[86] Vivre en Vienne n°110 février 2017
[86] Vivre en Vienne n°110 février 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°110 de février 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Vienne

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,3 Mo

  • Dans ce numéro : acteurs des politiques de santé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 MÉDECINE Des corps quasi vivants au service de la chirurgie Unique au monde, Simlife s’attache à immerger les futurs chirurgiens au plus près de la réalité du bloc. Simuler la vie pour mieux former les chirurgiens… Au cœur du laboratoire d’anatomie de la Faculté de médecine et de pharmacie de Poitiers, deux internes peaufinent leur technique sur un cadavre* "animé". Respiration, circulation sanguine*, battement du cœur... Simlife recrée une véritable intervention chirurgicale sur un patient mort, avec ses complications et ses situations de stress. Chaque séance dure entre deux et quatre heures et s’appuie sur plusieurs scénarios prédéfinis. Autour de la table d’opération, les intervenants découvrent le contexte de l’intervention. Tout est filmé, pour ensuite pouvoir pointer les erreurs et améliorer les gestes lors d’une phase de débriefing. Inventée et conçue par Cyril Brèque, spécialiste en biomécanique, avec le concours des professeurs Jean-Pierre Richer et Jean-Pierre Faure, responsable et co-responsable de l’école de chirurgie de la faculté de Poitiers et Denis Oriot, pédiatre, cette machine brevetée dans cent cinquante pays apparaît comme un formidable outil de formation pour parfaire ou tester de nouvelles techniques opératoires, sans aucun risque pour un vrai patient. La Vienne, le magazine Première mondiale Le renouveau de l’anatomie au service de la chirurgie… Sans équivalent dans le monde, Simlife, né du besoin de l’Ecole francophone de prélèvement multi-organes, est utilisé désormais dans la formation en chirurgie cardiaque, viscérale ou urologique… Avec un taux de satisfaction de 95%, les premiers démonstrateurs bricolés avec des tuyaux de jardinage, un peu d’huile de coude, mais surtout avec ingéniosité et passion, séduisent de nombreux centres hospitaliers hexagonaux (Paris, Nice, Rouen…), européens et américains. Forts de cet intérêt croissant, les inventeurs parachèvent la création d’une start-up pour commercialiser cette machine à partir de septembre et monter un réseau national de formation sur SimLife. "Avec un prix de vente estimé entre 60 000 et 80 000e, avec possibilité de location, le nouveau dispositif miniaturisé sera piloté en wifi depuis une tablette. L’équipe finalise également un logiciel qui permettra d'intégrer à l'avance un certain nombre de scenarios. Ce qui rend le système évolutif", affirme Cyril Brèque. De quoi sérieusement révolutionner l’apprentissage de la chirurgie dans le monde. *une cinquantaine de corps sont légués chaque année à la faculté de médecine * sang artificiel
Du local et du goût ! Portée par le Département, la plate-forme Internet agrilocal86.fr plébiscite les circuits courts pour approvisionner les restaurants scolaires. Un ancrage territorial… Simple, direct et instantané, Agrilocal86 s’attache à mettre en relation, depuis le début de l’année, les fournisseurs du département et les acheteurs publics de la restauration collective, dans le respect des règles de la commande publique. Ouverte à l’ensemble des producteurs et des artisans, cette plate-forme permet à chaque adhérent de disposer d'un espace personnel pour présenter ses produits, répondre et procéder au suivi des commandes. "Soutenue par le Département et la Chambre d’Agriculture de la Vienne, cette démarche innovante privilégie la saisonnalité des produits, valorise la production locale, apporte de la valeur ajoutée et assure un revenu complémentaire aux agriculteurs, tout en développant une restauration collective de qualité", résume Benoît Prinçay, Conseiller Départemental, Rapporteur de la commission agriculture et ruralité, chargé de la mise en œuvre des circuits courts. Avec des fournisseurs géo-référencés dans une base de données exhaustive pour un approvisionnement de proximité, les acheteurs disposent d’une photographie instantanée de la disponibilité des produits dans un périmètre défini. "Intuitive et réactive, cette plate-forme gratuite offre une certaine élasticité pour les utilisateurs et des produits sensiblement moins chers, en réduisant notamment le coût du transport", souligne Dominique Marchand, Président de la Chambre d’Agriculture de la Vienne. Privilégier une production de saison Travailler plus fréquemment avec des produits frais… Avec deux millions de repas servis chaque année dans les trente-quatre collèges publics de la Vienne, le site agrilocal86.fr est expérimenté à Romain- Rolland à Charroux, George-Sand à Châtellerault, Saint-Exupéry à Jaunay-Marigny, Jean- Monnet à Lusignan, Georges-David à Mirebeau, François- Rabelais à Poitiers, Isaac-de-Razilly à Saint-Jeande-Sauves et Joliot-Curie à Vivonne. "Tout au long de cette phase d’apprentissage, le Département proposera un catalogue restreint de produits, accompagnera les acheteurs pour passer les commandes et formera, avec le concours de la Chambre d’Agriculture de la Vienne, les personnels utilisant la plate-forme", expose Henri Colin, Vice- Président chargé de l’Education. "Cette introduction de produits frais de saison passera par une adaptation des personnels de restauration dans la transformation de cette matière première", ajoute Benoît Prinçay. Avec une quinzaine de producteurs inscrits, Agrilocal86 se donne du temps avant de trouver son public et de toucher progressivement les autres acteurs de la restauration collective (Ehpad, établissements pour personnes handicapées, établissements pour l’enfance). Rendez-vous sur agrilocal86.fr. 15 RESTAURATION COLLECTIVE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :