[86] Vivre en Vienne n°114 juin 2017
[86] Vivre en Vienne n°114 juin 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°114 de juin 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Vienne

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : vibrez avec les heures vagabondes !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
ENTREPRENDRE 16 La bière de Montmorillon, le retour François Guillon, jeune entrepreneur, travaille depuis deux ans à l’élaboration d’un projet autour des Bières de Montmorillon, disparues de son terroir natal depuis les années soixante. Le projet est en très bonne voie puisqu’une micro-brasserie va faire (re)naître sur les terres les saveurs inimitables issues de l’orge, du froment et du houblon. « J’ai toujours porté de intérêt à la bière. Et comme je souhaitais revenir dans ma région pour créer une jolie histoire… » Après un diplôme dans une école de commerce et un temps de travail dans le conseil et la stratégie d’entreprise à Paris, François Guillon, originaire de la Chapelle-Viviers, s’est lancé un défi en rachetant la marque Bières de Montmorillon. Un virage à 180° pour ce jeune homme de 27 ans, fine bouche, passionné et tenace. Sa tentative en 2016, de faire revivre les Bières de Montmorillon, s’avère un essai fructueux. Après avoir appris le métier en Belgique et auprès d’un brasseur en Aquitaine, il a produit, à ses côtés, ses premiers 30 000 litres de bière bio, vendue autant à Montmorillon qu’à Paris. La suite est logique, il vient d’acheter un local à Montmorillon, dans la Zone de la Barre, pour brasser sa propre bière bio et, à terme, animer une partie boutique. Renaissance des Bières de Montmorillon C’est à Saulgé qu’une brasserie fut créée en 1843. A son apogée, en 1931, elle emploie 60 ouvriers et produit plus de 30 000 hectolitres de La Vienne, le magazine bière. Mais en 1963, la brasserie, loupant le virage de la modernisation, signe la fin de cette industrie Montmorillonnaise. Si personne ne peut exactement, se souvenir du goût de la bière de Montmorillon, presque toutes les familles d’ici ont au moins une affiche de cette bière. « La mémoire gustative est le sens qui est le plus court », précise François Guillon. « De plus, les goûts ont changé, alors j’ai créé une bière, blonde, légère, et je compte, d’ici deux années, avoir une dizaine de bières à offrir, entre les permanentes et les saisonnières, ainsi qu’une limonade. » François Guillon confirme son intérêt pour la boisson fermentée, il évoque la liberté d’expression autour de ce breuvage qui permet un panel très large de saveurs et qui permet de réaliser « la bière que l’on veut ». « De plus, explique-t-il, la bière n’est pas attachée à un terroir comme le vin, c’est la qualité des grains qui importe le plus. » bieresdemontmorillon.fr L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
> Bruno Belin, Président du Département, et Henri Colin, Vice-Président, chargé de l’Education, des Collèges, des Bâtiments, des Transports et des Relations avec l’Université, ont visité le collège Jules Verne à Buxerolles, accompagnés par Jean-Louis Chardonneau, Maire et Ludovic Devergne, Conseiller Départemental du canton. Collèges et structures sociales  : une priorité pour le Département Le Département "Hors les Murs" s’est déplacé dans les collèges Jules-Verne à Buxerolles et Jean-Monnet à Lusignan. Une délégation s’est également rendue à Lussac-les-Châteaux pour visiter le lieu de vie "L'Etincelle" et l'accueil de jour "L'Escale". 498 élèves au collège Jules-Verne de Buxerolles La surface bâtie du collège, reconstruit en 1998, est d’environ 6 300 m² avec une capacité d’accueil de 600 élèves. En 2017, 28 500 € ont été budgétés par le Département pour des travaux. Au programme une étude de faisabilité pour la mise aux normes du réseau informatique, de l’acquisition de mobilier, le remplacement du portier vidéo et des portes extérieures "issue de secours" et la réfection ponctuelle de l'étanchéité. Le collège va par ailleurs bénéficier d’une enveloppe de 160 000 € pour la réalisation de travaux lourds dans le cadre du plan collèges 2015-2025. Visite du collège Jean-Monnet à Lusignan L’établissement accueille 491 élèves pour l’année scolaire en cours. Le collège va recevoir une enveloppe d’1,37 M € pour la réalisation de travaux importants dans le cadre du plan collèges 2015-2025 (des travaux d’accessibilité et l’installation d’un préau sont prévus en 2018 et 2019). Les travaux et la maintenance en 2017 concernent la rénovation de la laverie et une installation complémentaire de carrelage antidérapant dans la cuisine. Visite de deux structures sociales et médico-sociales L’Etincelle à Lussac-les-Châteaux, lieu de Vie et d’Accueil pour enfants et adolescents en difficulté, accueille sept enfants et adolescents présentant des difficultés importantes. La structure est ouverte 365 jours par an et les modes d’accueil peuvent être diversifiés  : hébergement complet ou accueil séquentiel. Tous les jeunes sont confiés par le Département qui finance intégralement la structure. Le Lieu de Vie est géré par une Société Coopérative de Production (SCOP). > L'Etincelle à Lussac-les-Châteaux. L’Escale, un accueil de jour L’association L’Escale propose un accueil de jour pour des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer d’une capacité de 21 places, réparties sur deux sites  : à Lusignan (11 places) et Lussac-les- Châteaux ouvert en mai 2016 (10 places). L’objectif de L’Escale est de proposer un accompagnement adapté et personnalisé afin de retarder l’évolution de la maladie, à travers des ateliers occupationnels et thérapeutiques variés et des mises en situation de vie quotidienne et, pour les aidants, des journées de répit et de repos. Il est également ouvert aux personnes âgées dépendantes, à mobilité réduite, qui souhaitent rompre l’isolement et/ou se faire aider. La participation du Département s’élève à 25 € maximum par jour et par personne dans le cadre des plans d’aide de l’APA à domicile. La prise en charge par le Département est limitée à 3 jours par semaine. En savoir plus sur vienne86.fr La Vienne, le magazine 17 HORS LES MURS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :