[82] Tarn-et-Garonne mag n°96 avr/mai/jun 2019
[82] Tarn-et-Garonne mag n°96 avr/mai/jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°96 de avr/mai/jun 2019

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Conseil Général deTarn-et-Garonne

  • Format : (190 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 6 Mo

  • Dans ce numéro : enfance et jeunesse, notre priorité !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Le Service d'accueil des mineurs et jeunes majeurs (SAMM) Destiné aux mineurs à partir de 6 ans, le SAMM accueille une majorité de pré-ados et d'adolescents faisant l'objet de mesures judiciaires ou administratives. Pendant leur séjour, d'une durée moyenne de 3 mois, ces jeunes sont accompagnés et évalués par une équipe pluridisciplinaire composée de maîtresses de maison, de veilleurs, de psychologues et d'éducateurs chargés de proposer une orientation. Deux assistants familiaux sont liés à ce service, permettant des accueils relais avec le SAMM et le SHPE si nécessaire. Le service propose aussi deux appartements, en semi-autonomie, pour des jeunes majeurs de moins de 21 ans qui ont un projet de réinsertion ou d'insertion sociale et/ou professionnelle. services sans hébergement Le Service d'accompagnement à la famille (SAF) Service destiné aux familles des jeunes mineurs et majeurs accueillis sur le SAMM, il maintient et optimise le lien parent/enfant en proposant un accueil et un accompagnement psycho-éducatif familial. Le Service espace visite Service permettant d'organiser dans un lieu neutre des visites entre parents et enfants ne pouvant pas avoir lieu à domicile, pour des enfants accueillis au CDEF ou adressés par l'ASE. Ces visites se déroulent en présence d'un tiers, éducateur ou psychologue. Le Service accueil écoute et orientation (SAEO) Permanence physique et téléphonique journalière permettant de répondre aux sollicitations de familles extérieures et des partenaires, il apporte une écoute et une orientation adaptées aux situations et permet d’anticiper ou poursuivre des accompagnements de plus longues durées. La prestation « financement nuit d'hôtel » Prestation proposant un accueil ponctuel (limité à une ou deux nuits) à des personnes (femmes enceintes, mère ou père avec enfant(s), jeunes parents, jeunes majeurs) confrontées à une situation d’urgence (mise à l’abri) mais ne nécessitant pas forcément un hébergement en centre d’accueil. L’accompagnement proposé est lié à l’élaboration d’un projet individualisé/personnalisé avec la personne accueillie, selon ses attentes et ses différents besoins. Les services du CDEF répondent à un besoin fort de la population, se traduisant par un taux d'occupation des structures d'accueil très important. Les professionnels du CDEF restent bienveillants et à l’écoute des personnes qu’ils accueillent, afin d’optimiser la qualité de leur prise en charge. votre Département # 15 # mineurs non accompagnés un devoir de protection et de prise en charge Depuis quelques années, le nombre de Mineurs non accompagnés (MNA) est en forte et constante augmentation en Tarn-et-Garonne comme dans tous les départements. Un défi relevé au quotidien par les services départementaux de la protection de l’enfance. Un MNA est un mineur étranger, privé de façon temporaire ou définitive de la protection de sa famille. Cette définition s'applique aux enfants et adolescents qui quittent leur pays et qui se retrouvent en France, seuls, et le plus souvent sans ressource. Si ce phénomène n’est pas nouveau, le nombre de jeunes concernés s’est considérablement accru dans la période récente. Aujourd'hui, même si un protocole conclu en 2013 entre l’état et l’Assemblée des départements de France et une circulaire de janvier 2016 clarifient et renforcent le rôle de l’état en matière d’évaluation de la minorité et de l’isolement ainsi que de la prise en charge (scolarisation, formation professionnelle, bilan de santé...), ce sont bien les départements qui sont principalement responsables de cette mission. et, plus précisément, ce sont les services de l'ASe qui assurent toutes les formalités d'accueil et de suivi de ces jeunes. en Tarn-et-Garonne, les MNA s’adressent au Pôle des solidarités humaines de Montauban pour débuter l'accueil provisoire d’urgence de cinq jours, durant lequel ils sont mis à l’abri et leur situation est évaluée. L'évaluation permet d’établir si les critères de minorité et d’isolement sont remplis, auquel cas le jeune est confié par la justice à l’ASe. à partir de là, il bénéficie du même accompagnement que celui offert à tous les enfants placés.
point de vue enfance et famille  : une stratégie à la hauteur des enjeux Notre département connait la plus forte croissance démographique de la région, après la métropole toulousaine. Il s’agit d’une population jeune, victime des aléas classiques de notre société  : séparation, chômage, précarité. De fait, on note également une multiplication du nombre de familles monoparentales. Ces caractéristiques conduisent à une sollicitation croissante des compétences du Conseil départemental. Cette démographie galopante nous conduit également à prévoir les besoins futurs, et à adapter les réponses faites aux familles. C’est ainsi que nous avons proposé un nouveau schéma départemental enfance/famille, adopté par le Conseil départemental courant 2018. Quelques priorités sont ressorties dans l’élaboration de ce schéma  : la consolidation des missions de la protection maternelle et infantile, pivot important dans la prévention auprès des petits et des femmes enceintes, l’amélioration des liens entre les agents de terrain du Département et les établissements sociaux et médicosociaux, le rapprochement avec le soin et notamment l’accompagnement pédopsychiatrique, la reconsidération des actions éducatives en milieu ouvert, la performance en matière de prévention et de placement, l’optimisation de l’accueil départemental d’urgence et de la prise en charge des mineurs non accompagnés avec les partenaires concernés. Ce schéma trace notre feuille de route pour les 5 ans à venir. Un diagnostic approfondi a été réalisé en totale collaboration avec les différents intervenants, à partir de quoi notre stratégie a été définie pour faire face maintenant et plus tard à cet enjeu important qu’est la prise en charge des familles et des enfants afin que chacun puisse s’épanouir pour le mieux dans ce beau département. maryse baulu conseillère départementale présidente de la commission d'étude solidarité, santé, action sociale, handicap et logement assistant familial le cœur et les bras ouverts Il arrive parfois, pour diverses raisons, qu'un enfant soit séparé de sa famille. Dans ce cas-là, l'enfant est « placé » soit dans un établissement adapté soit chez un assistant familial agréé. L'assistant familial forme avec les personnes résidant à son domicile une famille d'accueil ; il accueille chez lui, à temps complet ou en séquentiel, un ou plusieurs enfants qui lui sont confiés de façon temporaire par les services sociaux. Pour en savoir plus sur le métier d'assistant familial... rencontre avec l'une d'entre elles. Lorsque Caroline Amat nous accueille chez elle, elle est en compagnie de Marie, une petite fille de 4 ans comme toutes les autres, sauf que Caroline, chez qui elle vit de façon permanente, n'est pas sa maman. En effet, peu après sa naissance, un juge a décidé qu'il était préférable pour elle d'être confiée à l'Aide sociale à l'enfance (ASE). Marie a été placée chez Caroline, une des assistantes familiales agréées du département. à les voir toutes les deux, à vivre ensemble depuis quasiment la naissance de Marie, on se pose la question de la nature des liens qui les unissent. Caroline a accepté de répondre en précisant que chaque cas était différent  : « Lorsqu'on accueille un enfant il faut bien sûr être capable de lui donner de l'affection mais il faut aussi, c'est absolument nécessaire, être capable de garder une certaine distance. Je ne suis pas la mère des enfants que j'accueille, je le sais et ils le savent. Personne ne doit l'oublier parce qu'à un moment donné ils vont partir et, dans le meilleur des cas, retourner auprès de leurs vrais parents. Alors forcément que l'on s'attache et que la séparation peut être un déchirement. » # 16 # Tarn-et-Garonne



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :