème de "La face cachée" le Folies Bastringues Festival proposera des spectacles du 13 au 18 novembre à Leigné-les-Bois. En plus du programme autour de l’art vivant, des scènes musicales, du cinéma, des expositions, des dégustations... Rendez-vous sur la Place de l’église. Entrée libre ou 5 € . Information et réservation 05 49 19 51 35 reservations@lafaussecompagnie.fr lafaussecompagnie.fr/FB culture vivace
> Réalisation BL2 architectes. Réinventer le quotidien Informations sur l’architecture, l’urbanisme ou les espaces publics, la prochaine mise en place du CAUE dans le département apportera des idées innovantes, une souplesse d’intervention, tout en facilitant le contact direct avec les acteurs du cadre de vie local. « L’architecture est le jeu savant, correct et magnifique des volumes assemblés sous la lumière. » HLM, crèche, équipement sportif, hôpital, maison de particulier, centre-bourg, espace naturel…, l’architecture aspire au quotidien à rendre notre cadre de vie plus convivial et à repenser harmonieusement notre territoire. Fer de lance de cette démarche pédagogique dans la Vienne, le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme de l’Environnement (CAUE) a pour mission de développer l’information, la sensibilité et la formation du public dans le domaine de l’architecture, de l’urbanisme et du paysage. Il contribuera également à la formation et au perfectionnement des intervenants dans la construction (maîtres d’ouvrages, agents des collectivités…). "A la fois interface et facilitateur dans le processus de décision avec les collectivités, les entreprises, les artisans, les élus et les particuliers, le CAUE dispense des conseils gratuits et personnalisés pour aider à monter et à assurer la qualité des projets", expose Frédéric Lerond, Directeur du CAUE de la Vienne. Pour asseoir cette volonté du "mieux vivre", l'association fonde son action sur l’indépendance par rapport aux enjeux, notamment financiers, la recherche d’innovation dans les méthodes et les démarches, la pluridisciplinarité dans l’approche, le traitement des problèmes et la volonté d’animer un débat et un partenariat entre tous les acteurs des territoires. Au service d’un usage et d’une construction durable des territoires Travailler aussi bien sur la beauté du concept que sur la fonctionnalité du résultat… Avec la volonté de mettre en avant les enjeux du quotidien comme la maîtrise de la consommation foncière, la démocratisation de l’architecture, la préservation des ressources naturelles ou la lutte contre la précarité énergétique, le CAUE de la Vienne présentera dans quelques mois un éventail de propositions spécifiques. Soumis au feu vert du conseil d’administration regroupant des acteurs du cadre de vie local, son projet stratégique dispensera entre autres des formations à destination des élus, des animations pour les scolaires, des actions pour revitaliser les centres-bourgs, sans oublier la mise en place de permanences d’architecte ou de paysagiste conseil pour les particuliers et d’un palmarès départemental de l’architecture. Rendezvous au premier trimestre 2018. La Vienne, le magazine 17 ARCHITECTURE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :