[85] Journal de la Vendée n°259 novembre 2019
[85] Journal de la Vendée n°259 novembre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°259 de novembre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Vendée

  • Format : (280 x 360) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : la fibre pour tous dès 2023.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 À DÉCOUVRIR COMPAGNIE ÉQUESTRE//CIRKAWA ÉDUQUE À LA BEAUTÉ LE CIRQUE AUTREMENT Seule compagnie de cirque équestre contemporain française, Cirkawa propose ses spectacles en intérieur. Tour de piste. À l’origine, c’est à l’issue d’une rencontre avec le comédien Jean Rochefort, féru d’équitation, que Pascal Sanchez crée Cirkawa  : « Il m’avait dit que si cela se concrétisait, il acceptait d’être le président d’honneur ». Les mois passent, la compagnie est créée  : « Je lui ai passé un petit coup de fil comme prévu et il a tenu parole ! ». Autant dire que la compagnie démarre sur les chapeaux de roues ! Une fois installé en Vendée, à Saint-Pierre-du-Chemin VENDÉE GLOBE 2020 Jusqu’à 34 skippers À un peu plus d’un an du top départ, le 8 novembre 2020 à 13 h 02 exactement, les skippers sont dans les starting-blocks. Et ils sont de plus en plus nombreux à être séduits par l’Everest des mers, ce tour du monde mythique en solitaire, sans escale et sans assistance. La liste des candidats pour l’édition 2020/2021 était un record puisqu’ils étaient 34 à quelques semaines de la clôture des candidatures ! Afin d’anticiper et de soutenir les nombreux projets, le président de la SAEM Vendée, Yves Auvinet, a annoncé que le Vendée Globe accueillera jusqu’à 34 candidats, au lieu de 30. Les travaux entrepris à Port Olona vont aussi permettre d’accueillir les marins et leurs équipes dans de bonnes conditions. en 2013, Pascal Sanchez entraîne Vincent Letellier dans l’aventure. Ils développent et proposent l’école de cirque dont le succès grossit d’année en année  : « Ces cours font même naître des vocations aujourd’hui, expliquent-ils. On a connu des enfants en 2013 qui n’ont jamais quitté les cours ». Susciter leur curiosité artistique Tout est pensé pour que le cirque soit un support vers l’art et le spectacle « afin de développer la curiosité artistique de chacun, des enfants et des jeunes notamment ». Ils s’entourent de professionnels du cirque et de musiciens, en résidence à La Grande Senaire, pour peaufiner les CRÉATION 2019-2020 C’est la nouvelle création signée Cirkawa. Arlequin Jockey d’après Augustin Hapdé (1798) est un spectacle pour marionnettes et petits chevaux. Pascal Sanchez (comédien, marionnettiste), entouré de Vincent Letellier (mise en scène, décor et costumes) et Aurore Madeleine (piano, clavecin), a mis sur pied ce « théâtre équestre, convaincu qu’un animal, qui plus est un petit cheval, a une présence théâtrale et spectaculaire bien plus puissante que celle de l’humain, quand bien même ce serait le meilleur acteur du monde. Il en va pareillement de la marionnette ». Un bijou de farces typiques de l’esprit du xviiie. Connaissez-vous la Royale de Vendée ? Une variété de poire, créée au xix e siècle par le pomologue Des Noues, propriétaire du château de la Cacaudière à Pouzauges. Elle se récolte en octobre et se déguste en février. La transmission de cette spécificité s’est perdue et la variété a été délaissée. Le 29 novembre, en partenariat avec la Communauté de cours et des spectacles, issus des ateliers ou des créations comme Arlequin jockey, le dernier-né. Avec sur scène, le poney Kawa, 21 ans, qui participe amplement au nom et au succès de ce cirque vendéen. PATRIMOINE NATUREL//VARIÉTÉS FRUITIÈRES ANCIENNES DES POIRES ET DES POMMES À CROQUER communes du Pays de Pouzauges, 500 variétés fruitières anciennes dont la Royale de Vendée vont être réimplantées dans les espaces verts du territoire. Et à 20 h 30, venez échanger autour de ces variétés à la Maison de la vie rurale à La Flocellière. cpie-sevre-bocage.com
PASSION//FÉRU DE MODÉLISME SOUS-MARIN UN RÊVE D’ENFANT À 75 ans, Gérard Faure réalise son rêve et nous transporte dans son univers. « Enfant, je rêvais d’avoir un Opinel, un Solex et un train électrique, raconte Gérard Faure. Avec le modélisme sous-marin, je réalise ces trois rêves à la fois ». Dans son atelier installé sous les toits, il peut passer des heures à mettre au point une fonction. « Ici, je perds la notion du temps ». Avec passion, il explique son travail. Sur cet escorteur d’escadre Le Surcouf, son premier bateau fabriqué en 2005, il a récupéré des pièces d’un photocopieur pour réaliser la partie mécanique du Les Sables-d’Olonne, comptent 5 cimetières municipaux parmi lesquels figure le cimetière Arago, bien connu des Sablais. Installé à la fin du xviiie, il abrite plus de deux siècles d’Histoire et de prestigieux monuments funéraires. Jean-Pierre Monville, gardien du cimetière, prépare ce jour-là une pancarte pour guider les visiteurs vers l’un des monuments pébliscités  : « Je l’appelle communément le Napoléon, explique-t-il. Il s’agit du tombeau des époux Laurent qui abrite Sébastien Laurent, l’horticulteur ou jardinier sous Napoléon III ». C’est un petit chef-d’œuvre en effet qui s’offre au regard, majestueux et orné de fleurs sculptées. Un peu plus loin, le visiteur ne peut manquer la stèle en forme de pyramide. C’est celle de Marc Gaspard Paulet, général français de la Révolution et de l’Empire. À DÉCOUVRIR navire. Pour cette barge de dé barquement en bois au 1/16e, il a pris les mesures de l’authentique, sur place en Normandie. Sous-marins U 2 518 au 1/40e, classe 9 au 1/72e, SNLE au 1/100 e … La collection de Gérard Faure est impressionnante. Une passion à partager « Avec le modélisme, j’ai appris l’électronique et la mécanique de précisions, explique-t-il. Ce qui est plaisant, c’est de recevoir et de transmettre ». CIMETIÈRE ARAGO AUX SABLES-D’OLONNE Joyaux du patrimoine funéraire Gérard participe régulièrement à des Salons. Mi-septembre, il était le seul Français à celui de Madrid. « Entre modélistes, on se partage nos techniques ». Et lors des démonstrations sur plan d’eau, c’est avec une certaine fierté qu’il fait plonger ses sous-marins. « Ce sont un peu les jouets qui m’ont manqué enfant ». Des jouets dont il prend soin, en assurant lui-même la maintenance et qu’il fait évoluer au fil du temps. gf.rando@orange.fr En bref Les Herbiers par Philippe Ricot 7 Philippe Ricot signe, chez Geste éditions, « Les Herbiers pendant la seconde Guerre mondiale », un ouvrage riche en archives et témoignages. « Divers travaux ont déjà été publiés sur la période d’occupation en Vendée, précise l’auteur. Mais ce livre évoque la période à partir de souvenirs intimes des habitants ». Au total, une centaine de personnes ont témoigné. Leurs souvenirs de jeunesse, souvent très imagés, contribuent à faire de cet ouvrage un « tableau vivant parfois émouvant de cette période troublée ». Il fait œuvre de devoir de mémoire. gesteditions.com De matelot à capitaine par Jacques Boucher Originaire de Vendée, officier de la Marine nationale, Jacques Boucher a passé trente ans sur les mers et a gravi les échelons jusqu’au poste de commandant. Les 400 pages de son livre sont nourries de souvenirs, en Polynésie française, à l’École navale, à Toulon ou « sur la Jeanne d’Arc où le jour J sonnait comme un envol. Nous allions prendre la mer, respirer l’air du large, découvrir le monde ». Aujourd’hui, « je partage mon temps entre la Vendée et La Réunion ». editions-balland.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :