[82] Tarn-et-Garonne mag n°94 oct/nov/déc 2018
[82] Tarn-et-Garonne mag n°94 oct/nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°94 de oct/nov/déc 2018

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Conseil Général deTarn-et-Garonne

  • Format : (190 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'été de tous les plaisirs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
TARN-ET-GARONNE groupes d'élus Le Conseil départemental de Tarn-et-Garonne, dans le cadre de la loi sur la démocratie de proximité, donne la parole aux différents groupes de l’Assemblée départementale. Ces groupes politiques s’expriment librement. Les textes n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs (art. 68 du règlement intérieur). Comme les orientations le laissaient craindre, le budget 2018 est marqué par un recours à l’emprunt de 13 M € et la reprise de programmes adoptés par l’ancienne majorité et non mis en œuvre. Le recyclage de crédits anciens, devenu habituel avec plus de 35 M € de crédits de report, donne l’illusion d’une marche en avant, alors même que les investissements réalisés s’effondrent  : 23,4 M € en 2014, 18,3 M € en 2017 quand, dans le même temps, la dette augmente  : 207,6 M € au B.P. 2016 - 210,4 M € au B.P. 2018  : on emprunte au-delà des besoins réels pour ne lancer que peu d’investissements. C’est la raison pour laquelle nous avons voté contre ce projet de budget en exprimant notre désaccord sur le manque d’ambition par rapport aux travaux des archives, des collèges, à une dotation de fonctionnement à ces établissements qui stagne au niveau de 2016 alors même que croît le nombre d’élèves. Si le taux du foncier non bâti reste au niveau de 2012, il est dommageable de geler les suppléments de recettes générés par les droits de mutation alors que des besoins restent à satisfaire. Il est urgent que les investissements reprennent dans ce département et que la gestion des projets et du personnel ne soit pas la seule variable d’ajustements. Groupe des Radicaux Républicains et Apparentés Jean-Michel Baylet, Jean-Luc Deprince, José Gonzalez, Christiane Le Corre, Marie-Claude Nègre, Denis Roger, Michel Weill. le Département # 27 # Mises au point Sur l’Aide Personnalisée à l’Autonomie (APA) à laquelle peuvent prétendre les personnes âgées dépendantes pour continuer à vivre plus facilement à leur domicile (ou en maison de retraite). Il s’agit d’une compétence obligatoire du département. Un bilan de l’observatoire national du domicile place le Tarn-et- Garonne au 79 ème rang des départements pour la politique du « bien vieillir à domicile » (Haute-Garonne 4 ème, Gers 28 ème...). Ainsi le montant de l’heure APA, versé aux bénéficiaires, se situe entre 17,50 et 18,50 euros (moyenne française 19,33 euros) ; le reste à charge pour la personne âgée allocataire varie de 1,50 et 3 euros de l’heure (le coût horaire d’une aide-ménagère étant en moyenne de 20,50 euros). Pourtant nous sommes un département où le revenu des retraités est beaucoup plus faible que la moyenne... Une réflexion est sans doute à mener. (source  : http://www.fedesap.org/index.php/publications-actualites/995- observatoire-national-du-domiciletarif-apa-etude-des-realitesdepartementales) Le personnel départemental  : parfois montré du doigt car couterait trop cher... que celui-ci se rassure entre 2017 et 2016 le budget consacré à sa rémunération n’a augmenté que de 0,34% (de 24,84% à 25,09% des dépenses de fonctionnement du budget départemental)... les chiffres sont têtus (source  : bilan social 2016 et 2017 du CD82). Groupe des Socialistes Catherine Bourdoncle-Larnaudie, Ghislain Descazeaux, Liliane Morvan, Dominique Sardeing-Rodriguez. Un engagement de tous les instants Depuis 3 ans, notre majorité, la seule dans tous les départements à ne se revendiquer d’aucune étiquette partisane, conduit les actions répondant aux besoins concrets des Tarn-et- Garonnais tout en maîtrisant les finances départementales. Nul doute que cette stratégie alliant efficacité et sobriété se révélera payante pour le Tarn-et-Garonne. Nous réalisons en effet les investissements nécessaires dans les compétences obligatoires du Département, comme la construction du collège de Verdun-sur-Garonne. Nous finançons un vaste programme de rénovation des casernes de pompiers et contribuons à la mise en place d'un dispositif innovant de plateforme unique de réception d'appels d'urgence. Nous déployons, à travers Tarn-et- Garonne numérique, le très haut débit dans les zones rurales. Nous saisissons les opportunités de développement qui se présentent, par exemple en valorisant la grotte de Bruniquel. Les aides aux investissements communaux et aux associations sont maintenues malgré le contexte budgétaire. Dans le même temps, la dette de la collectivité baisse tandis que la fiscalité n’a pas été augmentée. Aujourd’hui, nous souhaitons conférer une nouvelle dimension à notre démarche, en y associant plus étroitement tous les Tarn-et-Garonnais qui y adhèrent. C’est l’objet du mouvement citoyen local dénommé « Mobilisés pour le Tarn-et-Garonne » que nous avons fondé en mai dernier. Apolitique et participatif, ce rassemblement est ouvert à tous ceux qui souhaitent travailler ensemble à bâtir l’avenir de notre beau département (toutes les informations et adhésions sur la page facebook MobilisésTG et sur le site mobilisespourletarnetgaronne.fr). Groupe « Mobilisés pour le Tarn-et-Garonne » Christian Astruc, Maryse Baulu, Jérôme Beq, Jean-Claude Bertelli, Jean-Philippe Bésiers, Véronique Cabos, Véronique Colombié, Francine Debiais, Gérard Hébrard, Jean-Michel Henryot, Colette Jalaise, Pierre Mardegan, Marie-José Mauriège, Véronique Riols, Frédérique Turella- Bayol, Léopold Viguié.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :