[86] Vivre en Vienne n°113 mai 2017
[86] Vivre en Vienne n°113 mai 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°113 de mai 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Vienne

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,9 Mo

  • Dans ce numéro : tourisme, des nouveautés dans la Vienne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 DOSSIER Coup de foudre pour l’abbaye de la Réau À trois kilomètres de Saint-Martin-L’Ars, l’abbaye de la Réau ouvre ses portes et raconte son histoire. Rachetée par Michel Guyot et Noémi Brunet, deux passionnés d’histoire qui n’en sont pas à leur coup d’essai, ce site est pour la première fois entièrement ouvert au public. 850 ans d’existence aux confins du Poitou ! Construite au XII e siècle, la fondation royale de l’abbaye de chanoines de Saint-Augustin est attribuée par la tradition à l’un des maris d’Aliénor d’Aquitaine, Henri II Plantagenêt. Très influent au XIII e siècle, le monastère tombe peu à peu dans l’oubli, affaibli par les guerres de religion. À la Révolution, l’abbaye est vendue comme bien national et transformée en demeure privée. C’est en 1941 que, cataloguée par les historiens comme « l’un des plus hauts-lieux du patrimoine du Haut-Poitou », elle est classée Monument historique. Jusqu’à 2016, il ne subsistait que l’église en ruine, un bâtiment prolongeant le transept, un autre formant le côté nord du cloître, la grange, et des communs dont le moulin. Michel Guyot et sa compagne Noémi Brunet ont déjà réhabilité le château de Saint-Fargeau, dans l’Yonne, où est programmé, pendant l’été, un spectacle historique à succès. Le maître de maison est également à l’origine du chantier médiéval de Guédelon où, depuis vingt ans, se construit un château-fort selon les techniques du Moyen Âge. C’est grâce à une simple photo que le couple découvre l’Abbaye de La Réau. Coup de foudre immédiat ! « Lorsque nous avons découvert, il y a quelques mois sur Internet, la vente de cette abbaye, La Vienne, le magazine nous sommes partis à 5h du matin pour aller la visiter », raconte Michel Guyot. Le 28 octobre 2016, les voilà acquéreurs de l’Abbaye. Au total, vingt pièces meublées et décorées ont été reconstituées, comme si elles avaient été laissées en l’état par les moines simplement partis se promener ! Salons, bibliothèque, chambre, cellules, pharmacie, scriptorium, réfectoire… À l’extérieur, vous pourrez contempler les ruines de l’abbatiale, les maçonneries pour comprendre les transformations depuis le XIIe, le grand parc arboré traversé par un ruisseau ainsi que par le Clain, autrefois canalisé par les moines… Une visite familiale pas comme les autres Outre la visite des bâtiments (libre ou guidée sur réservation), moult activités sont proposées  : « jeu énigmatique » pédagogique pour les enfants qui pourront s’habiller en petits moines, taille de pierre, calligraphie, confection de pain cuit dans le grand four de l’abbaye, cueillette magique des légumes et des plantes médicinales du jardin des simples, pique-nique dans le parc… Entrée  : 10 € par adulte, 6 € par enfant (pour financer les travaux). abbayedelareau.com Contact  : Noémi Brunet au 05 49 87 93 08
Si l’histoire du Poitou m’était contée Future offre touristique ludique et intergénérationnelle, l’Historial du Poitou offrira à la Vienne une fenêtre intemporelle destinée à faire rayonner notre patrimoine et à transmettre l’histoire de notre territoire au grand public. Les contours du prochain grand projet du Département se dessinent peu à peu… Né de la volonté de comprendre notre territoire, l’Historial retracera la grande odyssée du Poitou, de la Préhistoire au XXI e siècle, sans oublier la période médiévale, marquée par trois grandes batailles (507 avec Clovis, 732 avec Charles Martel, 1356 avec Jean le Bon). Le futur ensemble architectural de 1 500 m² érigé sur deux niveaux, dont un enterré, dévoilera un accueil, une boutique, une cafétéria, deux salles pédagogiques, un historial des enfants, un auditorium de 100 places, un hall pour des expositions temporaires et six espaces chrono-thématiques et scénographiques (Préhistoire, Antiquité, Moyen-Age, du XVI e au XVII e siècle, le Nouveau Monde, l’époque contemporaine), élaborés et validés par un comité scientifique présidé par Jean-Marie Augustin, professeur émérite de l’Université de Poitiers. Promouvoir notre territoire Un voyage interactif dans le temps… Ni musée, ni mémorial, le sixième Historial de France sera le lieu d’une présentation dynamique et vivante de périodes et de faits historiques identifiés sur notre territoire. Pour restituer ces événements, il s’appuiera sur la réalité augmentée, des reconstitutions virtuelles, des animations ludiques. L’Historial sera aussi conçu comme une porte d’entrée de notre histoire. » Des liens seront faits vers les sites patrimoniaux et les lieux historiques du département, mais également dans les territoires limitrophes, le Poitou historique couvrant la Vienne et les Deux-Sèvres », souligne Bruno Belin, Président du Département. En préambule à cette immersion entre tumulus de Bougon, vestiges gallo-romains de Sanxay, personnages illustres comme Sainte Radegonde ou Jeanne d’Arc, ou encore La Révolution, cette chevauchée dans le temps débutera par un film d’introduction sur le Poitou. « Nous ne pouvons pas évoquer cette histoire millénaire sans une approche géographique », atteste le professeur Augustin. Cofinancé par le Département, la Région Nouvelle Aquitaine, l’Etat et l’Union Européenne, ce haut lieu de la mémoire départementale et régionale bénéficiera de fonds privés, via l’association Les Amis de l’Historial du Poitou*. Le futur site implanté au carrefour du Futuroscope, du Center Parcs ou encore de l’abbaye de Fontevraud, sera exploité par un concessionnaire privé. Début du chantier en 2018 pour une ouverture prévue en 2020. facebook.com/historialdupoitou twitter.com/HistorialPoitou *L’association a pour mission de récolter des fonds privés et de promouvoir l’Historial avec la mise en place d’un réseau de tous les historiaux de France et d’Europe. Financement Historial Département de la Vienne 2,7M € Région Nouvelle Aquitaine 1M € Fonds Européens 0.7M € Etat 2M € attendus Association les Amis du Poitou 0.5M € Concessionnaire 4M € Coût total 10,9M € La Vienne, le magazine 15 PATRIMOINE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :