[82] Tarn-et-Garonne mag n°95 jan/fév/mar 2019
[82] Tarn-et-Garonne mag n°95 jan/fév/mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°95 de jan/fév/mar 2019

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Conseil Général deTarn-et-Garonne

  • Format : (190 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'avenir se prépare aujourd'hui.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
héritée ; fin 2014, la dette s'établissait à 208,3 M € , ce qui plaçait le Tarn-et-Garonne à la 9 ème place des départements les plus endettés de France en euros par habitant ; la taxe foncière votée au budget primitif de 2015 s'établissait à 28,93%, la 5 ème la plus importante de France. La prise de conscience de cette situation a été rapide et a entraîné un train de mesures significatives d'un changement de cap, à la fois dans le fonctionnement interne de l'institution et dans les politiques engagées. Ainsi, par exemple, le parc de véhicules du Conseil départemental a été considérablement réduit et rentabilisé ; un nouveau système d'attribution des véhicules pour besoin de service permet de les utiliser plus et mieux. Quant aux véhicules des élus, ils ont été purement et simplement supprimés. De même, les dépenses de cabinet et de relations publiques (incluant notamment les réceptions et les fêtes) ont été divisées par 2 entre 2015 et 2017. Il a également été décidé de procéder à des achats plutôt qu'à de la location pour le matériel informatique et pour les véhicules du Conseil départemental ; cela permet de récupérer la TVA et donc de faire une économie de 20% sur les montants. Dans un autre domaine, le non remplacement systématique des agents qui partent à la retraite entraîne naturellement un tassement des effectifs et donc un ralentissement de l'évolution de la masse salariale. De plus, quatre des six jours de « congés exceptionnels » accordés par le passé ont été supprimés, conformément aux recommandations de la Chambre Régionale des Comptes, pour l'ensemble des agents et les différents régimes de temps de travail ont été réaménagés et simplifiés. DE 2015 À 2018 la dette nette du Département a baissé de 4,6 M € votre Département # 11 # parole d'élu Gérard HÉBRARD 4 ème Vice-Président du Conseil départemental Président de la commission d'étude finances Dès notre arrivée début 2015 nous avons fait réaliser un audit financier rétrospectif et prospectif, état des lieux indispensable aux prises de décisions et qui a mis en avant la nécessité d'un assainissement des finances par une maîtrise plus rigoureuse des dépenses de fonctionnement comme d'investissements et la gestion de notre dette. Nous avons donc renégocié les emprunts et commencé à désendetter fortement notre collectivité afin de pouvoir dégager des marges de manœuvre. Cela nous a permis de conserver une politique d'investissement ambitieuse. Pour éviter des fraudes, les contrôles auprès des bénéficiaires du RSA ont été renforcés. Plusieurs projets immobiliers initiés par le passé, au coût jugé excessif, et dont le financement n'avait pas été prévu ont été étudiés de nouveau sous l'angle de la nécessité et de l'efficacité afin de rentrer dans des budgets plus conformes aux nouvelles exigences. Tous ces éléments ont déjà permis d'accomplir des progrès importants au niveau de la dette ; son encours net a baissé de 4,6 M € de 2015 à fin 2018. Sans parler d'exploit, il s'agit-là d'un résultat encourageant, fruit d'une gestion rigoureuse qui confirme le bien-fondé des actions menées et des politiques entreprises. 2 MARQUEURS BUDGÉTAIRES FORTS 0% d’augmentation d’impôt Sortie des emprunts « toxiques » contractés par le passé représentant un encours de 47 M €
L'INTERVIEW DU PRÉSIDENT CHRISTIAN ASTRUC LES YEUX DANS LES YEUX Élu à la Présidence du Conseil départemental en avril 2015, Christian Astruc est entré dans la seconde partie de son mandat. Avec le groupe « Mobilisés pour le Tarn-et-Garonne » il conduit la politique du Département avec la même détermination et le même engagement qu'il mettait dans ses précédentes fonctions et dans sa vie professionnelle d'agriculteur. C'est guidé par les valeurs essentielles que sont l'honnêteté, la responsabilité, l'équité ou la solidarité, qu'il accomplit sa mission à la tête du Département. Après trois années de présidence, Christian Astruc se confie. ela fait un peu plus de trois ans que vous avez été élu président du Conseil départemental. Comment se porte la collectivité dont vous avez la charge ? Christian Astruc  : « Lorsque nous sommes arrivés aux affaires, compte tenu de l'importance de la dette, du taux de fiscalité très élevé et des projets non financés, la situation était préoccupante. Aujourd'hui, après trois ans d'efforts, nous avons réussi à réduire la dette de 4,6 millions d'euros, nous respectons le programme d'investissement que nous nous sommes fixé, dont les éléments majeurs voient déjà le jour, comme la construction du collège de Verdun-sur-Garonne, du gymnase du collège Azaña, les travaux dans les Maisons des Solidarités, le programme de voirie, le soutien aux collectivités... et tout cela sans augmenter les impôts, ce qui est notre objectif jusqu'à la fin du mandat. Pour parvenir à réaliser cela, en plus d'une gestion rigoureuse, nous avons fait des économies sur notre budget de fonctionnement, tout en accomplissant dans les meilleures conditions toutes les missions qui sont les nôtres. En conséquence, je considère que le Conseil départemental se porte mieux aujourd'hui qu'il y a trois ans. » # 12 # Tarn-et-Garonne



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :