[82] Tarn-et-Garonne mag n°96 avr/mai/jun 2019
[82] Tarn-et-Garonne mag n°96 avr/mai/jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°96 de avr/mai/jun 2019

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Conseil Général deTarn-et-Garonne

  • Format : (190 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 6 Mo

  • Dans ce numéro : enfance et jeunesse, notre priorité !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
un accomPaGnement GLoBaL Pour une insertion réussie Au moment d'entrer dans l'âge adulte, les jeunes de 16 à 25 ans qui ont quitté le système scolaire, avec ou sans diplôme, et qui se retrouvent en difficulté pour s'insérer dans la vie active, trouvent à la Mission locale, l'appui, l'écoute et les conseils de professionnels qui s'appliquent à lever tous les freins à l'accès à l'emploi ou à la formation. un service de proximité Association délégataire de service public en charge de l'insertion professionnelle et sociale des jeunes du département qui ne sont plus scolarisés, la Mission locale est présidée par délégation par Colette Jalaise, également Vice-Présidente du Conseil départemental. La structure emploie plus de 40 personnes qui couvrent l'ensemble du département. Les trois antennes, à Montauban, Castelsarrasin et Caussade, accueillent les jeunes du lundi au vendredi, et pour être au plus près des lieux d'habitation de ces jeunes, souvent peu mobiles, les conseiller(ère)s en insertion professionnelle assurent des permanences dans treize communes supplémentaires. une offre diversifiée pour un accompagnement global et personnalisé La Mission locale intervient dans trois domaines en particulier  : la vie sociale (aides diverses afin d'acquérir l'autonomie nécessaire), la formation (orientation vers des formations qui permettront de répondre de façon plus efficace aux nécessités du marché du travail), et l'aide à la recherche d'emploi ou la mise en emploi direct (au travers de contrats spécifiques). Pour conduire les jeunes vers l'emploi, les conseillers en insertion professionnelle ne se contentent pas de leur présenter des offres. Ils s’attachent aussi à leur apprendre à maîtriser les codes sociaux, à développer leurs atouts, à valoriser leurs compétences, les accompagnent et les préparent, par exemple avec des simulations d'entretien d'embauche. Souvent et au besoin, il peuvent aussi les aider dans l’obtention d’un logement, en les informant et en leur donnant accès à leurs propres droits. Depuis un peu plus d'un an, un psychologue intervient 3 demijournées par semaine à la Mission locale ; servant à la fois de relais pour les conseillers et de point d'ancrage pour certains jeunes qui peuvent évoquer avec lui des problématiques personnelles particulières. Plus ancien, l'atelier multimédia a été mis en place pour réduire la fracture numérique qui frappe certains. Une diététicienne intervient également régulièrement autour d'un votre Département # 25 # petit-déjeuner pour sensibiliser les jeunes sur la nécessité de bien manger et également sur l'intérêt de l'activité physique. Enfin, la Mission locale propose la Garantie jeunes à ceux qui, en situation de précarité, ne sont ni en emploi, ni en formation, ni en étude. Cet accompagnement se fait sur 12 mois avec comme objectif l'accès à l'emploi ou à la formation et est assorti d'une aide financière. C’est donc un accompagnement global qui est apporté par la Mission locale et qui se décline selon les cas et les besoins des jeunes. Un service à la carte qui n'en laisse aucun sur le bord de la route. Renseignements  : www.missionlocale82.org N°unique  : 05 31 78 00 00 point de vue MissionLocale82 Chaque année, le Conseil départemental octroie une subvention de plus de 220 000 € à la Mission locale. Objectif  : donner leur chance à tous les jeunes, quel que soit leur parcours, et leur permettre de s’insérer dans et par l’emploi. Pour cela, il est notamment nécessaire de les informer sur leurs droits tout en se montrant très clair sur leurs devoirs. C’est ce à quoi s’emploie la Mission locale au quotidien. colette jalaise 7 ème Vice-Présidente du Conseil départemental Vice-Présidente déléguée à la Mission locale
les sapeurs-pompiers forment la jeunesse ! Les sapeurs-pompiers professionnels comme volontaires œuvrent auprès des jeunes Tarn-et-Garonnais afin de les sensibiliser à la sécurité civile. les jeunes sapeurs-pompiers Placée sous la responsabilité du Service départemental d'incendie et de secours et dispensée par l'Union départementale des sapeurs-pompiers, une formation de quatre années est proposée aux adolescents de 13 à 18 ans avec possibilité d'intégration en fin du cursus dans les centres de secours de proximité. Les jeunes sapeurs-pompiers sont alors initiés aux différentes techniques et aux bases du métier. Deux tiers d'entre eux vont au bout de la 4 ème année, décrochent leur brevet et deviennent sapeur-pompier volontaire. point de vue 11 minutes... c’est le délai moyen d’intervention d’un véhicule de secours et d'assistance aux victimes (VSAV) en France. 11 minutes... c’est aussi le temps pour mettre en œuvre des gestes qui sauvent dans l’attente de l’arrivée des secours ! Les jeunes sapeurs-pompiers volontaires et les cadets de la Sécurité Civile représentent un socle essentiel pour l’apprentissage de ces gestes, car on sait, par expérience, qu’ils entrainent souvent, dans cette démarche de formation, leurs parents. Les attentats terroristes de Montauban et de Toulouse en 2012 et de Paris en 2015 sont là pour nous rappeler que l’apprentissage de ces gestes doit représenter une démarche citoyenne pour sauver des vies. Les sapeurs-pompiers professionnels et volontaires, en plus de leur mission, participent à cette formation. Le Conseil départemental et les communes du Tarn-et-Garonne contribuent financièrement au fonctionnement du SDIS 82. La ville de Montauban, chef-lieu du département, devrait être "leader" dans le domaine du développement et du renforcement du volontariat des sapeurs-pompiers. à savoir... pierre mardegan 2 ème Vice-Président du Conseil départemental 1er Vice-Président du Conseil d'administration du SDIS personnes âgées  : les aides de l'assurance maladie Les personnes âgées disposant de faibles ressources peuvent bénéficier d'aides pour les aider au niveau de leurs dépenses de santé. Deux dispositifs sont à leur disposition  : la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et l'aide au paiement d'une complémentaire santé (ACS). la CMU-C est une protection complémentaire entièrement gratuite qui permet de prendre en charge à 100% les soins des bénéficiaires, sans avance de frais, y compris la part non remboursée de la sécurité sociale et le forfait journalier hospitalier. Son attribution est fonction du revenu fiscal de référence du foyer  : 8 951 € maximum pour 1 personne seule ou 13 426 € pour un couple. Pour en savoir plus sur les conditions à remplir ou sur le dossier de demande, rendez-vous sur le site de l'assurance maladie  : ameli.fr 177 jeunes sapeurs-pompiers accueillis en formation en 2017/18 sur 11 pôles et à l'école des Apprentis d'Auteuil à Durfort-Lacapelette. les cadets de la sécurité civile Ce dispositif s'adresse aux collégiens de 5 ème et de 4 ème. Il s'agit d'une démarche qui doit être volontaire réciproquement de la part de l'encadrement du collège et des jeunes s'inscrivant à cette formation. Un programme de 15 séances de 1h30 chacune permet de découvrir les activités de la sécurité civile et d'aboutir au niveau 1 Prévention et secours civiques (PSC1). Les cadettes et les cadets de la sécurité civile sont ainsi sensibilisés aux comportements de prévention. Cette année, deux établissements sont concernés par cette formation, le collège Azaña à Montauban et le collège Darasse à Caussade. C'est d'ailleurs dans ce dernier que cette formation a démontré récemment tout son intérêt lorsqu'un cadet est intervenu auprès d'un de ses camarades à la cantine pour, tout simplement, lui sauver la vie ! des gestes qui sauvent Un partenariat est établi entre l'Union départementale des sapeurs-pompiers et les collèges du département pour la formation des élèves de 3 ème au PSC1. Cette formation aboutit à la délivrance d'un diplôme qui sanctionne la capacité à prodiguer les gestes de premiers secours et à avoir les bons réflexes qui peuvent parfois sauver des vies. En 2018, 1000 collégiens du département ont bénéficié de ce dispositif. les personnes dont les ressources sont légèrement supérieures au plafond de la CMU-C peuvent bénéficier d'une aide au financement de leur couverture maladie complémentaire. L'aide est accordée à chaque membre du foyer et son montant varie en fonction de l'âge du bénéficiaire. Elle est de 550 € pour les plus de 60 ans. Pour connaître le fonctionnement de l'ACS, savoir si vous pouvez en bénéficier et constituer le dossier de demande, rendezvous également sur le site  : ameli.fr # 26 # Tarn-et-Garonne



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :