[82] Tarn-et-Garonne mag n°90 avr/mai/jun 2017
[82] Tarn-et-Garonne mag n°90 avr/mai/jun 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°90 de avr/mai/jun 2017

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Conseil Général deTarn-et-Garonne

  • Format : (190 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 11,1 Mo

  • Dans ce numéro : une vision constructive de l'avenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Budget 2017 360 M € apporter les correctifs nécessaires ; poursuite de la mutualisation des moyens ; travaux d'entretien pour améliorer les capacités thermiques des bâtiments... La solidarité en actions En ce qui concerne les politiques de solidarité, qu'elles soient obligatoires ou facultatives, elles seront poursuivies  : - dans le domaine de la protection de l'enfance, y compris dans la prise en charge des mineurs non accompagnés, - en faveur des personnes âgées ou de celles en situation de handicap, - en ce qui concerne les bénéficiaires du RSA, avec la poursuite des efforts entrepris en matière de suivi, tout en veillant au renforcement des actions d'insertion, - pour le logement, avec la problématique particulière liée aux surcoûts de création de logements sociaux dans les centresbourgs ou destinés aux personnes vieillissantes. Près de 18 M € pour les communes Les politiques de solidarité territoriale seront également maintenues en faveur des communes, au travers de subventions ou d'assistance technique grâce à l'intervention de Tarn-et-Garonne Collectivités. L'engagement du Département se poursuivra aussi en direction de l'éducation et des collèges, du sport et de la culture, et de toutes les actions au service de la valorisation de la citoyenneté. Au total, les dépenses de fonctionnement s'élèvent à 257 millions d'euros pour 2017 (259,7 M € en 2016 et 266 M € en 2015). le Département # 9 # 41 M € pour l'investissement Des investissements importants pour l'avenir Avec la baisse prévisible des ressources de fonctionnement, et malgré le resserrement des dépenses de fonctionnement, la liberté de manœuvre de la collectivité en matière financière se trouve naturellement restreinte. Néanmoins, grâce aux résultats cumulés favorables des exercices 2015 et 2016, et, en vertu d'une volonté affirmée de préparer l'avenir, 41 M € de nouveaux crédits d’investissement sont inscrits au budget 2017. Ils concernent en particulier la construction du collège de Verdun, celle du gymnase du collège Azaña de Montauban, l'extension du centre universitaire, la rénovation de la médiathèque départementale, le programme annuel sur la voirie départementale (12,5 millions d'euros), la participation au schéma 12,5 M € pour la voirie d'aménagement numérique, la convention de partenariat avec les pompiers (plus de 7 millions d'euros), l'octroi d'une valise numérique pour tous les collèges publics et privés, le soutien à l'agriculture et au tourisme. 18 millions d'euros sont aussi attribués au titre de la solidarité territoriale aux communes et intercommunalités pour financer leurs propres projets. Pour couvrir ce programme les recettes d'investissement sollicitées seront l'autofinancement, 9,7 M € de subventions et 13 M € d'emprunts. Un désendettement amorcé Le Tarn-et-Garonne connaît, historiquement, un endettement élevé. En 1991, le poids de la dette y était le 2 e de France. En 2014, nous étions à la 7 e place et l'année passée nous n'étions plus qu'au 14 e rang. Même chose pour le délai de désendettement ; de 8 ans et demi en 2013, il est passé à 6 ans en 2014 et 2015, avant de diminuer encore à 5 ans et 7 mois en 2016. Les renégociations d’emprunts récentes ont en effet permis de réduire sensiblement les annuités de la dette. La dynamique de désendettement est donc bien lancée. Quant à l'encours de la dette, il reste stable en 2016, aux environs de 207,8 millions d'euros. En 2017, une nouvelle fois, le Département présente un budget cohérent et ambitieux, soucieux d'utiliser à bon escient l'argent public, tout en offrant aux Tarn-et- Garonnais les services et les équipements, obligatoires ou facultatifs, qu'ils peuvent attendre d'une collectivité consciente de leurs besoins et attentive à leur bien-être. Dette fin 2016 207,8 M €
Solidarité TARN-ET-GARONNE Cellule Départementale de Protection de l'Enfance Protéger les enfants en danger Au sein du Département, et plus précisément au sein de la Direction de la Solidarité Départementale, la Cellule Départementale de Protection de l'Enfance (CDPE) est chargée, comme son nom l'indique, de recueillir, traiter et évaluer toutes les Informations Préoccupantes relatives aux mineurs en danger ou en risque de l'être. Une Information Préoccupante (IP) signifie une information qui alerte sur la situation d'un mineur et qui peut laisser craindre que sa santé, sa sécurité ou sa moralité sont en danger (violences physiques, abus sexuels, cruauté mentale, négligences lourdes) ou risquent de l'être, ou bien que ses conditions d'existence peuvent compromettre gravement son éducation ou son développement physique, intellectuel, affectif et social. Cette cellule de six agents de la collectivité travaille en étroite collaboration avec l'ensemble des travailleurs sociaux sur le territoire départemental, mais aussi bien sûr avec le parquet, le Tribunal pour enfants, la protection judiciaire de la jeunesse, la sauvegarde de l'enfance et les services académiques de l'éducation nationale. La collaboration entre ces différents services permet de coordonner les actions à mener, de réagir le plus rapidement possible et donc de remplir la mission essentielle qui leur est dévolue, protéger l'enfant en danger ou en risque de danger. Un doute ? Une suspicion ? Deux numéros à votre disposition Les Informations Préoccupantes arrivent à la CDPE par les institutions et les citoyens qui constatent ou soupçonnent une maltraitance. Deux numéros de téléphone sont à votre disposition  : un numéro national, le 119, et un numéro départemental, qui vous met directement en contact avec un membre de la cellule de protection de l'enfance, le 0 800 00 82 82, accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. C'est cette information, qui peut être délivrée de façon anonyme, qui va être traitée et évaluée et à laquelle il sera donné suite, parfois très rapidement, dans l'urgence, si la situation le nécessite. En 2015, dans notre département, 298 Informations Préoccupantes ont été traitées au titre de la prévention et 284 au titre de la protection, ce qui concernait 860 enfants au total. 251 signalements (saisine du Procureur de la république) # 10 # ont été réalisés pour 339 enfants (dont 110 qui faisaient suite à des Informations Préoccupantes). La mission de la CDPE est extrêmement importante et lourde de conséquence puisqu'il s'agit de préserver l'intégrité morale et physique des enfants. Une mission à laquelle se dévoue entièrement tous les agents de la cellule car ils œuvrent au bénéfice des plus fragiles d'entre nous. Une œuvre particulièrement utile. le Département



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :