[82] Tarn-et-Garonne mag n°94 oct/nov/déc 2018
[82] Tarn-et-Garonne mag n°94 oct/nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°94 de oct/nov/déc 2018

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Conseil Général deTarn-et-Garonne

  • Format : (190 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'été de tous les plaisirs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Un protocole d'action pour les mineurs migrants En vertu du code de l'action sociale et des familles, les départements sont responsables de la prise en charge des mineurs privés (temporairement ou définitivement) de la protection de leur famille, et ce, quelle que soit leur nationalité ou leur origine. Depuis quelques mois, ce problème est devenu extrêmement sensible avec l'arrivée sur notre territoire d'un grand nombre de migrants, et parmi eux de beaucoup d'enfants, ce que l'on a désormais coutume d'appeler les mineurs non accompagnés (MNA). L'évaluation et la prise en charge de ces mineurs incombent donc aux départements, mais avec une solidarité nécessaire et indispensable de l'état et de ses services, tant au niveau financier qu'au niveau logistique. C'est pourquoi, le Département de Tarn-et-Garonne vient d'établir un protocole avec les différents services et institutions concernés par la problématique de ces mineurs (préfecture, centre hospitalier, autorités judiciaires, éducation nationale, protection judiciaire de la jeunesse, caisse primaire d'assurance maladie) pour définir les champs d'intervention de chacun, l'organisation et l'articulation de ces interventions. Ensemble, ils ont rédigé un document qui se veut exhaustif sur les procédures à mettre en œuvre selon les situations et par quel organisme ou quel service elles doivent être déclenchées. Ce protocole permet de clarifier les choses et de définir clairement les responsabilités de chacun. Ainsi, la prise en charge des mineurs non accompagnés ne pourra en être que meilleure, à la fois plus humaine, plus juste et plus responsable. Elle garantira les droits élémentaires de ces enfants isolés mais elle est également de nature à rassurer la population sur un sujet qui fait parfois les gros titres des journaux et qui nourrit un certain nombre de fantasmes. le Département Signature du pacte financier avec l'état Un engagement cohérent C'est en avril que le Président Astruc s'est rendu à Matignon pour y signer l'un des premiers pactes financiers proposés par le gouvernement aux 319 collectivités françaises les plus importantes. Ce pacte est un engagement pour le Département à ne pas augmenter de plus de 1,2% ses dépenses de fonctionnement annuelles. En retour, si l'engagement est tenu, l'état maintiendra le niveau de ses dotations. Mais, si l'engagement n'est pas respecté, il y aura une sanction financière. Et cette sanction sera encore plus sévère Bruniquel Autour de la grotte, les projets se profilent Fin mai, le comité de pilotage chargé de la valorisation de la grotte de Bruniquel, co-présidé par le Président Astruc et le secrétaire général de la préfecture Emmanuel Moulard, s'est réuni à l'hôtel du Département. Cette réunion était consacrée en particulier à la présentation des trois scenarii élaborés par le bureau d'études Médiéval pour la valorisation de la grotte. Trois propositions qui diffèrent par leur ampleur, par l'investissement qu'elles impliquent et par les retombées qu'elles pourraient générer. Ces propositions vont maintenant être étudiées sereinement avant de prendre les décisions qui impliqueront l'avenir de la grotte de Bruniquel pour de nombreuses années. Cette réunion a également permis de définir l'identité visuelle autour de laquelle se déclinera désormais # 5 # pour les collectivités n'ayant pas contractualisé avec l'état. La majorité départementale consciente de la nécessité de maîtriser les dépenses, s'était également fixée ce plafond de 1,2% d'augmentation dès son arrivée aux affaires. C'est donc en toute cohérence que le Président Astruc a pu parapher le document qui engage la collectivité pour les trois prochaines années. Un engagement qui ne peut avoir que des avantages pour les finances du Département avec la maîtrise des dépenses qui entraîne l'assurance de conserver les dotations actuelles. la communication qui sera faite pour la grotte et qui s'appuiera sur l'idée du « mystère Néandertal ». Enfin, les membres du CoPil ont pu découvrir une présentation de la restitution 3D de la grotte qui a été effectuée par des membres de l'université de Saragosse sous l'égide de la direction régionale des affaires culturelles (DRAC). Une restitution 3D qui permet de s'immerger virtuellement dans cette grotte à laquelle le grand public ne pourra avoir accès que de cette manière ou par l'intermédiaire d'une réplique.
TARN-ET-GARONNE Tourisme L'été de toutes les envies La vélo route des Gorges de l'Aveyron  : un patrimoine préservé et des paysages spectaculaires La vélo route de la Vallée et des Gorges de l'Aveyron est un itinéraire porté par le Département de Tarn-et-Garonne qui permet de découvrir une partie de notre territoire en vélo. Cet itinéraire routier de qualité, à la signalétique dédiée, est destiné aux cyclotouristes confirmés. Les dénivelés sont parfois importants, mais les panoramas et les découvertes valent bien un peu de sueur... Sur près de 80 km de Montauban à Laguépie, on peut ainsi visiter les Gorges de l’Aveyron et continuer jusqu’aux portes du Rouergue et de l’Albigeois. Les cyclotouristes peuvent faire halte à Négrepelisse, qui réhabilite son important patrimoine médiéval. Les plus curieux peuvent visiter le centre d’art et de design « La Cuisine » installé dans l’ancien château. Ensuite, les belles étapes s’égrènent comme un chapelet d’histoire  : Bruniquel et ses châteaux perchés sur un éperon rocheux dominant les vallées de l’Aveyron et de la Vère ; Saint- Antonin-Noble-Val, au point de rencontre des anciennes provinces # 6 # du Rouergue, du Quercy et de l’Albigeois. À Varen, le prieuré et le doyenné ainsi que l’étonnante gare de Lexos, totalement disproportionnée par rapport au hameau tout proche. Ce monument de l’architecture ferroviaire du XIXe siècle est le témoin du passé industriel et minier de cette région. Puis, dernière ligne droite jusqu’à Laguépie pour une baignade estivale en eaux vives bien méritée sur la plage du Viaur, lieu unique et privilégié sur la rivière sauvage du Viaur. le Département ADT 82



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :