[82] Tarn-et-Garonne mag n°92 jan/fév/mar 2018
[82] Tarn-et-Garonne mag n°92 jan/fév/mar 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°92 de jan/fév/mar 2018

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Conseil Général deTarn-et-Garonne

  • Format : (190 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : les projets se concrétisent.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
TARN-ET-GARONNE GROUPES D'ÉLUS Le conseil départemental de Tarn-et-Garonne, dans le cadre de la loi sur la démocratie de proximité, donne la parole aux diférents groupes de l’Assemblée départementale. Ces groupes politiques s’expriment librement. Les textes n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs (art. 68 du règlement intérieur). Le 28 juin, le Compte Administratif 2016 était soumis à l’examen de l’Assemblée Départementale. Il nous a permis, dans un premier temps, de constater que les baisses des dotations de l’État  : 3 M € dont 2,9 M € au titre de la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) étaient compensées par, d’une part, 6 M € supplémentaires au titre de l’APA et, d’autre part 1 M € de reversement à l’État en moins. Dans un second temps nous avons noté que les dépenses de gestion 2016  : 249 967 117 M € étaient d’un niveau identique à celui de 2014  : 249 011 002 M € . Notre abstention sur les comptes 2016 a deux raisons  : - un recours à l’emprunt de 13 M € alors que nous terminons l’année avec un excédent de fonctionnement de 12,9 M € et un excédent net sur les restes à réaliser en investissement de 16,6 M € , - une baisse des investissements de - 20% entre 2014 (22,8 M € ) et 2016 (18,5 M € ) se traduisant par des crédits inemployés de près de 30,3 M € pour 24,2 M € en 2014. Trop de projets sont « en panne » par manque de volonté politique  : le collège de Verdun-sur-Garonne, le gymnase du Collège Azaña, restructuration des archives départementales, travaux dans les collèges... Au-delà de ces constats nous regrettons vivement que les prérogatives de l’Assemblée Départementale soient systématiquement transférées à la Commission Permanente dans le but de « limiter » le débat public. Groupe des Radicaux Républicains et Apparentés Jean-Michel Baylet, Jean-Luc Deprince, José Gonzalez, Christianne Le Corre, Marie-Claude Nègre, Denis Roger, Michel Weill. Le budget de la France est en discussion actuellement à l'Assemblée Nationale et ce qu'il prévoit ne correspond pas aux attentes de notre groupe. Entre la suppression de l'Impôt sur la Fortune, la suppression des emplois aidés si utiles à notre tissu associatif et la baisse des allocations logements (pour ne parler que de cela) le compte n'y est pas. De plus le département de Tarn-et-Garonne est, comme 318 autres collectivités, visé par la contractualisation afin de réaliser 13 milliards d'économie sur les 5 années à venir... (soit 4 milliard de plus que sous le quinquennat précédent.) Il est à craindre que la baisse du pouvoir d'achat ne soit durement ressenti en Tarnet Garonne puisque 80% des tarn-et-garonnais sont éligibles au logement social... les bailleurs sociaux vont se voir « ponctionner » de 60 euros par mois et par logement...comment dans ces conditions pouvoir gérer au mieux le parc locatif que ce soit pour des travaux de rénovation ou de construction ? C'est pourquoi nous nous sommes associés sans réserve à la motion voté à l'unanimité lors de la dernière décision modificative pour demander au gouvernement de revenir sur cette mesure. Nous restons attentifs et vigilants aux projets portés par le conseil départemental en faisant entendre notre voix, souvent plus « revendicative » notamment à propos du collège de Verdun, des archives départementales, de la construction du gymnase Azaña... et tous les dossiers touchant le quotidien des tarn-et-garonnais comme nous nous y sommes engagés. Groupe des Socialistes le Département # 27 # Catherine Bourdoncle-Larnaudie, Ghislain Descazeaux, Liliane Morvan, Dominique Sardeing-Rodriguez. Le Département de Tarn-et-Garonne évolue dans un contexte financier durablement contraint et dont la majorité actuelle a hérité, avec, en 2015, une dette s’établissant à 207 millions d’euros et des niveaux de fiscalité particulièrement élevés. Du fait de cette situation et parce qu’il ne veut ni augmenter les impôts ni pénaliser les générations futures par un accroissement de l’endettement, le groupe « Mobilisés pour le Tarn-et- Garonne » a fait le choix assumé de la sobriété. Ce choix le conduit d’abord à contenir les dépenses de fonctionnement. Il l’amène aussi à mener une politique raisonnée d’investissement. Il s’agit de refuser les programmes somptuaires ou les dépenses superflues pour s’attacher à réaliser des projets fonctionnels et, avant tout, utiles aux Tarn-et-Garonnais. Le futur gymnase du collège Azaña ou le plan d’extension et de restructuration des archives départementales satisfont ces objectifs. Il s’agit, aussi, d’investir dans l’entretien des équipements existants (routes, collèges...) pour les maintenir en état et préserver ainsi la qualité du service rendu au quotidien. La sobriété n’empêche toutefois pas l’émergence de projets structurants et ouvrant sur l’avenir, comme la restructuration du centre universitaire de Montauban ou la valorisation de la grotte de Bruniquel à condition que, à chaque fois, le coût reste maîtrisé. La sobriété est un choix politique mais c’est surtout une exigence, la condition indispensable à l’accomplissement par le Département, à moyen terme, de l’ensemble de ses missions d’intérêt général. Groupe « Mobilisés pour le Tarn-et-Garonne » Christian Astruc, Maryse Baulu, Jérôme Beq, Jean-Claude Bertelli, Jean-Philippe Bésiers, Véronique Cabos, Véronique Colombié, Francine Debiais, Gérard Hébrard, Jean-Michel Henryot, Colette Jalaise, Pierre Mardegan, Marie-José Mauriège, Véronique Riols, Frédérique Turella- Bayol, Léopold Viguié.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :