[82] Tarn-et-Garonne mag n°95 jan/fév/mar 2019
[82] Tarn-et-Garonne mag n°95 jan/fév/mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°95 de jan/fév/mar 2019

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Conseil Général deTarn-et-Garonne

  • Format : (190 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'avenir se prépare aujourd'hui.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
MISSION SERVICE AU PUBLIC ET LUTTE CONTRE LE DÉSERT MÉDICAL Favoriser un accès aux services pour tous et partout, adaptés aux modes de vie, aux usages et aux pratiques de chacun, tel est l’objectif du Schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité des services au public (SDAASP) proposé par le Conseil départemental du Tarn-et-Garonne et l’État pour la période 2018/2023. Dans cette démarche, trois axes prioritaires ont été définis  : développer les services à la population à travers les Maisons de Services au Public (MSAP) ; faciliter l’installation des professionnels de santé en vue d’améliorer la couverture d’accès aux soins ; favoriser le développement et les usages du numérique. Particulièrement préoccupés par la raréfaction des médecins en zone rurale, le Conseil départemental et l'État veulent, au travers de ce schéma, faciliter l’installation de nouveaux médecins dans le département, afin d'assurer la pérennité de l'accès aux soins pour aujourd'hui et pour demain. Plusieurs actions sont prévues afin d'accroître l'attractivité du département auprès des stagiaires en médecine générale et des jeunes médecins remplaçants  : création d’une « mission accueil » au Conseil départemental qui pourra les accompagner dans leur recherche de logement et leur intégration dans la vie tarn-et-garonnaise, lancement d’un appel à projets auprès des collectivités locales afin de créer deux internats ruraux qui permettront de leur offrir des logements collectifs, promotion et valorisation du département auprès des internes et des étudiants en médecine en lien avec les services de l'Agence de développement touristique. votre Département # 23 # parole d'élue DE NOUVEAUX MOYENS POUR SORTIR DU RSA Marie-José MAURIÈGE 1 ère Vice-Présidente du Conseil départemental La lutte contre la désertification médicale, la fracture numérique et l’accès aux services publics sont des enjeux pour lesquels les attentes des populations vivant en milieu rural ou dans les petites villes sont très fortes. Avec le schéma départemental d’accessibilité des services au public, le Département de Tarn-et-Garonne et ses partenaires s’attaquent de front à ces sujets pour que toute personne, où qu’elle vive sur le territoire Tarn-et-Garonnais, puisse bénéficier près de chez elle des services essentiels. On dénombre environ 6 000 bénéficiaires du RSA en Tarn-et-Garonne. Entre 2016 et 2018, grâce au Plan Emploi Insertion, 650 d'entre eux ont pu bénéficier d'un contrat aidé et retrouver un emploi. Les agents départementaux pour l'Emploi du Conseil départemental ont créé un réseau d'employeurs potentiels qui leur envoient directement des offres d'emploi. L'idée est donc, grâce à l'acquisition d'un logiciel dédié, de mettre en relation ces offres d'emplois et les bénéficiaires du RSA disposant des compétences et de l'expérience requise pour postuler. Cette nouvelle organisation va se mettre en place au cours du premier semestre 2019 avec un objectif précis  : trouver un emploi à un maximum de bénéficiares. parole d'élue Véronique Riols 6 ème Vice-Présidente du Conseil départemental Les générations changent et les attentes aussi. Les futurs médecins sont plus que jamais attachés à leur vie de famille et ne veulent plus travailler seuls mais dans un cadre favorisant l’échange. Alors c’est à nous de leur démontrer que notre territoire est attractif pour eux et pour leur famille.
PERSONNES ÂGÉES, ADULTES HANDICAPÉS, ENFANCE-FAMILLE 3 PLANS D'ACTIONS Des politiques fortes pour répondre aux besoins et aux situations actuelles. Le schéma départemental gérontologique repose sur plusieurs axes  : l'adéquation de l'offre aux besoins ; la place des unités de soins longue durée ; la prise en charge ; l'offre d'habitat intermédiaire ; la coordination des services intervenant à domicile ; la prévention de la perte d'autonomie. Les priorités du schéma adultes handicapés sont les suivantes  : adéquation de l'offre aux besoins pour l'accueil en établissement ; alternative à l'hébergement en institution ; développement des actions de prévention/socialisation ; optimisation du suivi des orientations et des parcours adultes handicapés. Plusieurs axes stratégiques définis pour le schéma enfance-famille  : consolidation des missions exercées par la protection maternelle infantile ; renforcement des liens entre les équipes de terrain du Conseil départemental, les établissements sociaux et médico-sociaux, le soin et l'accompagnement pédopsychiatrique ; reconsidération des actions éducatives en milieu ouvert ; adéquation de l'offre et de la demande concernant la prévention et le placement ; optimisation de l'accueil départemental d'urgence ; optimisation de la prise en charge des mineurs non accompagnés avec les partenaires concernés. François de La Serre SARL 670 M 2 UN NOUVEAU CENTRE DÉPARTEMENTAL DE L'ENFANCE ET DE LA FAMILLE Le CDEF est un établissement social qui participe à l'accomplissement des missions d'aide sociale à l'enfance (ASE) du Département. Ses services de protection de l'enfance et de la famille, ainsi que de prévention, interviennent au travers de l'accueil d'un public comprenant des jeunes confiés à l'ASE, des jeunes majeurs, des familles ou des femmes enceintes à qui il peut être proposé un hébergement et/ou des accompagnements psychoéducatifs pluridisciplinaires. Le nouvel établissement permettra de regrouper les services « espace visite », « hébergement parents-enfants » et « accompagnement à la famille ». Le lieu d'hébergement des mineurs, le foyer, étant conservé. Le début des travaux est prévu pour mars 2019 pour une durée de 16 mois. C'est une opération d'un montant global de 2,3 M € . CENTRE UNIVERSITAIRE PRIORITÉ  : L'AVENIR DES JEUNES ! Un investissement de 13 M € d’ici 2020, par le Département, la Région, l'État et l'Union Européenne, sera consacré à la restructuration du centre universitaire à Montauban afin que le site puisse accueillir de nouvelles formations et de nouveaux effectifs comme les étudiants de l’Institut de formation des soins infirmiers (IFSI), de l'Institut de formation des aides soignants (IFAS) ainsi que ceux de l'université Jean Jaurès. Au total, ce sont près de 1 300 jeunes qui suivront des enseignements sur le campus. # 24 # Tarn-et-Garonne



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :