[85] Journal de la Vendée n°203 mars 2015
[85] Journal de la Vendée n°203 mars 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°203 de mars 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de la Vendée

  • Format : (290 x 410) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 6,1 Mo

  • Dans ce numéro : élections départementales... allez voter !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
À découvrir PORTRAIT/CLÉMENT LANOUE « MA PASSION POUR LA RADIO EST NÉE EN VENDÉE » Originaire de Pouzauges, le jeune trentenaire Clément Lanoue commence à se faire un nom dans le monde des médias et du spectacle. Aujourd’hui animateur sur Virgin Radio mais aussi chroniqueur pour Cyril Hanouna dans « Touche pas à mon poste » sur D8, Clément connaît aussi un beau succès dans le oneman-show. Rencontre. émissions pour Collines FM et Graffiti. Plus tard, en quittant la Vendée, j’ai intégré une école de radio où je suis aujourd’hui formateur. J’ai travaillé pour Europe 2, RFM, Radio FG et aujourd’hui Virgin Radio. J’anime la matinale, de 6h à 9h30, aux côtés de Camille Combal. Pour moi, la radio, c’est le média le plus vrai. On ne peut pas tricher. La plupart du temps, c’est en direct, il faut se renouveller tous les jours, transmettre des émotions par la voix. C’est un exercice vraiment à part. Votre première passion, c’est la radio. Comment s’est-elle imposée à vous ? Tout a commencé en Vendée, à Pouzauges. Adolescent, j’étais passionné par l’univers de la radio. Au collège, on avait monté une station. Après, j’ai fait quelques Julie Havyernik. Clément Lanoue anime la matinale de Virgin Radio aux côtés de Camille Combal. Depuis mars dernier, vous intervenez aussi sur le petit écran avec le personnage de Clément l’incruste. Comment est née ce personnage ? C’est un peu le concept de « Ou est Charlie ? » adapté au PAF (paysage audiovisuel français). L’idée, c’est d’apparaître en arrière plan sur plein de sujets télé, souvent le même jour, du salon de l’agriculture à la montée des marches à Cannes. Comme j’ai une tête de vendéen sympa, on me laisse passer. C’est de l’humour absurde et c’est toujours bienveillant. On ne fait jamais de mauvaises blagues. J’ai proposé le concept à Cyril Hanouna et ça lui a bien plu. Ça fait de belles audiences dans « Touche pas à mon poste » sur D8. La télévision, c’est très agréable mais pour moi ce n’est pas une fin en soi. Je le fais parce que ça me plaît, mais ça ne remplace pas la radio. En plus de toutes ces activités, vous trouvez le temps de vous produire en one-man-show. Comment faites-vous ? Je travaille beaucoup. Pour la radio, je me lève tous les jours à 5 heures du matin et je ne me couche pas très tôt. Je me donne à fond. Depuis trois ans, j’ai un spectacle qui tourne bien « Cours d’amour », le premier spectacle interdit aux hommes. Il n’y a que des femmes dans la salle ! J’ai un pianiste avec moi sur scène. L’idée, c’est de donner un cours sur l’amour, de Roméo et Juliette à L’amour est dans le pré... Je joue ce spectacle toutes les semaines à Paris et sur quelques dates en province. Je travaille aussi sur une comédie musicale qui devrait sortir d’ici deux ans. Vous restez toujours autant attaché à la Vendée ? Absolument. Je descends très régulièrement en Vendée pour voir ma famille et mes amis. Je suis un supporter de l’équipe de hand de Pouzauges. J’essaie de descendre en Vendée quand il y a des matches. Il y a toujours une superbe ambiance. Comme tous les Vendéens, je suis très chauvin. Et puis, je sais, qu’à l’extérieur, mon côté vendéen plaît. Pour beaucoup de gens, la Vendée, c’est les vacances. Ça donne une image très sympathique et très positive aux Vendéens. CULTURE/LA BONNOTTE DE NOIRMOUTIER À VERSAILLES LA REINE DES TUBERCULES DANS LE POTAGER ROYAL Le 27 février, la bonnotte de Noirmoutier était à l’honneur à Versailles. Alain Baraton, responsable du Domaine national de Trianon et du grand parc du château de Versailles, et Mehdi Redjil, jardinier, ont en effet décidé de planter cette succulente espèce dans le potager de la reine sur environ 250 m². Pour s’y préparer, le 2 février, jour de la Chandeleur et période traditionnelle de sa plantation, ils sont venus à Noirmoutier rencontrer les producteurs locaux. Ils ont ainsi récolté quelques précieux conseils pour approcher au plus près du goût de la reine de Noirmoutier. Or, la spécificité la plus importante est sans doute la qualité du goémon qui nourrit la terre de Alain Baraton, responsable du grand parc du château de Versailles à Noirmoutier. l’île depuis des siècles. Qu’à cela ne tienne, le jardinier prévoyant a depuis le mois de décembre importé 1,5 tonnes de goémon sur ses terres versaillaises. Le verdict sera rendu, après la récolte à la fin du mois de mai, dans les assiettes du chef étoilé Alain Ducasse. Gulfstream Communication. MUSIQUE/ « THE ONES » PREMIER ALBUM POUR « THE ONES » Ils sont quatre jeunes garçons originaires du nord-ouest Vendée. L’année dernière, ils avaient remporté un Cœur d’or lors de La Vendée recrute ses talents et en 2013 ils s’étaient fait remarquer en gagnant le tremplin du Festival de Poupet. Aujourd’hui, ils vont plus que jamais de l’avant en sortant leur premier album intitulé The Great Unknown. Un album de dix titres au son résolument Pop-Rock. Parmi les références du groupe, on peut notamment citer les groupes britanniques Radiohead ou Artic Monkeys. Chansons calibrées, mélodies entêtantes, rythmique solide, le groupe brille par son efficacité et sa dynamique à l’instar de son single You qui donne des fourmis dans les jambes. Plus de dix dates programmées Pour se faire connaître, le groupe vendéen mise toujours plus sur le live. « Pour cette année, nous avons déjà une dizaine de dates prévues d’ici septembre », explique Jé Dewasser, le batteur du groupe. Autant d’occasions de découvrir ce groupe en pleine ascension. NATURE/LE 14 MARS, OUVERTURE DE LA PÊCHE À LA TRUITE TOUS À VOS CANNES À PÊCHE ! Le 14 mars à 7h07, une demie heure avant le lever du soleil, la saison de la pêche à la truite sera lancée. « Avec la truite, c’est le lancement de la saison », explique Arnaud Tanguy, directeur de la Fédération de la Pêche de Vendée. Elle précède la pêche à l’anguille dont l’ouverture a lieu le 1er avril, celle du brochet et du sandre, le 1er mai et celle du black-bass le 1er juillet. La pêche à la truite a la particularité d’être très familiale. Les poissons, pour une grande partie issus d’élevages, mordent rapidement. « C’est une pêche accessible. Elle donne le goût de cette activité aux néophytes, précise Arnaud Tanguy. Elle est festive et de courte durée ». En effet, même si 20 000 kg de truites sont déversés dans les cours d’eau et plans d’eau du département, les poissons sont vite attrapés par les 28 350 détenteurs de la carte de pêche de Vendée. Avec l’ouverture de la pêche à la truite le 14 mars, la saison démarre par une pêche familiale. Découvrir la richesse aquatique du département Les cours d’eau du département abritent également de nombreuses espèces de poissons de manière naturelle. Et parmi eux, le brochet est l’un des plus exigeants. « Sa présence signifie que les autres espèces peuvent croître dans nos cours d’eau. Nous en avons fait une de nos espèces cibles. Nous mettons en place tout un panel d’outils qui permet au brochet de prospérer », ajoute Arnaud Tanguy. Cette richesse halieutique vendéenne, la Fédération départementale de la pêche se prépare à la faire découvrir au grand public dans la future Maison de la pêche et de la nature. « Le permis de construire vient d’être déposé. Les travaux devraient commencer en avril pour une ouverture des locaux au cours de l’été 2016 », ajoute Arnaud Tanguy. Elle se situera aux abords de l’étang du Plessis-Bergeret à La Ferrière. Fédération de Vendée pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique. VENDÉSPACE/PERCHE ELITE TOUR ET VENDÉE FREESTYLE SESSION DE RECORD EN RECORD ! Le public du Vendéspace n’a pas cessé de vibrer ces dernières semaines. Le 31 janvier dernier, lors du Perche Elite Tour, les athlètes ont disputé avec brio cette compétition de très haut-niveau. Devant le parrain de l’édition, Jean Galfione, célèbre perchiste émerveillé par les installations du Vendéspace, Angelica Bengtsson a battu le record de Suède. Elle a franchi la barre à 4m68. À noter aussi la performance du bordelais Kévin Menaldo qui a remporté la compétition chez les hommes (5m61). Une figure inédite ! Avec le Vendée Freestyle Session 2015, le Vendéspace a aussi connu trois jours intenses, début février. Le 6, lors du show du soir, une figure inédite (Double Bio 900°) a été réalisée par Roman Abrate devant un public en liesse. En roller, Roman Abrate a réussi l’exploit de réaliser un Double Bio 900°. Une première mondiale ! Angelica Bengtsson a battu le record de Suède. Julien Gazeau. Dix titres composent ce premier album. Renseignements : www.theonesofficial.com 4 Vendée/le journal de mars 2015
EN BREF GASTRONOMIE/MICHEL PELÉ CUISINE FLEURS ET ALGUES UN AIR DE PRINTEMPS DANS L’ASSIETTE Avec l’arrivée du printemps, les fleurs vont éclore un peu partout. En plus de profiter de leurs couleurs et de leurs parfums, vous pouvez aussi en déguster certaines ! En Vendée, le cuisinier Michel Pelé aime les utiliser pour ses recettes. Rencontre avec ce passionné qui cultive l’originalité en cuisine. Rose, souci, capucine, coquelicot, lilas, sureau... Autant de fleurs Michel Pelé aime cuisiner avec originalité fleurs et algues. qui, en plus de charmer le regard, peuvent être consommées. Installé à La Chapelle-Achard, Michel Pelé s’est fait une spécialité de l’utilisation de ces fleurs en cuisine. Il anime régulièrement des ateliers en Vendée. Avant tout, des précautions sont indispensables car certaines fleurs sont toxiques. « Il faut faire très attention, c’est comme avec les champignons. En cas de doute, on peut se rendre en pharmacie », explique Michel Pelé. Les fleurs, en plus de distiller un parfum unique dans les plats, recèlent de multiples vertus. Riches en vitamineC, bonnes pour la digestion ou pour la peau, les fleurs peuvent s’accommoder de multiples manières. Seule la cuisson constitue une certaine limite. « Il faut des plats qui cuisent rapidement car les fleurs perdent beaucoup de leurs atouts à la cuisson », poursuit Michel Pelé. Ainsi, le cuisinier vendéen invente des dizaines de recettes : pizza parfumée aux fleurs, tarte aux fleurs, salade au tournesol et pignons de pins, millet à la rose, spaghettis à la rose sur soupe de fraise et râpé de coco... Autant de recettes qu’il aime faire découvrir. Car Michel Pelé souhaite avant tout partager sa passion pour des cuisines originales. Ainsi, une autre de ses passions est la cuisine aux algues. Les algues : une fraîcheur unique « Il existe une douzaine d’algues autorisées dans l’alimentation, explique Michel Pelé. La plupart viennent de Bretagne mais je suis certain que du côté de l’île d’Yeu, le potentiel existe ». En plus d’apporter du liant aux Dans un moule à tarte, cuire à blanc votre pâte sablée. Une fois refroidie, napper plats, les algues donnent un goût iodé et une fraîcheur unique. Riches en vitamineC, en calcium ou en fer, les algues sont particulièrement consommées dans les pays asiatiques comme le Japon. Pour Michel Pelé, les algues, comme les fleurs, sont une source de création infinie. Pesto aux algues, tartare d’algues, spaghetti de mer sur lit vinaigré ou cake aux algues constituent certaines de ses créations. Renseignements : 06 76 68 10 06,r.michel.pele@orange.fr TARTE AUX FLEURS, DEMANDEZ LA RECETTE ! l’intérieur avec la confiture de rose ou de pissenlit. Dans un bol, délayer un œuf, une cuillère à soupe de sucre et 3 à 4 gouttes d’eau de rose, ajouter 10 cl de crème fleurette ou de soja. Déposer des pétales de fleurs (roses, coquelicots, bleuets, marguerites, bourraches, trèfles, capucines, sureau...) sur la confiture, les couvrir de l’appareil précédent, parsemer avec d’autres pétales, cuire à 160° 20 minutes. Déguster tiède de façon à mieux inhaler les parfums. RAID NATURE/QUATRE JEUNES VENDÉENS EN GUYANE DE LA FORÊT DE MERVENT À LA JUNGLE GUYANAISE Ils sont quatre. Ils ont une quinzaine d’années et ils ont le sport pour passion. Lucas, Camille, Marylou et Quentin, lycéens de Fontenay-le-Comte, vont participer à la fin du mois de mars à une belle aventure. En effet, ils s’envoleront pour la Guyane pour participer au championnat de France UNSS de Lucas, Camille, Marylou et Quentin sont prêts pour l’aventure. raid multisports. Une épreuve qui réunira plusieurs centaines de participants venus de toute la France. Dans le cadre du lycée mais aussi dans leurs clubs sportifs respectifs, les jeunes se préparent pour ce rendez-vous exceptionnel. Et pour se mettre en condition, ces passionnés de sport nature disposent d’un terrain de jeu idéal : la forêt de Mervent. Course à pied, course d’orientation, VTT mais aussi canöe font ainsi partie de l’entraînement pour pouvoir briller en Guyane. Pour financer leur participation aussi, ils n’ont pas ménagé leurs efforts en faisant un appel aux dons sur internet. Aujourd’hui, les quatre vendéens sont prêts, plus motivés que jamais ! ENTREPRISE/LE DRESSING DES ENFANTS AU BERNARD L’UNIVERS DES PETITS EN UN CLIC ! Emilie Suraud, maman de trois enfants, a créé un dépôtvente original au Bernard, il y a quelques mois. L’entreprise, intitulée « Le Dressing des Enfants », est consacrée exclusivement à l’univers de l’enfant, de 0 à 8 ans : vêtements, jouets, livres, puériculture, grossesse... Le Dressing n’acceptant que des articles en très bon état, les clients sont certains de trouver chaussure à leur pied ! Le point fort de cette jeune entreprise est sans conteste sa boutique en ligne. En un clic, petits et grands voient les articles disponibles, suivant la catégorie d’âge (garçon ou fille), et ce, à des prix accessibles. La boutique, dépôt-vente du Bernard, est également ouverte au public : du lundi au vendredi, de 9h30 à 12h30, et en dehors de ces horaires sur rendez-vous. Renseignements : www.ledressingdesenfants.com Emilie Suraud a créé « Le Dressing des Enfants » au Bernard. Ce dépôt-vente regorge de mille et un articles pour les 0-8 ans ! ZOO/NAISSANCE D’UNE GIRAFE UNE GIRAFE SABLAISE Après un crocodile à l’automne dernier, le zoo des Sablesd’Olonne a vécu il y a quelques semaines une naissance de taille ! Le 25 janvier, une girafe de Kordofan, baptisée « Maathai » est née avec quelques semaines d’avance. Prévue pour fin février, la girafe est finalement arrivée à quelques jours seulement de la réouverture du zoo. Une mère attentive La mère du girafon, « Angéla », âgée de seize ans a déjà mis au monde sept bébés. La naissance s’est parfaitement déroulée. La mère se porte bien et veille avec attention sur « Maathai ». Deux autres girafons vivent au zoo des Sables-d’Olonne : son frère « Fimbo », deux ans et sa cousine « Kouma », un an. MUSIQUE/FESTIVAL ACOUSTIC AU POIRÉ-SUR-VIE DES FESTIVALIERS CONNECTÉS Le festival Acoustic attend ses fans, du 27 au 29 mars au Poirésur-Vie. Outre la programmation alléchante (Miossec, Stephan Eicher, Yael Naim...), les festivaliers seront les premiers en France à être munis d’un bracelet connecté. Le principe ? À l’entrée du festival, le spectateur échange son billet contre un bracelet interactif. Passez par la e-banque Renseignements : http://zoodessables.fr « Angéla » et son bébé « Maathai ». LES=1114. Astfit wror, qt rLT...1 Nouveauté 2015 : les bracelets connectés ! Il permet d’accéder aux salles de concert ou à l’espace restauration. Le festivalier paie en présentant son bracelet (après s’être inscrit via le net ou sur place, à la e-banque). Du côté des organisateurs, le bracelet possède aussi de multiples atouts. Des statistiques de fréquentation peuvent être établies en temps réel et l’approvisionnement du bar se fait en fonction de l’affluence du public. Le festival vendéen est le premier à utiliser ce système novateur. Il fait déjà des envieux : des festivals dont les Vieilles Charrues feront un saut au Poiré, fin mars... Renseignements : www.acoustic-festival.fr S.Silhol. UN CUISINIER VENDÉEN SUR LA PREMIÈRE MARCHE Le 2 février, la grande finale nationale du « Concours des Jeunes Restaurateurs de France » a vu la victoire de Dylan Morisset, du restaurant La Rose Trémière à Saint- Michel-en-L’Herm. Il s’est imposé face à cinq autres apprentis venus des quatre coins de la France. Pour cette finale, dont la marraine était Dominique Loiseau, les jeunes cuisiniers ont dû réaliser un plat et un dessert pour quatre personnes en quatre heures. D.R. UNE FAMILLE VENDÉENNE À TRAVERS LES SIÈCLES À travers le parcours de la famille Papon, c’est la vie d’un village du bocage vendéen qui est proposé au lecteur. Au 14.4 P41.1 I II.kJI nain fil des pages, Daniel Esnault et Henri Papon évoquent tous les événements qui ont bouleversé la vie de cette famille : révolutions, guerres, grandes découvertes... Une passionnante plongée dans le monde rural d’autrefois. Car au-delà de sa lignée, Henri Papon s’est attaché à remonter le temps pour suivre l’évolution sociale de ses ancêtres mais aussi de la Vendée et du monde agricole. Renseignements : Une famille vendéenne à travers les siècles, Maché au fil de l’Histoire, de Daniel Esnault et Henri Papon, aux Editions de l’ecritorium, 20 euros. UNE HISTOIRE VENDÉENNE Avec Valeureux paysans du Haut Ma an= pass= Bocage vendéen, aux Mao pimiii Editions de l’Harmattan, Marc Girard signe un bel ouvrage qui replonge le lecteur dans le passé. L’auteur évoque notamment la vie de ses ascendants, François et Francis, des paysans des Landes-Genusson, à la fois rudes, généreux, humbles, dignes et travailleurs. « Des géants », comme l’écrit l’auteur qui souhaite ainsi leur rendre hommage. Renseignements : Valeureux paysans du Haut Bocage vendéen, de Marc Girard, Editions L’Harmattan, 15 euros. Vendée/le journal de mars 2015 5 L’actualité de Vendée en direct sur www.vendee.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :