[82] Tarn-et-Garonne mag n°92 jan/fév/mar 2018
[82] Tarn-et-Garonne mag n°92 jan/fév/mar 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°92 de jan/fév/mar 2018

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Conseil Général deTarn-et-Garonne

  • Format : (190 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : les projets se concrétisent.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Les Médiévales de Belleperche Le monde des marchands Du 14 au 17 septembre 2017, ce sont plus de 6 000 visiteurs qui ont embarqué pour le monde fascinant des marchands du Moyen Âge, malgré le temps maussade. Les premiers jours près de 1 500 écoliers du département ont participé aux 8 ateliers proposés. Marchands d'épices précieuses et marchands d'armes, techniques de calcul ou frappe de monnaie, voilà certains des savoirs transmis aux Assemblée générale des maires Toujours proche des élus de proximité C'est à Caussade que se déroulait cette année la traditionnelle assemblée générale des maires du Tarnet-Garonne. Accueillis par le maire de la commune Gérard Hébrard et Véronique Riols, conseillère départementale élue sur le canton Aveyron-Lère, ce sont près de 400 élus qui étaient présents dans la halle Bonnaïs. Francis Labruyère, président de l'association départementale des maires, Philippe Laurent, secrétaire général de l'association des maires de France (AMF), les parlementaires présents et le préfet se sont exprimés devant eux sur les sujets d'actualité. Tout comme le président du conseil départemental Christian Astruc qui a prononcé un discours toujours très attendu. Au cours de celui-ci, il a réaffirmé la volonté du Département de le Département # 7 # enfants par ces voyageurs venus des quatre coins du monde. Les visiteurs du week-end n'ont pas été en reste avec pas moins de 12 spectacles programmés chaque jour, musique nordique ou du sud, vols de rapaces ou encore combat à l'épée. Entre deux représentions ou deux ateliers, si la fatigue se faisait sentir, ils se sont rendus sous la tente berbère le temps d'une pause ludique autour d'un jeu de société, un thé bien chaud entre les mains, ou à la taverne pour un repas revigorant. Un rendez-vous apprécié soutenir les communes au travers des aides importantes qui leur sont accordées dans différents domaines. Il est revenu sur les efforts faits en matière de montée en débit et dans le déploiement à venir de la fibre pour faire du Tarn-et-Garonne un département à la pointe du numérique. Il a rappelé que l'ouverture du nouveau collège de Verdun-sur- Garonne était toujours prévue pour la rentrée 2019 alors que le gymnase du collège Azaña devrait être opérationnel dès la rentrée 2018. Le Président Astruc a terminé son intervention en déclarant  : « Je souhaite que nous puissions garder nos territoires dans ce qu'ils ont d'humain et, de ce point de vue, la proximité de la commune et du département ne peut qu'y contribuer grandement ». des petits comme des grands. L'abbaye de Belleperche vous donne dès à présent rendez-vous pour l'édition 2018 des Médiévales qui, comme chaque année, sera riche en échanges et émotions. Rendez-vous d'automne « Rendez-vous d'Automne » est une journée professionnelle d'échanges et d'informations organisée annuellement par la médiathèque départementale qui s'adresse aux bibliothécaires du département. Cette journée est l'occasion de remercier les efforts et le travail des personnes, salariées et bénévoles, qui œuvrent pour la diffusion de la lecture publique et de la culture sur le territoire. La 13 e édition de ce rendez-vous s'est déroulée sur la base de loisirs du Tarnet de la Garonne à Saint-Nicolas-de-la- Grave, avec, comme fil rouge de cette rencontre, le thème « bibliothèque et lien social », en droite ligne avec la mission Orsenna  : en effet, Françoise Nyssen, ministre de la culture et de la communication a confié à l'écrivain-académicien, une « campagne de mobilisation nationale auprès des collectivités territoriales pour les sensibiliser à la question des horaires et repenser les bibliothèques comme des lieux de cohésion sociale ». Mme Marie- José Mauriège, 1 ère vice-présidente du conseil départemental, a fait l'ouverture de cette rencontre, avec un discours très apprécié des quelques 70 personnes présentes. Très attachée à la culture en général et à la lecture en particulier, elle a notamment rappelé l'importance du livre dans la construction de l'enfant, citant l'exemple de Daniel Pennac, cancre à l'école devenu écrivain.
ZOOM TARN-ET-GARONNE Castelsarrasin-Moissac Un centre de secours plus proche, pluseicace L'équipement dont on avait besoin Il y a quelques jours, le 17 novembre dernier, c'est en grande pompe que le nouveau centre de secours de Castelsarrasin-Moissac a été officiellement inauguré. Une belle inauguration pour cette magnifique caserne qui est en activité depuis le 2 octobre. En effet, c'est à cette date que les sapeurs-pompiers de Castelsarrasin et de Moissac ont quitté leurs casernes respectives, anciennes et vétustes, pour investir le nouveau bâtiment de 1 124 m², installé sur un terrain d'un peu plus d'un hectare, juste derrière les locaux de la communauté de communes « Terres de confluences ». Une caserne moderne et fonctionnelle, adaptée aux besoins d'aujourd'hui et évolutive, qui accueille 132 sapeurs-pompiers (117 volontaires, 15 professionnels et 1 personnel administratif et technique spécialisé, dont 24 femmes) et qui va répondre aux besoins d'une population d'environ 40 000 habitants répartis sur 20 communes. La zone d'activité n'évolue pas (elle correspond aujourd'hui à environ 2 400 interventions à l'année, sans doute 2 500 dans un futur proche) mais la réactivité sera désormais meilleure. En effet, l'un des grands changements dans ce centre de secours est désormais la présence de gardes postées, c'est-à-dire que des sapeurs-pompiers sont en permanence à la caserne et prêts à partir dans la minute. Cela entraîne un gain de temps et donc une amélioration de la qualité opérationnelle, mais aussi une diminution du risque routier pour les pompiers qui devaient antérieurement se rendre à leur caserne avant de partir en intervention. Un autre changement inhérent à ce nouveau centre est la mixité entre sapeurs-pompiers professionnels et volontaires. Une cohabitation qui se passe parfaitement bien et qui sera source d'enrichissement pour les uns comme pour les autres. Les bons outils font les bons ouvriers En ce qui concerne la caserne proprement dite, il faut signaler qu'elle comprend 9 chambres pour sapeurs-pompiers de garde, avec des espaces hommes et femmes séparés, une cuisine, un espace restauration, un foyer, une grande salle de formation et même une # 8 # salle de musculation, qui pourrait, le cas échéant, être affectée à d'autres usages si le besoin s'en faisait sentir. À l'extérieur, les sapeurs-pompiers disposent d'une tour d'entraînement, d'une aire de désincarcération et d'un city-stade pour se maintenir en forme. L'espace le plus impressionnant du bâtiment est sans doute le « garage », avec ses 11 portails qui permettent un départ rapide des nombreux véhicules affectés au centre de secours (3 véhicules de secours et d’aide aux victimes ; 1 véhicule de secours routier moyen ; 1 échelle pivotante séquentielle de 32 m ; le Département



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :