[82] Tarn-et-Garonne mag n°93 jui/aoû/sep 2018
[82] Tarn-et-Garonne mag n°93 jui/aoû/sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°93 de jui/aoû/sep 2018

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Conseil Général deTarn-et-Garonne

  • Format : (190 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : la proximité du quotidien.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
TARN-ET-GARONNE Actualités Le Tarn-et-Garonne a désormais ses entrées auprès du Premier ministre édouard Philippe ; celui-ci a rencontré le Président Christian Astruc par deux fois en quelques semaines, et c'est loin d'être anecdotique. La première fois, c'était à Cahors en fin d'année 2017, lors de la conférence nationale des territoires au cours de laquelle il a évoqué sa politique en direction des collectivités territoriales. Au lendemain de celle-ci, Christian Astruc s'était exprimé et avait affiché quelques motifs de satisfaction  : « édouard Philippe nous a assuré qu'il n'y aura pas de nouveau big-bang territorial. Cela signifie, je l'espère, que les communes et les Départements vont conserver leurs compétences, et que les unes et les autres vont pouvoir rester l'échelon de proximité, à l'écoute des citoyens, dont les élus sont facilement accessibles. Je milite pour la réduction du flux et du stock des normes et pour l'arrêt des surtranspositions des directives européennes. Le Premier ministre nous a assuré que dans ces deux domaines nous allons vers la simplification. Et, concernant la couverture numérique dans tous les territoires, je me félicite de la promesse de rendre les engagements des opérateurs opposables ». Une satisfaction également en ce qui concerne les nouvelles propositions du gouvernement en matière de financement et de réduction des dépenses  : « Les élus locaux sont des gens responsables. Nous savons qu'il faut faire des économies, c'est à la fois une évidence et une question de cohérence. C'est pour celà que je suis beaucoup plus favorable à cette idée de pacte financier, limitant les augmentations de dépenses de fonctionnement à 1,2%, qu'à ces baisses de dotations qui avaient cours dans le précédent quinquennat. Dans le cadre de ce dispositif, nos dotations seront maintenues si nous respectons nos engagements. D'autant plus qu'on nous annonce que cet objectif de 1,2% sera modulable en fonction de la situation propre de chaque collectivité. Je relève un autre le Département # 7 # Christian Astruc, président du Conseil départemental et Pierre Mardegan, vice-président, en entretien avec édouard Philippe, Premier ministre. Des dossiers portés au plus haut niveau de l'état point positif, le Premier ministre semble nous avoir entendus concernant la très forte progression des allocations individuelles de solidarité. Ce problème sera certainement au cœur de prochaines discussions ». Une rencontre qui porte ses fruits Puis, plus récemment, au début du mois de février, c'est à Paris que les deux hommes se sont rencontrés, pour évoquer cette fois-ci des problématiques particulières au Tarn-et-Garonne. à ce moment-là, en plein cœur des manifestations agricoles liées à la réforme de la carte des zones défavorisées, Christian Astruc était parfaitement légitime pour évoquer ce sujet avec le Premier ministre. Un sujet que le Président du Conseil départemental connaissait très bien puisque l'assemblée départementale avait proposé une motion à ce propos dès le mois d'octobre 2016. On ne peut s'empêcher de penser que ses arguments et sa connaissance du dossier ont été entendus et compris par le chef du gouvernement puisque dès le lendemain une issue au conflit était trouvée avec la réintégration de 150 communes sur les 180 qui devaient être initialement rayées de la carte. Lors de ce rendez-vous, le Président Astruc a également évoqué un problème majeur pour notre département, celui de la ressource en eau ; il a affirmé sa volonté de mener à bien le projet territorial sur la vallée du Tescou, avec son collègue du Tarn, et donc de produire une retenue d'eau à Sivens capable d'assurer la pérennité de la ressource tant pour les habitants de la vallée que pour les agriculteurs. Enfin, bénéficiant de la présence de Pierre Mardegan lors de cette rencontre, c'est le projet de nouvel hôpital à Montauban qui a été présenté au Premier ministre. Celui-ci, conscient de l'absolue nécessité de moderniser l'offre de soins hospitalière en Tarn-et- Garonne, a proposé l'organisation rapide d'un rendez-vous avec la ministre de la santé Agnès Buzyn afin de faire avancer ce projet. De plus, il a assuré les deux élus tarnet-garonnais qu'il suivrait de près l'évolution du dossier.
TARN-ET-GARONNE Assemblée Un budget pour quoi faire ? Un projet territorial ambitieux et responsable social et Solidarité 170,8 M € Personnes âgées 42,4 M € Insertion sociale (RSA...) 40,8 M € Personnes handicapées 39 M € Famille et enfance 29,9 M € Prévention médico-sociale 3,5 M € éducation 19,1 M € Collèges 14,9 M € écoles 1,8 M € centre universitaire 1,1 M € Culture, Vie sociale, jeunesse, sports 10,2 M € sports 3,5 M € Médiathèque/Archives 3,2 M € activités artistiques 1,9 M € jeunesse et loisirs 0,7 M € Patrimoine 0,7 M € # 8 # sécurité pomPIERS 7,9 M € le Département



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :