[86] Vivre en Vienne n°108 décembre 2016
[86] Vivre en Vienne n°108 décembre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°108 de décembre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Vienne

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : une aréna Futuroscope en 2021.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 AGRICULTURE Diamant noir Produit star de cette fin d’année, la truffe renaît peu à peu dans le département, sous l’impulsion de l’Association des trufficulteurs de la Vienne. Une bombe aromatique… "Dans la palette d’un chef, la truffe représente une touche de richesse, de somptuosité même… Elle est à la cuisine ce que la broderie est à la couture…". Cette citation du grand cuisinier Raymond Oliver illustre la fascination gastronomique que l’homme entretient avec le discret champignon. Dès l’Antiquité, Mésopotamiens, Egyptiens, Grecs et Romains se délectaient de ce trésor culinaire aux vertus aphrodisiaques, que le philosophe Porphyre élevait au rang "d’enfant des dieux" et que l’écrivain Pline l’Ancien qualifiait "de miracle de la nature". Encensée par cette renommée millénaire, la truffe acquiert ses lettres de noblesse en France sous la Renaissance et connaît son apogée à la fin du XIX e siècle, avec l’intensification de sa consommation sur de nombreuses tables de la capitale. Odeur musquée Que la chasse commence… De la mi-novembre et jusqu’en mars, un étrange ballet anime les quatrecents hectares de chênes truffiers du département, répartis dans cinq grandes zones de production (Loudun, Châtellerault, Chauvigny, Poitiers, Civray). Accompagné de son chien, le trufficulteur, armé de son piochon, outil indispensable pour dégager avec La Vienne, le magazine délicatesse la terre, se lance avec passion et patience en quête du champignon noir. Un autre procédé consiste à observer les mouches à truffes. Ces dernières se posent sur le sol, à l’aplombdu tubercule, pour pondre. A l’approche du caveur, leur envol permet de repérer son emplacement. Gardienne de la culture de la truffe relancée dans notre territoire dans les années soixantedix, l’Association des Trufficulteurs de la Vienne, présidée par Philippe Auvin, apporte son savoir-faire et son expertise, depuis 1994, à ses cent-cinquante adhérents. "Notre accompagnement se traduit par des conseils en matière de plantation, de taille, d’arrosage, de dressage de chiens… et par de nombreuses actions de promotion. Des contrôles qualitatifs des produits proposés lors de ventes sur les marchés sont également opérés par nos soins", précise Philippe Auvin. Crue, en fines lamelles ou cuisinée, cette reine de l’hiver, à l’odeur forte et complexe, ravira ainsi les palets des plus fins gourmets. Bonne dégustation ! Marchés aux truffes dans la Vienne Neuville  : 18 et 25 décembre Chauvigny  : 17, 24 et 31 décembre, 14, 21 et 28 janvier et les 4 et 11 février Vivonne  : 17 et 24 décembre et le 14 janvier Civray  : 17 janvier
Une Aréna Futuroscope en 2021 On en parle depuis des années. Le projet était toujours reporté. L’idée d’une grande salle multifonctions va devenir une réalité. C’est Bruno Belin, le Président du Département qui l’a annoncé il y a quelques jours à la rédaction de la Nouvelle République Centre Presse, "nous allons prendre la maîtrise d’ouvrage d’une salle d’une capacité de 6 000 places au moins, à vocation sportive et culturelle populaire. Pour des raisons évidentes d’attractivité, de disponibilités foncières et d’accessibilité, nous allons la positionner sur le parking du Futuroscope, à proximité du Palais des Congrès". Si on connait déjà son emplacement, l’enveloppe budgétaire nécessaire, environ 20 millions d’euros, la participation du Département se montera "jusqu’à 10 millions d’euros que nous pouvons inscrire dans notre Programme Pluriannuel d’Investissement" précise Claude Eidelstein, Conseiller Départemental en charge du budget mais aussi Maire de Chasseneuil-du-Poitou, commune d’accueil du projet. "Nous avons également trouvé son nom" déclare Bruno Belin  : Aréna Futuroscope. S’il y a un vrai manque d’infrastructures de ce type entre Nantes, Angers, Limoges et Bordeaux, "les tourneurs des grands artistes français et internationaux pourront bientôt inscrire la Vienne dans leur programme de tournées" précise Bruno Belin. "Sans oublier les grandes compétitions sportives du type Coupe Davis, matchs des équipes de France de basket, handball ou volley, voire même le Challenge Charles Martel à l’épée" renchérit Pascale Guittet, Vice-Présidente du Département en charge de la Jeunesse et des Sports. Si, dans un premier temps cette annonce a un peu été prise pour "un poisson d’avril" sur les réseaux sociaux, les réactions enthousiastes ont très rapidement succédé à la surprise. De toutes parts, de tous âges, du monde sportif, musical et même politique. Jusqu’au Maire de Poitiers, Alain Claeys, qui reçoit cette décision de son collègue Bruno Belin comme "un cadeau de naissance pour la future communauté urbaine". Surtout quand on se souvient qu’il avait déclaré en juin 2015 à la presse, "cela ne se fera pas durant ce mandat (2014-2020), NDLR mais Poitiers aura sûrement une grande salle un jour"… En effet, ce sera le cas, rendez-vous en 2021 ! Une architecture digne du Futuroscope L’Aréna Futuroscope constituera le 22 e pavillon du Parc (hors site). Son architecture sera donc à la hauteur de celle des 21 autres. Reconnaissable, identifiable, visible (de l’Autoroute A10). Un financement Privé/Public Si le Département va investir jusqu’à 10 millions d’euros pour l’Aréna Futuroscope, le complément sera sollicité auprès de l'Etat, des autres collectivités (Grand Poitiers, Région Nouvelle Aquitaine) et de partenaires privés. Une étude de faisabilité va être engagée dès le début de l’année et un Comité de Pilotage va être mis en place pour lequel bon nombre de partenaires ont d’ores et déjà demandé à participer. Ils l’ont dit… "Honoré d’avoir été consulté", Claude Berrard, le Président du Stade Poitevin Volley Beach, était en effet l’un des premiers à avoir eu l’information de la part de Bruno Belin. Comme son homologue du Poitiers Basket 86, Louis Bordonneau, qui "pensait que ce projet ne verrait jamais le jour". Pour Dominique Hummel, Président du Directoire du Futuroscope, "cela va permettre de compléter l’offre de la destination Futuroscope", tandis que Marie- Dolorès Prost, Conseillère Municipale de Poitiers "applaudit le projet", que Jaqueline Daigre, cheffe de file d’opposition au Conseil Municipal de Poitiers et Aurélien Tricot, Adjoint aux Sports "remercient Bruno Belin de les avoir informés en avant-première". Sans oublier DD du Pwatoo qui est "très heureux de ce projet de salle où il se voit déjà…" La Vienne, le magazine 15 NOUVEAUTÉ



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :