[83] Var Mag' n°206 octobre 2014
[83] Var Mag' n°206 octobre 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°206 de octobre 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Var

  • Format : (205 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 6 Mo

  • Dans ce numéro : état des lieux de la sécurité routière.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
REPORTAGES Dans le Var le nombre de tués sur la route est en baisse depuis 10 ans, alors que le trafic ne cesse d'augmenter. Entre 2000 et 2013, la mortalité routière a été divisée par 2 avec 141 tués en 2000 contre 70 en 2013. Cette tendance à la baisse se retrouve sur les routes départementales pour lesquelles on est passé de 106 tués en 2000 à 52 en 2013. Les catégories d'usagers les plus touchées sont les 2 roues motorisés. Depuis 2006, le Conseil général du Var gère un réseau routier représentant près de 3 000 km de routes départementales. Il en assure l'entretien, la viabilité et l'amélioration. Pour offrir de bonnes conditions de sécurité à ses usagers, le Département travaille sur plusieurs plans  : l'information des usagers de la route sur la prévention routière, l'aménagement, l'entretien et l'exploitation du réseau routier. Et la sécurité 8 - octobre 2014 - VarMag’206 sur les ex-nationales ? Ce sont les anciennes routes nationales transférées en 2006 aux Départements. Dans le Var, le Conseil général a récupéré 315 km de routes nationales. Très fréquentées et peu entretenues, elles nécessitaient de grands travaux d’investissement et de remise en état. Le Département s'y atèle. De nombreux investissements ont été réalisés pour un montant de plus de 80 millions d'euros. On peut citer, les travaux de confortement de falaises dans les gorges d'Ollioules, la déviation de Vidauban, le désenclavement du Golfe de Saint-Tropez entre le Muy et Sainte-Maxime par la RD 25 (notre photo)... Le Conseil général continue d'améliorer la sécurité sur ce réseau. Encore récemment, plusieurs nouveaux aménagements sécurisés sont en cours ou viennent d'être livrés comme l'échangeur du Muy sur la RDN7, ou encore le carrefour de la Verrerie en direction de Saint-Tropez (lire page 12). La RDN7 reste un itinéraire de transit important. Et encore récemment, sa dangerosité s'est illustrée par un grave accident sur la commune de Pourrières. Sur cette section, le Département s'est engagé dans un premier temps à renforcer la signalisation routière. Et dans un second temps, il va lancer des études de faisabilité pour l’aménagement de ronds-points sur ce tronçon. Plus loin, d'autres projets de sécurisation se poursuivent comme au carrefour des Arcs (RDN7 et RD91), dont le lancement des travaux est prévu prochainement. 549 millions d’euros consacrés depuis 2006 aux routes varoises. Chaque euro dépensé prend en compte la sécurité Bientôt une campagne d’affichage pour les 2 roues motorisés sera installée sur la RDN8. Regardez le making off de cette campagne sur la version numérique de VarMag’.
129, c'est le nombre d'agents qui travaillent à l'entretien des 3 000 km de routes départementales. L'entretien à cœur Terrassier. Maçon. Conducteur d'engins. Bûcheron parfois, quand il faut dégager un arbre. "Secouriste" lorsqu'il faut sécuriser une zone accidentée. Les agents départementaux chargés de l'entretien du réseau sont tous polyvalents. "C'est un métier, où on ne s'ennuie jamais", assurent les agents du centre du Muy, l'un des 23 centres d'exploitation du Conseil général. Ils entretiennent un secteur qui comprend deux axes très fréquentés, la RDN7 et la RD 25 où 20 à 25 000 véhicules circulent en moyenne chaque jour. L'activité suit le rythme des saisons  : fauchage et nettoyage des fossés au printemps et à l'automne, salage et déneigement l'hiver. Il faut aussi réparer les glissières de sécurité, vérifier la signalisation, le marquage, entretenir les bassins de traitement des eaux pluviales, reprendre un revêtement... "On fait une tournée hebdomadaire pour vérifier l'état des chaussées et planifier le travail". Et puis il y a les interventions d'urgence, 1000 en moyenne par an pour des accidents ou des incidents dans le Var, mais le chiffre peut varier fortement selon les années. Et parfois, les événements exceptionnels comme les inondations de juin 2010, où les équipes se sont mobilisées sans compter leurs heures pour aider les sinistrés et dégager les accès. Vigilance et sécurité Ce matin-là, l'équipe du Muy cure le pluvial le long de la RD25. Un traitement préventif, mais aussi curatif, car les intempéries printanières ont laissé des traces dans le fossé. Deux feux alternent la circulation pour permettre à la pelleteuse et au camion d'évacuer les déblais. "Les gens ne sont pas toujours contents qu'on les ralentisse, mais c'est pour leur sécurité. Et pour la nôtre", fait valoir le chef d'équipe. "On est en permanence sur le qui-vive". À une quarantaine de kilomètres, la vigilance aussi est de mise pour les agents du centre de Salernes. Ils fauchent le bas côté de la RD 51 qui mène à Villecroze (photo page 7). Ici, pas de circulation alternée puisque le chantier est mobile. Un camion d'information lumineux suit la faucheuse. "Nos conditions de travail ont beaucoup évolué et sont bien meilleures qu'avant", souligne le conducteur qui a 33 ans d'expérience dans le métier ! "On a des engins performants, mais il y a plus de stress à cause de la circulation et des incivilités". Des agressions verbales aux comportements dangereux... Respectez les hommes en orange qui travaillent sur les routes ! octobre 2014 - VarMag’206 - 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :